0
Autriche

Visiter Vienne en 4 jours (en période de Noël)

8 janvier 2016
vienne

Deuxième étape du séjour mais première vraie découverte, Vienne, capitale autrichienne. A cette époque de l’année, on ne compte plus les jolis marchés de Noël qui animent les différentes places et quartiers de la ville (KarlPlatz, Rathaus, Freyung, Spittelberg, Riesenrad, Schönbrunn…).

Il a été particulièrement agréable de s’y promener sans être complètement gelé (hormis à Schönbrunn, qu’on aurait d’ailleurs dû rebaptiser Schönbrume pour l’occasion, étant donné qu’on n’y voyait pas à deux mètres…). En effet, en Europe centrale l’hiver semblait à l’heure, contrairement à l’Espagne et au Sud de la France.

Nous avons vécu un joli contraste climatique en l’espace de deux heures avec les 17° (et le grand soleil) de Barcelone puis les 5° (et le temps grisâtre) à Vienne (idem dans l’autre sens le 24 décembre), et ça, le guide embarqué dans nos bagages n’en parlait pas ! 🙂

Si on oublie qu’en partie à cause de lui, la nuit tombe peu après 16h, on peut se concentrer sur l’avantage du ciel gris en matière de photographie (parce qu’il faut bien chercher du positif dans un temps aussi triste tout le long du séjour) : le réglage de l’appareil est en effet grandement facilité par l’absence de soleil…

Points forts du séjour

  • Le Léopold Museum, qui a permis d’admirer (entre autres) des œuvres de Gustav Klimt et Egon Schiele, et d’en savoir plus sur leurs vies respectives (et croisées)
  • Les jolies façades de l’architecte Hundertwasser (inspiré du catalan Gaudí)
  • L’authenticité des marchés de Noël, notamment celui de la KarlPlatz (alternatif et bio), qui cherchait à renouer avec les traditions d’antan et était centré sur l’artisanat ancestral et la récupération (à l’image de son manège entièrement construit avec des objets de récupération / jouets anciens, et entraîné par l’énergie humaine, à l’aide de deux vélos soudés à la structure)
  • Les gourmandises célèbres (gaufrettes Manner) et locales (parfois venues d’Allemagne), dégustées notamment dans une petite brasserie ou sur les marchés de Noël : un apfel-punch (un équivalent de notre vin chaud), un Kiachl, un Apfelstrudel, des Brezel, puis une sorte de raclette sur tartine (avec du miel) dont je n’ai malheureusement pas noté le nom…
  • De jolies ruelles et couleurs et des curiosités architecturales, bien que l’on sente clairement une certaine aura bourgeoise se dégager de cette ville (un peu comme dans « les beaux quartiers » de Paris) : en fait, on y sent fortement l’héritage des familles royales, ce à quoi je préfère tout de même le charme bohémien de Prague.

vienne noel

Hi! Moi c’est Fanny, 30 ans. J’adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Aprés avoir vécu en Espagne (Donostia – San Sebastián) pendant plus de 3 ans, j’ai déménagé fin Mai 2018 à Boston (USA) pour de nouvelles aventures !




  • Réagir
    Joy - The Joy Stories
    22 février 2018 at 15 h 00 min

    J’y suis allée il y a quelques années en février c’était magique, Merci pour tes photos et ton article cela m’a replongé dans mes souvenirs!

    A bientôt,
    Joy

    • Réagir
      parenthesecitron
      23 février 2018 at 18 h 39 min

      Je suis contente que ça t’ait plu aussi et que mon article t’y ait replongée 😉

Laisser un commentaire