Appareil photo hybride : sautez le pas !

Catégories Astuces et conseils

Qu’est-ce qu’un appareil photo hybride ?

Egalement appelé « compact à objectifs interchangeables » (COI), un appareil photo hybride est un appareil dont la taille est fortement réduite (proche du compact ou encore du bridge) mais avec lequel il est possible d’utiliser des objectifs différents. Ses fonctionnalités sont similaires à celles des reflex (voire même meilleures dans certains cas récents).

Hybride ou reflex, quelle différence ?

Une construction innovante

A la différence du reflex, un appareil hybride est construit sans miroir (d’où le terme mirrorless en anglais). La taille de ces appareils entraîne une miniaturisation qui fut assez coûteuse pour les premiers lancements, cependant le prix moyen d’un hybride a nettement baissé depuis.  Il se rapproche aujourd’hui de celui de certains reflex, et amène de plus en plus d’acheteurs à considérer les deux possibilités au moment de renouveler leur matériel.

Parmi les différences régulièrement pointées du doigt, on note l’absence de viseur optique du côté de l’hybride. C’est encore vrai sur de nombreux modèles, mais il en existe beaucoup proposant à la place un viseur électronique en plus de l’écran (j’y reviendrai plus loin).

Un capteur un peu plus petit

Autre différence, la taille du capteur. La majorité des hybrides utilise un capteur au format micro 4/3 (voir le carré vert sur le visuel ci-dessous). Un capteur micro 4/3 est légèrement plus petit qu’un capteur APS-C (en jaune), mais la différence est rarement visible à l’oeil nu. En revanche, un capteur micro 4/3 est deux fois plus petit qu’un capteur full frame (le format traditionnel argentique 24×36), ce qui pour certains photographes peut avoir so importance (notamment des professionnels amenés à photographier en basses lumières). Pour ceux qui souhaiteraient passer le cap dans l’autre sens, il faut savoir que la différence entre le capteur d’un compact ou bridge et celui d’un hybride est vraiment gigantesque (et les fonctionnalités évidemment beaucoup plus vastes dans le second cas).

capteurs photo formats
source : clubic

Il existe cependant des hybrides comportant un capteur APS-C, voire même avec un capteur full frame (plein format : 24×36), comme c’est le cas par exemple pour le Sony Alpha 7R. Ce dernier est un véritable bijou et se vend évidemment beaucoup plus cher qu’un hybride au format micro 4/3 (surtout dans sa version 7R II), mais il a le mérite de proposer une véritable alternative pour les professionnels qui ne jurent que par le plein format.

Avantages et inconvénients d’un hybride

Pourquoi opter pour un appareil photo hybride

Un encombrement très réduit

Avec sa petite taille et sa légèreté, l’hybride se glisse partout et nous accompagne très facilement dans la plus simple des sorties (là où un reflex volumineux restera souvent à l’intérieur par manque de place dans le sac ou manque d’envie de prendre un second sac…).

Il sait se faire oublier même en bandoulière, et permet de réagir à une occasion photographique non planifiée tout en ayant à portée de main ou de sac les possibilités offertes par un véritable outil photographique. Personnellement, je ne compte plus les photos que j’aurais manquées en restant fidèle à la technologie « reflex », dont le poids me dissuadait trop souvent de traîner mon appareil avec moi sur une journée « banale ».

Une utilisation facilitée en basse lumière

Du fait de l’absence de miroir et de la légèreté de l’appareil, qui entraine un maintien plus franc, il y a moins de risque de flou de bougé lorsqu’on photographie, notamment en conditions de luminosité assez basses. La stabilisation des boitiers reste tout de même d’une grande utilité.

Un parc optique très important

Les marques Lumix et Olympus partageant le système micro 4/3, elles ont par conséquent un parc optique commun. Leurs utilisateurs respectifs ont donc accès à de nombreuses références d’objectifs optimisés pour les hybrides. Il est aussi possible de les compléter par des objectifs d’autres marques telles que Samyang, à la différence près que ceux-là ne permettent qu’une mise au point manuelle (critère à prendre en compte si l’on est très attaché à l’autofocus). De nombreuses optiques existent en format « pancake », ce qui permet de minimiser l’encombrement total (chez Lumix, les plus plébiscités sont les suivants : Lumix 14mm f/2.8 ; Lumix 20 mm f/1.7, Lumix 14-42 mm).

lumix 14 mm pancake
Le 14 mm pancake de Lumix (source : stocksnap)

De plus, moyennant une dizaine d’euros (pour une utilisation manuelle, sinon il faut compter plutôt une centaine d’euros), il est possible de se procurer des bagues d’adaptation (une par type de monture) et d’utiliser l’intégralité du parc optique des reflex actuels comme argentiques. Ces derniers offrant de superbes objectifs lumineux pour une bouchée de pain au détour d’une brocante, on voit là les possibilités très intéressantes apportées par les hybrides ! Et quoi de mieux que de donner une seconde vie à de vieux objectifs tout en se perfectionnalisant à la prise de vue manuelle ?

En ce qui me concerne, je me suis procurée une bague d’adaptation pour le format M42 (un ancien format très utilisé notamment par Pentax)  afin de visser un Helios 44m que l’on m’a offert et d’autres objectifs de marque Pentacon trouvés d’occasion. Je ne m’approprie pas cette possibilité en voyage car dans ce contexte je privilégie toujours la réactivité de l’auto-focus, mais cette combinaison est très appréciable lors de sorties photos !

Une connexion wifi

Un des gros avantages des hybrides, c’est la connexion wifi qu’ils créent et qui permet de transférer aussitôt les photos prises vers un autre support (mobile, tablette, ordinateur…). Cette connexion permet également de manipuler son appareil photo à distance grâce à une application (dans le cas des Lumix, il s’agit de Panasonic App), rendant obsolète tout besoin de télécommande voire même dans certains cas, de retardateur. Cette fonctionnalité a été tant appréciée que depuis, on la retrouve sur certains reflex récents.

Le choix du format de prise de vue

Pouvoir photographier directement au format 1:1 est une possibilité que j’affectionne particulièrement, étant une grande utilisatrice d’Instagram et aimant particulièrement les possibilités graphiques offertes par le cadrage carré. Je peux switcher à mon aise (et en une seconde) entre les formats 1:1, 4/3 et même 3/2 (le format par défaut des reflex). C’est une fonctionnalité vraiment très appréciable d’un point de vue créatif !

De même, grâce au viseur électronique et à une autre fonctionnalité bien pensée, je peux viser directement en noir et blanc si je le souhaite (ou sépia etc.), ce qui est pratique pour les contextes très graphiques (pour faire ressortir les contrastes ainsi que certains éléments intéressants à travers le viseur), ou encore pour les reportages de rue ainsi que tout autre projet pour lequel on souhaite un rendu monochrome.

Une mise au point simple et rapide

Avec un appareil photo hybride à écran tactile, il est possible d’effectuer la mise au point simplement en touchant l’écran à l’endroit où l’on souhaite qu’elle se fasse. Il s’agit d’une simplification assez géniale, qui envoie aux oubliettes les fameux collimateurs au fonctionnement parfois hasardeux. Il reste possible de pratiquer la technique du centré-décentré (en optant pour la mise au point sur zone unique), mais sur le Lumix Gm5 par exemple, elle fonctionne tellement peu en raison de la réactivité de l’autofocus qu’il vaut mieux  l’utiliser seulement en mise au point manuelle.

pourquoi choisir un appareil hybride
source : stocksnap

Une innovation non sans inconvénients

« Attention, batterie faible ! »

Un inconvénient de taille réside dans l’autonomie de la batterie, beaucoup moins durable que celle d’un reflex. En voyage, j’ai toujours trois batteries chargées sur moi, et si la journée est intense d’un point de vue photographique, il n’est pas rare de que je rentre en ayant bien entamé la troisième… C’est pénible, mais on s’y fait car ces batteries de renfort sont bon marché (une douzaine d’euros chacune), petites et légères.

En revanche, certains appareils (tels le Alpha 7R de Sony cité plus haut) ne proposent pas de chargeur de batterie (on recharge directement l’appareil lui-même), et c’est pour le coup un critère rédhibitoire en ce qui me concerne !

Certains modèles d’hybrides s’en sortent cependant mieux que d’autres : je peux constater une différence très nette entre le Lumix Gx7 et le Gm5 par exemple, les batteries du premier tenant trois à quatre fois plus longtemps que les batteries du second (!)

L’absence de viseur (ou sa petite taille)

Jusqu’il y a trois ou quatre ans, les hybrides ressemblaient davantage aux compacts à cause de la visée « écran » qu’ils induisaient. Depuis deux ou trois ans, nombreux sont les modèles pourvus d’un viseur électronique (c’est le cas des deux appareils de mon foyer, que je présenterai dans un prochain article) ; personnellement je préfère ce type de viseur car bien qu’étroit, il permet de controler l’exposition avant de prendre une photo (contrairement à un réflex) et donc d’ajuster les paramètres en fonction.

La contrepartie de l’implantation d’un viseur sur un boîtier hybride reste pour le moment sa petite taille. En passant du reflex à l’hybride, il m’a fallu un temps d’adaptation (qui plus est dans le cas du Lumix Gm5), mais les tout derniers boîtiers sortis se sont nettement améliorés sur ce point, paraît-il (je n’ai pas pu le vérifier).

La fragilité

Selon la taille du boîtier et son matériau principal, un hybride sera plus ou moins résistant aux aléas de la vie du photographe : humidité, poussière, chocs éventuels. En raison de sa petite taille et finesse, j’imagine qu’en cas de chute, les dommages sont bien plus importants que pour un boîtier reflex !

Les a priori sur ce nouveau type de boîtier

Le plus gros inconvénient à mon goût, celui qui me gêne finalement le plus au quotidien, c’est l’a priori de certains photographes professionnels vis-à-vis des hybrides. Parce qu’ils manipulent des boitiers et objectifs de (très) grande taille, ils sont encore trop nombreux à croire que leur matériel est bien plus performant, et en conséquence, à se sentir plus légitimes.

Je trouve ça personnellement dommage. D’une part, un hybride n’a aujourd’hui plus rien à envier à un reflex : à gamme égale, les hybrides sont aujourd’hui plus innovants, au point qu’ils détrônent régulièrement des reflex lors de tests de rapidité d’autofocus ou encore de gestion de la montée en ISO (pour ne citer que ces critères).

D’autre part, il est bon de rappeler que le matériel ne fait pas toute la qualité de la photo. Ce serait oublier l’importance de l’oeil du photographe, qui dépend bien sûr de la maîtrise que l’on a de son appareil, mais également du degré de  créativité que l’on possède. On peut imaginer mettre le même appareil photo de qualité dans plusieurs paires de mains, toutes ne seront pas capables d’en tirer le même résultat (de la même manière que ce n’est pas le four qui fait le gâteau, il ne fait qu’y contribuer !).

your camera takes great pictures

Enfin, un petit boîtier apporte aussi au photographe professionnel le risque de soufrir de crédibilité auprès de ses clients, ces derniers se sentant souvent davantage rassurés par un pro possédant un matériel volumineux (et donc très différent de l’appareil qu’ils utilisent eux-mêmes en vacances). Il s’agit d’un a priori compréhensible mais infondé, j’espère donc qu’il disparaîtra avec le temps et la démocratisation des hybrides chez les photographes amateurs comme professionnels !

Et vous, vous êtes plutôt hybride ou fidèle au reflex ? Qu’en pensez-vous ?

Hola! Moi c'est Fanny, 29 ans.
J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif…

10 commentaires sur “Appareil photo hybride : sautez le pas !

  1. Merci pour cet article ! C’est vers ce type d’appareil que je pense me tourner d’ici quelques mois, quand mes finances le permettront. Etant totalement novice en photographie, penses-tu que ce soit une solution pour démarrer ? Ou un bon numérique classique ferait-il l’affaire pour une débutante ?

