Menu

Annuaire pour un shopping ecoresponsable

Bienvenue sur mon annuaire pour un shopping éthique et responsable. Il ne se veut pas exhaustif, les critères de sélection sont parfois personnels (mais exigeants), mais il constituera forcément une bonne base à qui veut s’extraire des griffes de la fast-fashion et des productions made in china/india/vietnam/cambodia…

Mode

Edit 2020 : j’ai mis cette liste à jour et ôté des marques pourtant réputées dans leur domaine (par exemple Ekyog, Balzac Paris, People Tree…) en raison de leur mauvaise notation sur l’application Clear Fashion. Cette dernière évalue différents domaines (santé, humain, environnement, animaux) pour juger si une marque a des pratiques vraiment écoresponsables/éthiques ou non, ce que je trouve bien plus fiable que mon ressenti personnel ou ma simple lecture de certains sites. C’est pourquoi, lorsque l’application référence cette note, j’ai préféré lui faire confiance et ôter/ajouter certaines marques pour vous permettre de les découvrir (et ça m’a pris du temps de faire ce tri !). Je précise donc chaque fois le résultat lorsque je le connais (l’application ne référence pas encore toutes les marques, vous pouvez d’ailleurs participer à en solliciter la notation !).

Nouveauté : grâce à cette appli, je vous propose juste après une liste de marques qui me semblent plus intéressantes à chiner en seconde-main, et je vous explique pourquoi.

NB : ne vous attendez pas à y voir Zara ou H&M à travers leurs collections « écoresponsables », je vous propose de la mode vraiment éthique/engagée, pas du greenwashing (du moins à ma connaissance), et clairement, les marques de fast-fashion « évoluent » par intérêt purement économique, à travers des procédés trompeurs. Le prix ne faisant pas tout, des marques comme Des Petits hauts ou Claudie Pierlot, pourtant onéreuses, sont aussi mal notées que des marques de Fast-Fashion quelque soit le domaine étudié, c’est pourquoi vous ne les y trouverez pas non plus (ou seulement en conseil seconde-main)…

NB #2 : je n’ai aucun partenariat avec Clear Fashion, j’ai juste trouvé cette appli extrêmement utile et sérieuse et ai préféré mettre à jour mon travail en prenant en compte celui fourni par l’équipe qui est derrière. Bien sûr je vous invite à télécharger l’appli, car je suis loin d’être exhaustive et une marque que vous chercheriez particulièrement mais que je ne cite pas peut avoir été référencée 😉

Neuf

Marques françaises

  • Les petites jupes de Prune : jeune créatrice française. Les matières ne me séduisent pas à 100% (beaucoup de coton sans précision de provenance et de polyester), mais c’est du made in France – site web
  • L’envers : marque française avec fabrication en Espagne et Portugal, belles matières premières… et des gilets & pulls onéreux mais à tomber ! – site web

  • Maison Margaret : Cette marque propose des vêtements ainsi que des articles pour la maison éthiques et responsables. – Site web
  • Minuit sur Terre : une marque de chaussures et accessoires végans et éthiques, tout pour plaire ! Depuis peu, Minuit sur Terre lance une gamme produite à partir de raisin et d’huiles végétales, et travaille aussi à partir de matières recyclées (par exemple pour les lacets). – Site web
  • Sézane : la marque obtient des notes franchement bonnes sur Clear fashion, le point rouge étant son recours aux produits animaliers. Si vous chinez ces pièces précises (d’ailleurs plutôt couteuses)  en seconde main vous pourrez craquer sur une pièce non végane avec une culpabilité moindre.

  • Veja : cette marque respectueuse de l’environnement et de l’homme propose des chaussures (baskets notamment) écologiques. Elle a recourt à du cuir (ce qui baisse sa note sur Clear Fashion) mais via un tannage végétal (plus écologique à défaut d’être plus éthique).

  • Bobbies : une marque de chaussures qui s’est fait un nom au fil des années. Conçues en France et produites au Portugal, dans le plus pur savoir-faire traditionnel. Je l’ai découverte à l’occasion de mon mariage (Romain en avait une jolie paire aux pieds, et les porte toujours régulièrement depuis). – Site web
  • Faguo : marque essentiellement homme, avec quelques produits femmes (baskets), bien notée par Clear Fashion (hormis pour l’aspect « animal », bien que la marque propose une sélection de produits véganes). – Site web
  • Justine B. : extrêmement bien notée par Clear Fashion, cette marque de mode bio et éthique propose quelques jolies pièces. – Site web
  • Hopaal : voici une autre marque très bien notée selon Clear Fashion, de fabrication locale et proposant des vêtements recyclées. – Site web
  • Lagoped : marque bien notée proposant des vêtements pour le grand air et l’aventure. – Site web
  • Lautrec Paris : marque destinée aux hommes plutôt bien notée également ! – Site web
  • Loom : autre marque pour ces messieurs, pour laquelle le seul point qui tâche est la relation à l’animal. – Site web
  • Madame porte la culotte : marque bien notée par l’application, qui propose, comme son nom l’indique, de jolies culottes (en coton bio) ! – Site web
  • Maison TFK : cette enseigne propose des hauts ainsi que des sous-vêtements pour hommes comme pour femmes, en bambou. – Site web
  • Simplement lingerie : très bien notée pour l’environnement, l’animal et l’humain (un peu moins pour la santé), cette marque propose des sous-vêtements en coton bio certifié GOTS, teint à partir de substances végétales. – Site web
  • SKFK : cette marque propose vêtements et accessoires dans un style casual très moderne et coloré. Elle est également bien notée par Clear fashion. – Site web
  • Green Lion : marque engagée pour les hommes (et très bien notée), qui a recours au coton bio certifié GOTS, utilise du polyester recyclé et limite l’utilisation de chlore pour les jeans (proposant donc des toiles foncées). La production est localisée en Espagne, au Portugal et au Maroc, avec des conditions de travail dignes. La marque contribue à planter des arbres dans certaines régions (notamment autour de Lille). – Site web

  • Klow : un magasin en ligne qui regroupe différentes marques responsables, parmi lesquelles O my bag, Veja, Les Récupérables, Thinking Mu, Armed Angels, Noyoco, Olly (lingerie), Maison Alfa, Le Petit faon…. – Site web

  • Dressing responsable : un autre magasin en ligne qui regroupe différentes marques responsables, parmi lesquelles Les femmes à barbe, Bleu Tango, La Révolution textile, People Tree, Thinking Mu, Veja, Céleste, Atode… – Site web

Marques espagnoles

  • Ese o Ese : fabrication au Portugal ou en Espagne pour certaines pièces (attention, une grande partie est aussi produite au Maroc, en Turquie et en Inde, et la marque ne précise rien sur les conditions). Une référence surtout pour trouver des vêtements en lin. – Site web
  • Indi&Cold : marque née à San Sebastian : belles matières pour des vêtements, et collection responsable ponctuellement. Collaboration avec la Fédération Vicente Ferrer pour la vente de foulards (construction de logements pour les populations démunies d’Inde). – Site web
  • Ecoalf : bien notée (hormis pour la question de l’animal), cette marque propose des vêtements et accessoires écologiques pour hommes, femmes et enfants. Elle possède sa propre fondation (à but non lucratif) qui a pour but de procéder au tri des déchets de manière à les valoriser et recycler au maximum. Elle lutte notamment pour nettoyer les océans, à travers l’opération Upcycling the Oceans. – Site web
  • Autres marques espagnoles : voir mon article dédié à la mode éthique en Espagne.

Marques américaines

  • Patagonia : un choix idéal pour se vêtir quand on vit dans une ville où il fait froid l’hiver. Patagonia a de bonnes notes sur Clear Fashion (à part pour le domaine « santé », en raison de contrôle des pratiques et des vêtements inconnus, mais il n’y a pas de substances nocives utilisées, ce qui est un bon point !). – Site web

  • Everlane : une marque éthique reconnue aux USA. J’ai trouvé un jean de cette marque en friperie à Boston qui est vraiment très quali (pour $20 !). – Site web

  • Madewell : si shopper aux USA peut vite devenir compliqué (en tout cas pour moi ça l’était), cette marque assure qu’au moins la moitié de ses produits est respectueuse de l’environnement (il suffit de vérifier les étiquettes en magasin pour savoir lesquelles). En vivant à Boston, j’ai eu l’occasion de me pencher un peu plus sur son cas. C’est une marque engagée pour redonner de l’importance aux femmes, planter des arbres et défendre les égalités, et qui déclare que 90% de ses jeans proviendront du commerce équitable d’ici 2025 (contre 30% actuellement), tout en surveillant leur composition de manière à réduire/éviter les composants toxiques. La réparation des jeans en magasin est proposée, de même que leur réutilisation (vente en seconde-main) et recyclage. La marque recycle le plastique et la laine, propose des matières comme du lyocell, mais indique en revanche assurer un partenariat avec les filières de coton BCI. Alors greenwashing ou pas ? Je ne sais pas vraiment, je sais que je boycotte les marques qui y font référence quand elles ne font que ça, mais ce n’est pas le cas de Madewell, qui s’engage autrement. Donc si vous recherchez un truc « pas si pire » (hommage à nos cousins québécois) au royaume du burger, je pense que ça peut être une option. Pour ma part, j’y ai en 2 ans acheté seulement des tennis qui ont duré 3 saisons, trouvant plutôt mon bonheur en friperie

  • Reformation : marque plutôt chère mais réputée éthique et de qualité aux USA. Je ne l’ai pas testée et ne l’ai pas fréquentée (une visite m’a suffit pour comprendre que je n’en avais pas le budget), donc je la place ici, mais à vous de creuser pour vous faire votre avis. – Site web

Autres

  • Samsoe Samsoe : cette marque est danoise et affiche (discrètement) sur son site web une charte complète et transparente indiquant que la marque porte une attention particulière à la manière dont sont fabriqués les vêtements (conditions, âge et salaire des ouvriers, produits utilisés etc.), à la matière qui les constitue (éthique animale) et aux répercussions sur l’environnement. Les produits sont certes pour certains fabriqués en Chine, mais la condition des ouvriers en Chine a grandement évolué contrairement à d’autres contrées (Vietnam entre autres), et certaines marques y produisent moins cher qu’en Europe mais tout de même de manière éthique, sous contrôle et vigilance (engagement à travers des associations locales). C’est une alternative intéressante pour garantir aux populations locales un travail digne. – Site web

Seconde-main

Voici quelques marques qu’il me semble plus judicieux de trouver en seconde-main : pas parfaites mais en bonne voie de l’être, elles proposent ceci dit des produits qualitatifs et durables dont le coût environnemental et éthique éventuel devient davantage amorti au fur et à mesure de leurs « secondes vies ».

  • Sessún : il y a régulièrement une sélection de pièces en fibres écologiques et/ou produites équitablement ; certaines paires de chaussures sont produites en France. Les pièces sont qualitatives et conçues pour durer, c’est pourquoi, comme la note de Sessún sur Clear Fashion n’est pas parfaite sur les thématiques animales et environnementales, je la recommande plutôt pour de la seconde-main (d’autan qu’on en voit beaucoup sur Vinted et à des prix très intéressants).

  • Petit Bateau : la marque obtient des notes correctes à bonnes sur Clear Fashion, à part en ce qui concerne les animaux. Pour ma part, sans être végane j’évite de consommer des produits animaliers quand une alternative végane ou bien en seconde-main existe (car j’estime que plus le vêtement aura de vies, moins l’animal sera mort pour rien… je ne ressens donc pas de culpabilité si je ne l’achète pas neuf…). Dans le cas de Petit Bateau, trouver la marque d’occasion n’est pas très compliqué, et la qualité est globalement au rendez-vous.

  • Des Petits hauts : très mal notée et pourtant coûteuse, soutenir cette marque via des achats neufs me semble une hérésie si l’on veut consommer éthique. En revanche, craquer sur certaines de ses pièces d’occasion peut être un moyen de succomber à l’envie vis-à-vis de pièces relativement de qualité (pas toutes, mais beaucoup) et stylées. J’ai eu la chance dans un Goodwill à Boston de dénicher un pull rose pâle de cette marque pour $5 (moins en euros)… Alors certes, acheter de seconde main ne compense pas forcément, mais ça permet à un vêtement de trouver plusieurs vies et donc d’amortir un peu son impact environnemental, humain, sur l’animal etc. Reste que d’un point de vue santé, Clear Fashion classe aussi mal cette marque, ce qui signifie qu’elle a recours à des substances toxiques parmi les composants. Perso, ça me calme un peu.

  • Galeries Lafayette : Noté moyennement pour l’environnement et très mal pour les animaux par Clear Fashion, cette marque reçoit cependant de bien meilleures appréciations pour les domaines « humains » et « santé ». C’est une marque qu’il peut être intéressant donc de trouver en seconde-main, puisque les fibres ne contiennent pas de substances toxiques.

  • Comptoir des Cotonniers : pas franchement exemplaire en matière d’environnement (et ce n’est rien de l’écrire…) et épinglée pour l’exploitation humaine comme animale, la marque possède cependant une note correcte en ce qui concerne le domaine de la santé (sur l’application Clear Fashion, toujours). En chiner, c’est l’opportunité de permettre à des pièces qui ont coûté cher à la planète (au sens large) d’avoir une ou plusieurs nouvelles vies (et donc en quelque sorte d’amortir davantage leur mauvais impact), tout en évitant de trop s’exposer à des matières nocives.

  • La Gentle Factory : avec des notes juste moyenne pour l’environnement et mauvaise en ce qui concerne l’exploitation animale, la marque se rattrape pourtant avec le domaine humain et celui de la santé, ce qui la rend valable à chiner !

Décoration

[en cours de création]