Menu
Bonnes adresses

Jimmy Fairly : un opticien design et éthique

[article mis à jour en novembre 2019 – NB : ce n’est PAS un article sponsorisé, ni maintenant ni à l’époque de sa publication. Je suis juste cliente depuis plusieurs années et très satisfaite des produits proposés, du service client et de l’éthique de l’enseigne.]

Jimmy Fairly, c’est un opticien lunetier né en ligne puis à Paris et Toulouse, avant d’être présent dans différentes villes de France. Les Parisiens ont vu émerger le premier Jimmy Fairly Store de la marque dans le célèbre quartier du Marais en 2013, tandis que les Toulousains ont accueilli récemment le premier en province.

Du web au concept store

Mais Jimmy Fairly est en réalité un pure player, le concept étant né sur la toile au printemps 2011, bien avant de voir le jour à Paris et Toulouse. Cette start-up est en effet un projet mené par Antonin Chartier et Sacha Bostoni, deux jeunes fraîchement diplômés qui ont remporté la Start’Up Week-end de Toulouse avant de s’associer. Ils ont décroché par la suite le Grand Prix Jeunes Créateurs en 2012 (750 000€), ce qui leur a permis d’avoir pignon sur rue plus rapidement d’un point de vue financier.

L’esprit de la marque Jimmy Fairly, c’est avant tout une conception qui cherche à remettre au goût du jour les lunettes de style vintage, avec une qualité et un design haut de gamme pour un prix accessible, tout en agissant solidairement en parallèle. On retrouve plusieurs différences avec un opticien « lambda » (en plus de la vente en ligne, qui reste encore peu répandue dans ce domaine), notamment dans la volonté affichée de toucher une clientèle de jeunes actifs dynamiques en quête d’un renouveau dans le domaine. Des partenariats ont été par exemple réalisés avec des blogueuses mode, dont Louise Ebel (Pandora), Eleanore Bridge ou encore Daphné Moreau, pour ne citer qu’elles.

De la marque au client

La première différence majeure dans le fonctionnement par rapport à un opticien classique réside dans l’absence d’intermédiaires entre Jimmy Fairly et le client. Du design à la réalisation, l’enseigne maîtrise toute la chaîne de production : cette absence d’intermédiaires est à l’origine des prix pratiqués (à partir de 99€ la monture avec verres correcteurs), vraiment abordables pour une marque de ce standing. En effet, ces jolies montures sont imaginées en France puis réalisées et montées à la main à Turin, en Italie (avec des verres élaborés en France). Une éthique de fabrication qui diffère grandement de nombreuses marques dans le domaine, qui produisent dans les pays asiatiques pour des prix parfois plus élevés.

Par ailleurs, la marque étant agréée par la Sécurité Sociale et les mutuelles, aucun souci de prise en charge à prévoir.

Marketing expérientiel

L’expérience en magasin vaut réellement le détour : boutique branchée dans laquelle traînent livres (graphisme, photo, cinéma…) et céramiques, voire vélo vintage, cadres design, accessoires masculins et féminins… Oubliés les présentoirs classiques, ici les paires sont présentées simplement sur les rayons des bibliothèques dans un univers un brin rétro et bohème (ce que j’adore, je ne vais pas m’en cacher !).

Pas de boutique dans votre région ? Le site en ligne vous donne la possibilité de recevoir et tester les produits ! On peut concevoir en effet qu’il soit difficile de procéder à un tel achat en ligne, mais à sa création, Jimmy Fairly avait anticipé ce problème en permettant la réception d’un joli coffret comprenant jusqu’à 3 paires, pour mieux faire son choix et renvoyer les paires non retenues. Cette solution sympathique mais certainement compliquée d’un point de vue logistique a rapidement disparu pour faire place à un système plus simple qui a depuis longtemps fait ses preuves : un échange ou remboursement avec renvoi gratuit de la paire choisie durant 30 jours.

Jimmy Fairly impressionne aussi par la qualité de son branding : charte graphique soignée et déclinée sur de nombreux supports, jolie boîte en carton avec étui de style vintage, chiffon microfibre estampé des initiales de la marque, petit sachet de bonbons et carte de remerciement (les premières années)…

L’accueil en boutique diffère par ailleurs grandement de l’expérience que l’on peut avoir parfois avec d’autres opticiens. En plus de ne pas du tout avoir l’impression de procéder à un achat « santé » (mais plutôt à un accessoire de mode) étant donné le charme de la boutique, les vendeurs prennent vraiment le temps de conseiller : lors du choix de ma dernière paire (novembre 2019), j’ai été particulièrement indécise et compliquée mais les personnes s’étant occupées de moi ont toutes été d’une grande patience et se sont démenées pour que j’aie la paire finalement choisie dès le lendemain, avant de partir de Paris (ne pouvant non plus les commander puisque je ne restais pas assez longtemps en France pour les recevoir). Un service client juste irréprochable !

Il est possible d’acheter des lunettes de vue mais également des lunettes solaires, ce que j’ai d’ailleurs fait en 2014 (et referai sûrement en 2020 : ma paire solaire a vraiment très bien vieilli mais ma correction a pour sa part un peu évolué en 6 ans).

Dans Jimmy Fairly, il y a « fair »…

La marque met un point d’honneur à veiller à la qualité de ses produits et à proposer des solutions plus écologiques (comme le titane ou l’acétate écologique).

Enfin, dernier point mais pas des moindres : Jimmy Fairly pratique le concept du buy one, give one, qui signifie que pour un article acheté, l’enseigne s’engage à faire don d’un article via ses associations Restoring Vision ou Vue d’ensemble. Jimmy Fairly collabore régulièrement avec plusieurs associations (telles que Peuples d’Himalaya, Voir la vie ou encore Emmaüs). Des populations n’ayant pas les possibilités d’accéder à de tels services peuvent par conséquent bénéficier d’une aide, la vue étant indispensable à un confort de vie quotidien (éducation, travail…).

Choisir une paire de lunettes Jimmy Fairly, c’est en somme faire un achat « santé » à la fois tendance, raisonnable et responsable !

A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 31 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Après avoir vécu à Donostia - San Sebastián (en Espagne) pendant 3 ans 1/2 puis à Boston (dans le Massachusetts aux US) pendant 2 ans, je suis rentrée au printemps 2020 en France.

Pas de commentaires

    Me laisser un commentaire