    1. Merci Sarah pour ton commentaire. Je pense que c’est parfait aussi pour débuter, d’une part car le mode automatique est souvent très bon, et d’autre part car si la photo t’intéresse, tu auras vite fait d’assimiler les bases (quelques conseils ici : 10 astuces pour des photos réussies et originales ) et de vouloir plus de liberté avec ton appareil. Ce serait donc dommage d’en acheter un pour quelques mois puis de réinvestir dans un autre, autant te familiariser dès le début avec le même. Il faudra de toute façon prévoir une soirée pour potasser la notice. J’avais beau avoir pas mal de connaissances en photo quand je suis passée de mon Pentax K-r à mon hybride Lumix Gm5, j’en ai eu besoin et s’approprier à fond son appareil est une des clés pour faire de jolis photos. Si tu veux progresser tranquillement mais avec des conseils simples, je te suggère de lire les livres d’Anne-Laure Jacquard sur le sujet, ils sont vraiment parfaits pour débuter.

  2. Ce n’est que après que tu aies acheté ton GM5 hybride que j’ai eu envie d’essayer de faire de la photo. C’est vrai que le reflex ça ne m’intéressait pas trop car c’est très encombrant. Finalement, comme tu dis, on peut emporter tout le temps un appareil de bonne qualité sans que cela ne prenne la place d’autre chose, c’est bien pour ne pas avoir à planifier.

    1. C’est vrai que je t’ai senti davantage motivé, et depuis le Gx7, c’est encore autre chose ! Pour moi, je peux dire que l’hybride a développé ma créativité, puis le reflex ça devenait vraiment trop lourd pour mes petites mains 😀

  3. Merci pour ces conseils 🙂 Je suis toujours perdue niveau choix de l’appareil photo. J’utilise actuellement mon Iphone, même si les photos sont pas extraordinaires, je trouve sa super pratique. D’autant plus que les articles avec les photos en HD sont pas top niveau ergonomie et navigation pour les utilisateurs mobiles. Mais il faut avouer qu’avoir un véritable appareil photo ça fait tout de suite plus pro 😉
    Des bisous, à bientôt
    ChatBanane

    1. La connexion wifi d’un hybride permet de récupérer rapidement une photo sur le téléphone, pas aussi rapidement certes, mais la différence de qualité à mes yeux vaut les trois minutes de connexion + transfert + redimensionnement. En parlant de redimensionnement, il est indispensable sur les blogs en effet pour éviter d’allonger le temps de chargement des articles / pages, mais c’est déjà indispensable même pour des photos de smartphone (plus il est récent, plus il embarque de mégapixels, plus il faudra redimensionner). Sur le mobile j’utilise Resize Me pour réduire la taille des photos transférées, c’est une appli rapide et efficace car elle propose des formats prédéfinis. Mais en ce qui me concerne, je tiens en effet à la qualité des photos sur un blog pour un rendu plus qualitatif, mais déjà avec un appareil normal on peut faire de jolies photos, il suffit de connaître quelques bases faciles 😉

  4. Merci beaucoup pour cet article très précis et détaillé ! Je souhaite justement acheter un bon appareil photo quand j’aurais réuni assez de sous, et c’est vrai qu’on me dirige naturellement vers un réflex, sans vraiment me donner des inconvénients d’un hybride. Grâce à toi je sais maintenant que la différence est minime ! La seule chose qui pourrait me freiner un peu est la batterie, car aimant voyager c’est aussi pour cette raison que je souhaite acquérir un nouvel appareil. D’un autre côté le système de batteries qu’on peut alterner est une solution à ce problème… haha je ne sais pas encore quoi choisir du coup. Mais ce qui est sûr c’est que j’y vois déjà plus clair ! 🙂

    1. Hé hé, oui ça n’est jamais évident, d’autant qu’il s’agit d’un réel investissement. Le mieux si tu doutes vraiment au moment de comparer entre eux les modèles, c’est d’élire un modèle de reflex et un modèle d’hybride puis d’aller voir en magasin avec lequel tu te sens plus à l’aise. Et en te disant ça d’ailleurs je me dis que certains hybrides sont parfois presque aussi imposants qu’un reflex, mais ça concerne assez peu d’appareils quand même, et pour le coup à taille et poids égaux choisis le reflex sans hésiter 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *