Menu
Artisans et petit(e)s créateurs et enseignes / Bonnes adresses / Montpellier

L’Ateliées : un atelier-boutique de créatrices à Montpellier

Véritable regroupement de créatrices au cœur de Montpellier (d’où son nom original), L’Ateliées est endroit particulier puisque derrière la boutique, chaque créatrice permanente (on y trouve aussi des invitées) a son propre atelier !

J’ai eu la chance de pouvoir en visiter et photographier certains d’entre eux, ce qui explique qu’au cours de cet article, en plus de vous présenter la boutique, je vous montrerai parfois les coulisses. Vous embarquez avec moi vers cette planète de talents ?

Fonctionnement de la boutique

Cet atelier-boutique accueille donc des créatrices permanentes possédant leur atelier, mais également, dans le but de proposer régulièrement des nouveautés, des créatrices invitées pour un trimestre (minimum) ainsi que des créations en dépôt-vente.

Né de l’association A Pare (créée par les créatrices Angeline Clermont et Carole Akdogan, dont je vous reparlerai plus bas), ce projet fonctionne sous forme de roulement entre les créatrices : assurant la permanence de la boutique à tour de rôle, elles se dégagent ainsi du temps pour la création ainsi que pour les stages qu’elles sont nombreuses à proposer.

Si vous habitez Montpellier, sachez qu’avec ce système, la boutique est ouverte tous les jours (les horaires peuvent être consultés sur le site). Pour les autres, l’Ateliées possède également son eshop depuis peu.

Les créatrices permanentes

Trinquette : accessoires du quotidien utiles et éthiques

Romane est celle qui, en me demandant de travailler sur un preset Lightroom pour son nouveau site web, m’a fait mettre un pied dans ce chouette univers de créatrices. Son atelier très coloré m’a émerveillée au moins autant que sa démarche !

En créant Trinquette (dont le nom est lié à son amour de la navigation et de l’océan), Romane a renoncé à son métier d’architecte et choisi de proposer des « accessoires utiles et positifs », comme elle les nomme joliment. Ses jolies créations sont en effet parfaites pour se lancer dans une démarche zéro déchet (ou mieux s’équiper) et ainsi, joindre l’utile à l’agréable. Lingettes et sac(het)s en tous genres côtoient chouchous, bandeaux, trousses de toilette, pochettes -dont certaines destinées aux livres ou encore aux gourdes et pailles en inox (vendues avec, pour un kit pratique et complet).

Pour réaliser ses créations et les rendre les plus éthiques et écologiques possible, Romane se creuse la tête au quotidien. Elle utilise les cordons bio d’une entreprise française et favorise les tissus labellisés GOTS créés par des entreprises textiles françaises (ou au moins certifiés Oeko-Tex, lorsqu’elle ne trouve pas d’alternative plus engagée), elle a aussi banni le plastique pour ses envois (tout en favorisant le retrait en boutique dès que possible), et répercute nombre de ses engagements personnels à différentes étapes de sa création. Mais surtout, avec Trinquette elle s’engage en faveur d’une transparence totale, et ça c’est franchement louable parce qu’encore trop rare !

Thamys : bijoux artisanaux avec pierres semi-précieuses

Fanny a elle aussi une formation d’architecte derrière elle, mise de côté au bénéfice de davantage de créativité et d’une volonté de davantage de « concret » dans son quotidien : dessiner des plans c’est sympa, mais tenir entre ses mains un produit fini l’attirait encore plus !

Totalement autodidacte, elle s’est formée au métier de bijoutier-joailler, le vrai, celui qui amène à manier le métal -en l’occurrence de l’argent-, et à y joindre des pierres semi-précieuses aux 1000 nuances (sur lesquelles elle a aussi beaucoup appris, évidemment). Depuis environ un an, elle propose des bijoux très fins travaillés avec une grande minutie, d’abord uniquement en argent, puis plus récemment en argent doré à l’or fin.

Avec Thamys, Fanny propose des colliers, des boucles d’oreilles, des bagues et quelques bracelets également. Vous pouvez élaborer un projet de bijou avec elle, lui faire créer votre bague sur-mesure (cf ses stories à la une sur Instagram), et même réaliser votre bijou via les stages de découverte proposés. Thamys fait partie de ces marques qui refusent le concept de soldes (notamment pour le récent Black Friday) car elles s’engagent toute l’année à proposer les prix les plus justes possibles, et c’est très appréciable !

(ces 3 photos ont été réalisées hors boutique, dans le cadre d’une séance)

Pop’line : lingerie bio

Claire, styliste de formation et médaille d’argent aux Olympiades de Métiers Couture Dame en 2001, a créé Pop’line en 2011, avec pour objectif de proposer des pièces confortables et légères, sans pour autant rogner sur l’esthétisme et la féminité.

Pop’line, c’est aussi de très belles valeurs, puisque les matières que l’on retrouve dans ses collections de lingerie se veulent éthiques et biologiques : coton bio, tencel, jersey de lin, lyocell, dentelle de Calais et bientôt polyester recyclé… Les bas, notamment, sont certifiés GOTS. Claire a recours au thé (on ne peut plus naturel !) pour teindre certaines pièces uniques.

Dans cette même volonté de produire sans nuire à l’environnement, Claire travaille à la demande (il faut compter de 2 à 4 semaines). Pop’line, en réaction à la sur-production des grandes enseignes qui finit toujours par se perdre et entraîner énormément de gaspillage de ressources et de travail (par de la main d’œuvre la plupart du temps nettement sous-payée), ce sont au contraire des pièces uniques ou des petites séries, faites minutieusement à la main (et à la machine à coudre, bien sûr). Des collections capsules sont présentées de temps en temps sur l’eshop.

Na ! : déco et accessoires en porcelaine

Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer la créatrice de Na ! ni de visiter son atelier, mais voici quelques photos de ses délicates créations en porcelaine, tour à tour poétiques ou amusantes, exposées dans la boutique L’Ateliées. Vous pouvez retrouver Caroline sur Instagram.

Nawelito : bijoux en argent et verre

Maïté a découvert le travail du verre en Argentine, auprès de l’artiste Fernanda Hernandez. C’est aussi là-bas qu’elle y a pioché le nom de sa marque, Nawelito, qui signifie « petit monstre marin ». Nawelito, c’est une jolie collection de bijoux en argent 925 et verre de Murano. Maïté file elle-même au chalumeau ses perles, à partir de baguettes de verre.

Elle propose du sur-mesure pour donner vie à vos projets, ainsi que des stages de découverte pour réaliser un bijou en bénéficiant de ses conseils et/ou filer le verre.

Angeline Clermont : maître verrier

Angeline, fille d’un verrier et d’une styliste, a fait de la création et de la restauration de vitraux son métier. Créatrice de l’Atelier de Vitrail Montpellier, elle s’est approprié les techniques modernes comme des techniques plus anciennes (notamment de vitrail au plomb), ce qui lui permet de varier son travail depuis la création d’un motif contemporain pour une habitation jusqu’à la restauration d’une réalisation issue de notre patrimoine.

Angeline a aussi à cœur de transmettre son art en proposant des stages d’initiation ou de perfectionnement.

Carole Akdogan : artiste verrier fondeur

Artisane d’art, dite plus précisément verrier fondeur, Carole travaille le verre pour réaliser des créations uniques, colorées et lumineuses. Elle mêle notamment cette matière fragile au métal ou encore au bois, et outre ses propres créations poétiques, elle propose également des possibilités de personnalisation et de travail à la commande. Carole propose elle aussi des ateliers découverte pour les curieux(ses) souhaitant découvrir le métier et/ou repartir avec une création réalisée à ses côtés.


Les créatrices actuellement invitées

Voici un petit aperçu des autres réalisations que l’on retrouve actuellement à L’Ateliées (j’ai essayé tant que possible de préciser les créatrices, ne me souvenant pas de tous les noms).

Phisalys, création de terrariums
(ces 3 photos ont été réalisées hors boutique, dans le cadre d’une séance)
Merlaine, créatrice de pavés de Marseille entourés de laine (pour le gommage de la peau)
Clémence Fouilhé, céramiste
Elsa, illustratrice
Photo de gauche : suspension par Clémence Fouilhé, céramiste
Photo du milieu : Capharnüm, rénovation et création de meubles et céramiques de Clémence Fouilhé
Photo de droite : aperçu du corner de Elsa, illustratrice, et de celui de Thamys (dont je vous parle plus haut)
Reine Aneda, illustratrice
Cosmétiques Les Jardins du Mercié

À noter
Un carton est actuellement présent au fond de la boutique pour accueillir des dons pour Noël, qui seront redistribués sous forme de boîtes cadeaux aux personnes sans abri. Parmi les « denrées » que vous pouvez y déposer : de quoi composer un kit hygiène (brosse à dents, peigne, shampoing, savon, déodorant, crèmes, lingettes, gel hydroalcoolique, préservatifs etc.), de quoi élaborer un kit confort (lampe de poche ou frontale avec piles, kway, bonnet, écharpe et gants, chaussettes…) ou encore un kit culture (jeu de cartes, livre de poche, stylo, crayon, carnet, timbres, enveloppes…).

J’espère que ma présentation de cet atelier-boutique hors du commun (et qui foisonne d‘idées de cadeaux éthiques, locaux, artisanaux… pour Noël, pensez-y !) vous aura plu. N’hésitez pas, si vous connaissez ce bel endroit ou allez y faire un tour suite à cet article, à me laisser vos impressions en commentaire !


Envie de donner un peu d’harmonie à vos photos avec mes presets Lightroom, de décorer vos murs, ou tout simplement de faire plaisir à l’un de vos proches pour Noël ? Visitez ma petite boutique !


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 32 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France puis à Donostia - San Sebastián (en Espagne) pendant 3 ans 1/2, ainsi qu'à Boston (dans le Massachusetts aux USA) pendant 2 ans. Je suis rentrée dans ma région natale en plein confinement et ai emménagé début août 2020 à Montpellier.

Pas de commentaires

    Me laisser un commentaire