24h à Zaragoza, joyau d’architecture musulmane en Espagne

Catégories Autres découvertes espagnoles, Bonnes adresses
Zaragoza

Zaragoza (ou Saragosse en français) est située dans la province éponyme et est la Capitale de la communauté autonome de l’Aragon. Sitée à mi-chemin entre Donostia et Valencia (Valence), elle recèle un patrimoine très intéressant et était donc une étape parfaite pour amorcer un long week-end prolongé à la découverte du patrimoine espagnol.

Pour rejoindre Valencia, nous avons pris le train, mon moyen de transport préféré. Certes, un trajet en train est plus long qu’en avion, mais il comporte plusieurs avantages : plus écologique, davantage orienté slow life (il permet de prendre son temps, d’éviter le stress et d’admirer le paysage) et les tarifs de train sont souvent intéressants en Espagne, ce qui n’est pas négligeable (l’aller-retour Donostia – Valencia a coûté 90€ par personne – il est possible de payer encore moins cher sans faire de halte à l’aller, mais c’eût été dommage de manquer Saragosse), et il permet de composer un parcours de voyage plus personnalisé qu’avec un vol direct.

Pour optimiser le séjour, nous avons choisi un horaire très matinal qui nous fait nous lever à 5h45. Nous rejoignons la gare à pied car à 6h45 dans les rues de Donostia, aucun bus ne circule (25 minutes de marche, ça réveille !). Vers 7h20, le train s’ébranle, et vers 11h30, nous arrivons à Zaragoza sous un beau soleil. Le temps de rejoindre le centre, de poser les bagages à l’hôtel et nous voilà aux alentours de midi à arpenter les rues, l’estomac en alerte.

Et oui, le petit-déjeuner est déjà très loin et il est nécessaire de reprendre des forces avant de commencer réellement la visite de la ville. Mais avant 14h, il nous est impossible de trouver où déjeuner local (à Donostia, on trouve toujours un bar à pintxos ouvert prêt à rassasier les touristes affamés, mais Zaragoza semble bien plus rigoureusement espagnole sur ce point). Pas d’autre choix que de nous laisser tenter par un café à la décoration originale (entre baroque et DIY), le Sinsaña, mais c’est un « choix » que nous ne regretterons pas : gros coup de coeur pour la beauté du lieu et pour ses bons produits !

zaragoza tourisme espagne

Après avoir avalé un café au lait (végétal pour moi, les cafés récents en Espagne proposant quasi toujours cette option, ce qui est top !) ainsi qu’un croissant toasté bien garni, nous reprenons notre découverte de la ville en nous dirigeant vers son monument le plus emblématique : la Basilica de Nuestra Señora del Pilar.

zaragoza tourisme espagne

Un chef d’oeuvre d’architecture que l’on admire depuis la place du même nom, ou encore mieux, depuis la rive opposée (après avoir traversé le Puente Santiago). De là, en parcourant le parc puis en remontant par le Puente de Piedra (un joli pont ancien), la vue sur la Basilique est impressionante.

zaragoza tourisme espagne

Un peu plus loin, nous nous arrêtons devant la Catedral del Savador sans pouvoir la visiter (elle est semble-t-il fermée pour travaux) mais nous consolons avec d’autres jolis édifices religieux dont nous admirons la superbe architecture, tels que l’Eglise Santa María Magdalena.

zaragoza tourisme espagne

Nos pas nous mènent à travers rues et ruelles dans le centre, et petit à petit, nous nous immisçons au sein du tubo, quartier qui réunit les artères de la ville et qui fourmille à l’heure du repas (14h – 16h), constratant de manière surprenante avec notre passage dans ce même coin deux heures plus tôt.

Deux bars plus tard et un total de deux pintxos et un vin blanc chacun pour compléter notre « petit-déjeuner bis » et tenir jusqu’au soir, nous nous dirigeons tranquillement vers le Palacio de la Ajalferia, un palais fortifié rare témoin de l’architecture islamique en Espagne (comme le sont l’Alhambra de Grenade -Grenada- et la Mosquée de Cordoue -Cordoba-).

zaragoza tourisme espagne

Ce palais a été construit à l’époque du taïfa de Zaragoza (royaume musulman indépendant des XI et XIIèmes siècles). L’ouverture étant à 16h, nous profitons de l’attente pour prendre le soleil dans le parc, avant d’admirer plus en détails cette influence musulmane. Manque de chance, l’attente sera vaine car lorsque nous nous approchons du guichet enfin ouvert, on nous y informe que le Palacio est fermé jusqu’au lendemain midi pour cause de congrés. Le lendemain midi, nous serons hélas déjà repartis…

Tant pis, nous ne nous laissons pas abattre et décidons de rentrer faire une courte pause à l’hôtel en longeant le fleuve, puis nous ressortons peu après arpenter de nouveau les rues, où le street art est roi, pour le bonheur de nos yeux (et objectifs).

Le centre étant cependant assez petit, après en avoir refait un tour nous faisons une pause plus longue et dégustons une bière ambrée locale à la Cerveceria Hoppy.

Après un dîner rapide constitué de burritos, nous retournons vers le Puente de Piedra afin de photographier la Basilica del Pilar de nuit.

Le lendemain matin, nous déjeunons rapidement puis marchons encore un peu dans le centre avant de prévoir le pique-nique du midi (que nous dégusterons dans le train lorsque la fin se fera sentir), avant de reprendre le bus qui relie le centre à la gare.

Prochaine étape : Valencia.

Hola! Moi c'est Fanny, 29 ans.
J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *