10 astuces pour des photos réussies et originales

Catégories Astuces et conseils
10 astuces photo

Entre une photo réussie et une photo ratée, le résultat ne tient parfois pas à grand chose… enfin, si, mais au fond, il ne s’agit que d’acquérir quelques réflexes simples au moment de la prise de vue. En-dehors des flous de bougé ou de mouvement, des problèmes de luminosité suffisante et ou de mise au point, il est facile d’améliorer nettement la qualité de ses photos et même de leur apporter une touche originale, quelque soit l’appareil utilisé (un smartphone, un appareil compact, un réflex, un hybride…).

Voici quelques « détails » qui feront toute la différence…

Les Bases

1. Prêter une attention particulière au cadrage

En peinture, dessin, architecture, et toute discipline faisant appel d’une manière ou d’une autre à la géométrie, vous avez certainement entendu parler du nombre d’or, hérité de millénaires d’application, qui permet d’obtenir des proportions parfaites. En photographie, afin de faciliter la pratique, il a été défini une règle de proportions appelée la « règle des tiers« , qui permet de repérer les points de force d’une image. En effet, ces derniers apparaissent en divisant la longueur et la largeur en tiers, lorsque ces lignes se croisent.

En pratique, il est donc plus attractif pour l’œil de positionner le ou les éléments importants d’une photo sur les points de force, et c’est une des règles de bases de la composition (mais pas la seule, sinon ce ne serait pas drôle !). Par ailleurs, suivre les lignes définies par les tiers pour positionner une ligne horizontale ou verticale est également plus pertinent. Voici quelques exemples en images.

2. Redresser les lignes horizontales et verticales d’une photo

Je ne parle évidemment pas de toutes les lignes d’une photo plus ou moins horizontales ou verticales, mais des lignes essentielles, telles que l’horizon, le bord d’un bâtiment, un pilier, un mur… Faire attention à ce détail dès la prise de vue (afin de ne plus prendre un horizon marin de travers par exemple) change beaucoup la qualité d’une photographie. En outre, soigner la perfection de l’horizon en post-production (même le logiciel de visualisation natif de Windows le propose) est un « plus » qui rend une photo beaucoup plus belle. Cette précaution n’empêche évidemment de réaliser une photo en prenant le parti certain du décalage, mais dans ce cas celui-ci doit être net et ne pas laisser place au doute.

3. Prendre en considération la source de lumière

Au-delà du fait de privilégier autant que possible la lumière naturelle (#teamNoFlash), il est essentiel de bien prendre en considération d’où vient la lumière, afin de bien se positionner par rapport à elle, et bien positionner son sujet. Cacher le soleil avec son corps, ou une partie du soleil, c’est prendre le risque de projeter des ombres sur son sujet si l’on photographie en prise de vue rapprochée. Avoir le soleil en face de soi signifie photographier à contre-jour, et à moins de rechercher un effet particulier (silhouette, flare…), ce n’est pas souhaitable non plus. La meilleure configuration consiste à s’orienter (ou orienter la lumière, en cas d’absence de lumière naturelle) de manière à ce qu’elle atteigne le sujet photographié de biais, légèrement en hauteur. Ainsi, elle sera moins frontale et aura pour conséquence de ne pas l’aplatir.

4. Privilégier les heures de lumière douce

L’heure dorée correspond à la première heure après le lever du soleil, et à la dernière avant qu’il ne disparaisse. La lumière y est plus jaune, plus rasante et douce, et elle aplatit moins le sujet. Quant aux ombres, elles sont plus larges et contribuent à donner du relief à l’image. L’heure bleue quand à elle renvoie au crépuscule, quand les paysages émergent de la nuit ou s’apprêtent à y retourner. La lumière est davantage bleutée, et ce moment a aussi son charme.

Astuces pour des photos originales

5. Construire une photo sur plusieurs plans

Au cours d’une prise de vue, il est très intéressant d’essayer d’introduire un premier plan sur une photographie, afin de lui donner davantage de profondeur. Si votre appareil le permet (réflex, hybride…), il vous est possible également d’opter pour une grande ouverture afin de réduire la profondeur de champ et jouer sur les zones de netteté.

6. Se concentrer sur le détail plutôt que l’ensemble

Vouloir tout saisir d’un sujet est parfois contre-productif. Pourquoi ne pas se concentrer sur un détail ? Une forme, une matière, des couleurs… Nombreux sont les détails qui nous aident à capter l’essence d’un sujet sans pour autant le percevoir en intégralité, utiliser ce principe en photographie permet de concentrer son approche de manière plus originale : elle peut être graphique, minimaliste… L’idée est de montrer moins, mais mieux (ou tout du moins, différemment).

En portrait, ne pas hésiter à tronquer le sujet photographié afin de se concentrer sur un élément (yeux, bouche). Il vaut mieux privilégier une coupe nette, au milieu du front par exemple (éviter au niveau du menton), plutôt que de « coller » le haut de la tête au bord du cadre.

7. Varier les orientations au-delà de leurs usages

L’orientation « portrait » n’est pas destinée qu’à prendre des portraits, et l’orientation « paysage » ne sert pas non plus uniquement à la prise de vue de paysages. Même s’il n’est pas toujours instinctif (notamment dans le second cas) de varier les orientations, c’est pourtant une pratique qui donne de très bons résultats !

8. Introduire des repères pour faciliter la compréhension de l’échelle

Lorsqu’on prend en photo un paysage, on réalise parfois après coup que la réalité avait l’air plus impressionnante. Cela arrive très naturellement souvent car la photographie ne remplace pas la vue d’un paysage, mais il existe une méthode pour rendre davantage compte de l’échelle réelle du paysage photographié. Essayez d’intégrer à la composition de la photo un élément qui soit facilement identifiable par l’œil : une personne, un bateau, un oiseau ou tout autre animal… Cela permet de mieux se projeter dans le décor, et d’en saisir davantage la profondeur et l’importance.

9. Savoir s’affranchir des règles, et oser le vide

Les règles sont faites pour être contournées, et en photographie, tout est permis (enfin, pas tout à fait, mais tant que la méthode sert le propos, on peut tenter beaucoup de choses).

N’hésitez pas par exemple à laisser une grande place au vide dans vos photographies, mais de manière construite. Cela offre une évasion, une respiration, et cette particularité peut également être un élément distinctif sur une série photographique.

10. Donner une direction au regard

En composant votre photo de manière à diriger le regard vers le point fort, vous lui donnerez davantage de force. Il « suffit » pour cela de s’appuyer sur les lignes directionnelles présentes dans un paysage, et donc à chercher le meilleur angle de vue possible (comme toujours, en photo).

 

BONUS : Le format carré n’est pas réservé qu’à Instagram

Format originel des Rolleiflex (6×6), popularisé ensuite par Polaroïd et en quelque sorte revenu à la mode avec l’avènement d’Instagram, le format carré n’est pourtant pas réservé à l’utilisation du réseau social ou d’appareils argentiques. Si votre appareil ne propose pas ce format en natif (de plus en plus d’hybrides et reflex le font, mais c’est encore assez nouveau), essayez de composer votre image à partir du format 4×3 par exemple, puis recadrez-la ensuite sur ordinateur.

Ce format a l’avantage également de répondre à une règle des tiers particulière, qui « permet » de centrer le sujet sans perdre en attractivité et qui fait apparaître 9 points de force (cf point N°1 sur le cadrage).

Le format carré est un format que j’affectionne tout particulièrement, et qui offre de nombreuses possibilités, à la fois graphiques, minimalistes et ludiques. Composer directement au format carré depuis plus d’un an a grandement forgé mon approche, mais je le pratiquais depuis 2012 avec la technique du composer-recadrer.

En conclusion

Il me semble important également d’apprendre à oser trier puis jeter les photos non-réussies, pour la bonne raison qu’elles encombrent pour rien l’espace disque de l’ordinateur / smartphone.

L’évolution de la qualité des photographies se constate facilement au fil des mois, inspirations (et pratique) avec la simple conservation des meilleures photos de chaque « session » : il n’est pas nécessaire de tout garder (bon et mauvais) pour être en mesure de comparer ! Mieux vaut une photo réussie que 10 moyennes.

Au fur et à mesure de la pratique et quel que soit l’appareil utilisé, on apprend à shooter moins et mieux, ce qui facilite davantage le tri post-session.

Tous les visuels présentés dans cet article m’appartiennent et peuvent être retrouvés sur ce blog et/ou sur mon compte Instagram

Hola! Moi c'est Fanny, 29 ans.
J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif…

4 commentaires sur “10 astuces pour des photos réussies et originales

  1. Merci pour ces super conseils!! J’en ai bien besoin pour illustrer mes articles. Je trouve que les photos amateurs, ça gâche le travail d’ecriture… C’est important un bon visuel!!

  2. Hello ! Je viens de découvrir ton article et je trouve tes conseils très pertinents. Je ne m’y connais pas en photographie, mais j’adore shooter et j’adore jouer avec les plans d’une photo. En tout cas, je garde ton article sous le coude et je vais essayer de penser à tes conseils lors de mes prochains clichés.
    Super partage en tout cas ! Merci ;D

    Bise, à Bientôt
    Marine (DeuxAimes)

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, j’espère donc que certains conseils que j’y ai glissés pourront t’aider à élargir / améliorer ta pratique photo ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *