Menu
Etats-Unis

Petite virée à Washington, DC

Rares sont les articles que j’ai mis autant de temps à écrire : cette escapade à Washington, je l’ai faite en décembre… 2018 ! J’ai quelques articles de la sorte en retard (notamment Rhode Island, la Bretagne, Zurich…), mais promis, ils arriveront aussi.

Je m’étais rendue à Washington dans le cadre du travail (reportage photo business pour le CNRS), mais j’ai eu le temps de visiter rapidement la ville et d’y prendre quelques photos, que je tenais à vous partager.

Washington

J’ai traversé Washington à pied avec ma valise, avant de rejoindre Georgetown, où nous avions réservé un logement. Nous étions début décembre, l’automne tirait à sa fin, c’était l’occasion d’observer le croisement entre les feuilles rousses et les décorations de Noël.

Nous avons pu aller admirer le Capitole (voir la photo ci-dessus), qui est ce que j’ai certainement trouvé de plus joli à Washington (Georgetown mis à part, mais j’y reviendrai plus bas). Nous sommes allés aussi observer la Maison Blanche (à travers les grilles) : étrangement, ça m’a laissée assez indifférente, mais à une autre époque politique de l’Amérique ça n’aurait peut-être pas été le cas. Je ne l’ai même pas photographiée : entre la surveillance accrue (logique), la manifestation juste à côté (pour des réfugiés je crois) qui rendait le geste peu opportun et les grilles qui gâchaient la vue, je n’étais pas spécialement inspirée.

 washington-georgetown

washington

washington

washington georgetown

Ci-dessus à droite, vous pouvez apercevoir le Washington Monument (un peu perdu dans la brume) et à gauche, un bâtiment de l’aéroport dont je trouvais le design original.

Il m’a semblé aussi qu’il y avait davantage de bouches d’égouts crachant de la vapeur d’eau qu’à Boston. Cette vapeur est créée par le système de chauffage collectif et je trouve qu’elle donne un charme particulier aux photos.

washington

washington

Georgetown

Georgetown est le quartier branché et universitaire de Washington. Ses façades colorées m’ont rappelé un peu Notting Hill à Londres. Ce sont deux écossais prénommés Georges qui ont fondé la ville au XVIIIème siècle, bien avant qu’elle ne reçoit rattachée comme district (quartier) à Washington.

georgetown

georgetown-dc

georgetown-dc

georgetown-dc

georgetown-dc

Sur la photo de gauche ci-dessus, vous pouvez apercevoir Casse-Noisette. Pour être tout à fait honnête, je ne savais pas quel était ce personnage quand je l’ai photographié, j’ai compris plus tard lorsque j’ai posté la photo sur Instagram. Grâce au commentaire de l’une d’entre vous et à une petite recherche sur le web, j’ai en fait redécouvert ce ballet de Tchaïkovski dont j’avais totalement oublié l’existence depuis mes années de solfège et sur lequel je n’avais jamais mis d’images, ne connaissant pas le conte. Le hasard a fait que lorsque ma belle-sœur est venue nous voir à Boston la semaine suivante, nous avons arpenté les disquaires ensemble et avons déniché par hasard ce vinyle. Je pouvais enfin (re)mettre un son sur le personnage.

Encore plus amusant, alors que nous partions à Rhode Island avec elle, nous avons regardé l’agenda culturel de Providence et découvert (encore par hasard) que le ballet The Nutcracker (Casse-Noisette donc en anglais) était joué et qu’il restait quelques places (au fond en haut, mais pas chères !). Nous les avons donc réservées et cela m’a donné en 15 jours l’occasion de connaître, en plus de la physionomie du personnage et de la musique, son histoire et celle de la petite Clara. A ce même moment, Disney sortait sa version du Nutcraker, mais je ne l’ai vue que récemment (pour noël 2019, donc un an après). Fin de l’anecdote, vous saurez pourquoi pour moi Georgetown sera toujours reliée au Nutcracker (et vice-versa).

georgetown-dc

georgetown-dc

Georgetown a été un véritable coup de cœur. J’ai beaucoup aimé l’ambiance que ce quartier (j’allais dire ville parce que j’ai ressenti une atmosphère vraiment différente de Washington). Les photos ci-dessous montrent la partie constituée d’une rivière et d’anciennes fabriques de tabac et située non loin du Potomac (fleuve), je l’ai trouvée pleine de charme.

georgetown-dc

georgetown-dc

L’Université de Georgetown ne manque pas de charme elle non plus. En la traversant pour me rendre sur le lieu des conférences que je devais photographier, j’ai repensé à l’état de délabrement (limite insalubre dans certains endroits) des facultés au sein desquelles j’ai étudié (Fac de Langues de Poitiers de 2006 à 2009 et Faculté du Mirail -aujourd’hui Jean Jaurès- à Toulouse de 2011 à 2013)… Pour être honnête, j’ai quand même eu un petit pincement au cœur.

Je n’irais pas jusqu’à dire que j’aurais mieux étudié dans ce contexte plutôt qu’à Poitiers (ou qu’au Mirail pendant les travaux de rénovation), mais tout de même, quel plaisir cela doit être pour ces étudiants au quotidien… Histoire de retomber un peu sur Terre, j’ai réalisé que les droits d’inscription sont loin d’être les mêmes, et j’ai donc très vite relativisé : au moins, j’ai pu poursuivre des études, aux Etats-Unis ça n’aurait probablement pas été possible.

georgetown-dc

georgetown-dc

Si j’avais l’occasion d’y retourner (mais c’est peu probable, en tout cas pas avant de nombreuses années), je prendrais le temps de visiter des musées, notamment le Museum of National African Americain History and Culture et la National Gallery of Art. Le bon point ? Les musées à Washington sont gratuits (il faut juste avoir du temps à y consacrer, ce que je n’avais pas). 

J’espère que ces quelques photos vous auront donné envie de découvrir plus en profondeur Washington et Georgetown.


Envie de donner un peu d’harmonie voire même une touche poétique à vos photos ? Pensez à mes presets pour Lightroom PC et mobile !


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 31 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France puis à Donostia - San Sebastián (en Espagne) pendant 3 ans 1/2 ainsi qu'à Boston (dans le Massachusetts aux USA) pendant 2 ans. Je suis rentrée au printemps 2020 en France et m’apprête à emménager à Montpellier.

6 Commentaires

  • Isabelle Frappier
    13 janvier 2020 at 19 h 46 min

    Dommage que tu n’aies pas eu de temps pour les musées, ils sont incroyables! Je te souhaite d’y retourner un jour… Washington est vraiment une belle ville, j’ai beaucoup aimé moi aussi.

    Répondre
    • parenthesecitron
      13 janvier 2020 at 20 h 21 min

      Oui j’en suis consciente, mais sur un déplacement professionnel c’était beaucoup trop court. Avec une journée de plus sur place ça aurait été pas mal mais impossible. J’espère en avoir de nouveau l’occasion un jour.

      Répondre
  • Margot
    13 janvier 2020 at 22 h 03 min

    Hello, Washington n’est pas une ville américaine qui me fait rêver mais j’avoue que ça a du être une énorme chance et opportunité d’avoir pu y aller
    Tes photos sont vraiment jolies j’espère que tu pourras y retourner un jour
    Bisous

    Répondre
    • parenthesecitron
      14 janvier 2020 at 3 h 33 min

      Merci beaucoup ! Pour être tout à fait honnête, ça ne me faisait pas rêver non plus, je n’y allais vraiment que parce que j’y avais une mission photo (en tourisme ça ne me serait pas venu forcément à l’idée tant ma wishlist est déjà grande pour le continent). Du coup ça m’a surprise, je ne m’attendais pas à trouver la ville jolie et être sous le charme de Georgetown 🙂

      Répondre
  • L&T
    2 février 2020 at 11 h 49 min

    Tellement joli avec ces couleurs automnales !

    Répondre
    • parenthesecitron
      3 février 2020 at 20 h 26 min

      Toute est ville est sublimée je trouve à cette période, l’automne est une saison tellement magique ! <3

      Répondre

Me laisser un commentaire