Un petit tour par le monastère de Santa María de Veruela

Catégories Autres découvertes espagnoles
monastère veruela

Après notre balade au coeur des Bardenas Reales, l’amoureux et moi avons visité rapidement la ville de Tudela toute proche, puis avons orienté notre parcours vers le Monastère de Santa María de Veruela.

Cet endroit situé en Aragón (à proximité de la Navarre) vaut vraiment le détour, à la fois pour sa beauté, sa taille et la richesse actuelle des installations que l’on y trouve. Le monastère s’étend sur une surface proche de 5 hectares, mais il n’est possible d’admirer qu’une partie de cet espace. On commence par une jolie allée qui mène à une église ainsi qu’à un cloître magnifique desservant les principales pièces du monastère, dont l’architecture de style gothique est vraiment très attrayante. Dans une salle attenante, on découvre l’histoire du Monastère.

monasterio veruela

Un peu d’histoire

La plus vieille trace écrite évoquant le Monastère de Veruela date de 1145, sa construction est donc antérieure. Il a accueilli dans son enceinte de nombreuses nonnes durant plusieurs siècles. A partir du XVIème siècle, le monastère a été peu à peu délaissé, notamment suite au désamortissement de Mendizábal en 1836, qui a consisté en la mise aux enchères publiques de nombreux édifices religieux et demeures nobles en Espagne. L’idée de l’Etat était de (tenter de) créer à travers le rachat de ces terres une nouvelle bourgeoisie. L’Eglise, face à la perte de ses propriétés, a menacé d’excommuniation les racheteurs (fourbe ? à peine…) ; ainsi, beaucoup en ont été dissuadés et les édifices n’ayant pas été rachetés ont commencé peu à peu à tomber en ruines…

Une fois le monastère de Veruela déserté par les nonnes, son entretien n’a donc pas été assuré continuellement. Les lieux ont servi essentiellement l’hiver pour accueillir des refugiés et sans-abris, qui ont été contraints à cause du froid de brûler les meubles en bois qui s’y trouvaient. L’été, c’était au tour de voyageurs de s’y arrêter quelques temps, attirés par l’ambiance romantique. Il est vrai qu’entre les arcades, les moulures, les mystérieuses gargouilles (dont beaucoup font référence à la nature et au vin) et les jardins, il y a de quoi se plaire. Le poète Gustavo Adolfo Bécquer et son frère le peintre Valeriano Bécquer y ont d’ailleurs séjourné longuement en famille.

monasterio veruela

monasterio veruela

Par la suite, le Monastère de Veruela a servi d’hospice, des familles y louant les espaces individuels situés dans la partie construite au XVIIème siècle pour loger les nonnes. Dans un état de délabrement avancé, il s’en est fallu de peu pour qu’il disparaisse mais il a fini par être occupé durant près d’un siècle par la Compañia de Jesús, une organisation jésuite qui a commencé quelques restaurations.

monasterio veruela

Ce joli monastère a finalement été déclaré Monument National en 1919, et la Province de Zaragoza s’est engagée financièrement dans sa réhabilitation et sa conservation (en s’appuyant sur les nombreux écrits, dessins et peintures hérités des frères Bécquer).

monasterio veruela

Le monastère aujourd’hui

Le Monastère de Veruela peut aujourd’hui être visité dans un état proche de son état originel, les meubles en moins (à l’exception de l’Eglise). Il abrite par ailleurs :

  • un espace d’art contemporain (en partie en travaux pendant notre visite)
  • un musée du vin dédié aux vignobles locaux de Borja (mais donnant également de nombreuses explications généralistes et ludiques sur la production de vin)
  • un espace-musée consacré à l’huile (une autre des grandes productions locales)

Ne nous attendant pas à si grand et souhaitant bénéficier d’une belle lumière, nous y sommes allés en fin de journée et n’avons finalement pas eu le temps de visiter les deux derniers espaces correctement (#pasmalins). Prévoyez plutôt 2h devant vous… L’entrée des lieux ne coûte qu’1,80€, un bon point !

monasterio veruela

monasterio veruela

Hola! Moi c'est Fanny, 29 ans.
J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif…

12 commentaires sur “Un petit tour par le monastère de Santa María de Veruela

  1. C’est dingue quand même, si je photographiais un bâtiment comme ça mes photos seraient carrément ennuyeuses, et tes photos sont juste magnifiques ! Je ne suis pas très bâtiment religieux en plus, et là ça me donnerait presque envie de visiter 😉 Bravo ça a l’air d’être une jolie visite, merci pour cette découverte !

  2. Hello!
    Merci de nous emmener en vacance avec toi à travers tes post 🙂 Ce monastère est magnifique et chargé d’Histoire! Et tes photos donnent vraiment envie de visiter le lieux 🙂
    Bisous et bonne aprem
    Mimi

    1. Merci beaucoup, je suis heureuse que cela te plaise ! L’histoire de ce monastère est encore plus riche, dur d’en faire une synthèse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *