Menu
0
Artisans et petit(e)s créateurs et enseignes

Ripaton : optez pour du made in France, design et durable

Comment vous raconter Ripaton ? C’est l’histoire d’une belle découverte à l’occasion d’un besoin soudain et d’une chouette rencontre avec une partie des équipes. Ripaton, c’est une marque comme j’aime : fiable, originale et en même temps consciente des problématiques environnementales.

On commence les présentations ?

L’histoire de Ripaton

Tout commence avec le hairpin leg, ce fameux pied de table en tête d’épingle inventé par Henry P. Glass dans les années 40. Son objectif était alors de réduire la quantité d’acier utilisée (ressource rare et donc coûteuse en période de guerre) tout en conservant une certaine robustesse et un design original. Pari gagné !

C’est justement le nom d’Original (que je comprends au sens anglais d’originel, comme un retour aux sources) que donnent Margot et Tom à leur première création inspirée de ce concept, lorsqu’il s’agit pour eux aussi d’économiser les ressources et de se tourner vers celles déjà disponibles en relookant notamment de vieux meubles. Une passion pour le hairpin leg naît en eux, mais est impossible à satisfaire en Europe. Pas démotivés pour autant, avec l’aide d’un ami artisan ils en relancent en 2015 la production depuis Montpellier, avant d’intégrer quelques nouvelles têtes à leur équipe, d’élargir leur offre (et donc leur atelier) et de permettre à tout un chacun de faire aussi dans la récup’, la création de meuble et/ou déco d’intérieur en proposant divers supports en acier.

La force des produits Ripaton, c’est qu’ils sont en effet aisément customisables pour permettre à quiconque de laisser libre cours à sa fantaisie, en vissant par exemple des piètements en acier au support de son choix, en rajoutant une planche par-ci ou par-là à un portant, ou encore en détournant l’usage primaire d’un crochet mural

ripaton-entreprise-artisanale-montpellier-pied-de-table

De belles valeurs

Ripaton met un point d’honneur à proposer des produits qui soient écoresponsables et issus de circuits les plus courts possible. Conçues et réalisées en France dans un atelier 100% alimenté à l’énergie verte et à partir d’un acier sourcé en Italie (et non à l’autre bout du monde), les créations sont ensuite éco-emballées, faciles à monter et parties pour durer.

Simple, basique, mais tellement rare.

Au-delà de ses engagements pour un monde plus durable, Ripaton n’oublie pas de soigner les détails, comme le nom de la marque ou le « R » de Ripaton estampillé(e) subtilement dans le métal : durable et qualitatif.

Petite visite du showroom à Montpellier

J’ai eu l’opportunité de visiter le showroom de Montpellier et donc d’admirer les différents produits proposés par Ripaton, depuis les fameux hairpin legs (dont je vous parlais plus haut) jusqu’aux étagères, en passant entre autres par les crochets muraux… Les produits sont tous disponibles en acier brut, mais certains d’entre eux peuvent être choisis avec un revêtement en thermoplaquage blanc ou noir mat.

Décoré de produits très slow (j’y ai découvert notamment les bougies Wabi-Sabi) et de superbes plantes, le showroom est ouvert aux particuliers pour des commandes et retraits de produits, ainsi qu’aux professionnels pour une étude de leurs besoins, par exemple d’étagères et de portants pour une boutique ou encore de pieds de table/chaise/banc pour des bureaux ou un restaurant…).

 ripaton-entreprise-artisanale-montpellier-portants-pieds-de-table
ripaton-entreprise-artisanale-montpellier-pied-de-table

Test d’un support en acier Ripaton

Emballage et montage by Ripaton

J’ai reçu très rapidement le produit commandé (je vous en parle plus bas), livré à mon domicile dans un emballage minimaliste en carton recyclé. Les petites pièces sont regroupées dans un joli sac en coton, qu’il est tout à fait possible de réutiliser ensuite pour autre chose (ce que nous allons faire). Ripaton offre aussi une paire de gants pour faciliter le montage et éviter de se salir les mains en vissant les pièces, puisque le portant a été enduit d’un protecteur anti-rouille essentiel à sa durabilité (il faudra passer un petit coup de chiffon sur le portant avant utilisation, c’est rapide et facile mais important). Encore une fois, une fois lavée cette petite paire de gants saura resservir (pour nous protéger dans la réalisation d’un prochain DIY, par exemple).

Le montage est très facile et rapide : pour notre produit, il a demandé à peine 10 minutes, et encore, en le faisant tranquillement et seul (à deux, c’est plié en 5 minutes !). C’est Romain qui en a eu la charge, préférant pour ma part l’aménager (ce qui au final m’a pris bien plus de temps vu le type de produit… #teasing). Les pièces s’unissent à l’aide des clés Allen fournies. On avait reçu la notice en pdf au préalable, ce qui offre la possibilité éventuelle d’anticiper le montage en comprenant l’utilité et la destination des différentes pièces.

Mais… de quoi s’agit-il ? Réponse au prochain paragraphe !

Le portant à vêtements L’Astucieux de Ripaton, joli et pratique !

Fin de suspens ! J’ai choisi le portant Astucieux en version 116 cm (car cela correspond davantage à l’espace dont je disposais), mais sachez qu’il est disponible en 146 cm ou même totalement sur-mesure. Le porte-sac en option se révèle pratique autant qu’esthétique. Il trouve sa place absolument où l’on veut sur le portant, à nous donc de l’installer d’un côté ou de l’autre et d’ajuster la hauteur désirée en fonction de nos besoins !

Une fois passé l’été et ses robes et petits hauts légers, il s’est avéré que le petit portant mural très fin déjà présent dans mon appartement ne pouvait clairement pas supporter le poids de mes vêtements en plus de ceux de mon mari (il suspend ses vestes et chemises essentiellement). De l’automne au printemps, les matières sont en effet plus lourdes et, je l’avoue, ma garde-robe est aussi plus fournie (j’ai très peu de vêtements d’été). Une solution de rangement pour notre dressing devenait donc un besoin urgent avec l’arrivée de l’automne : les tas de vêtements en bazar, très peu pour moi qui aime l’organisation (pas autant que Bree Van de Camp ou Marie Kondo, mais quand même). 

C’est en recherchant un portant à vêtements qui soit à la fois durable, solide, esthétique et made in France que j’ai découvert Ripaton. Je souhaitais opter si possible pour une réalisation « made in France » car j’ai de plus en plus à cœur de privilégier les alternatives existantes sur notre sol ainsi que l’économie et les entreprises françaises, de surcroît fortement impactées par cette année 2020 compliquée (beaucoup plus que le géant suédois que l’on connaît tous par exemple, dont la production est d’ailleurs loin d’être suédoise).

C’est le hasard de mes recherches qui a fait qu’Atelier Ripaton ne soit pas seulement une entreprise française, mais aussi une entreprise montpelliéraine, comme moi donc depuis quelques mois… À ce stade, faire plus local aurait été impossible.

Comme vous pouvez le voir, c’est un portant qui peut accueillir énormément de vêtements : j’ai souhaité réaliser des prises de vues assez épurées afin de mieux vous montrer le portant en lui-même, mais bien évidemment, tous les vêtements que nous avions à suspendre logent sur ce portant (et encore, il nous manque des cintres pour en suspendre d’autres et alléger la commode !). Question poids, aucune inquiétude à avoir non plus : le portant est tellement solide qu’il peut accueillir jusqu’à 150 kg de cintres et vêtements (on est laaaaaaarge je pense !).

Je vous le remontrerai en situation dans la chambre lorsque je vous ferai l’article home-tour sur cette pièce, en janvier probablement (j’ai fait ces photos dans notre salon car la pièce est beaucoup plus lumineuse, même par mauvais temps – comme c’était le cas ce jour-là).

On peut choisir le côté vis ou le côté « références pour le montage » (cf les photos de la section « montage » ci-dessus pour la version « vis ») : pour notre part, on a préféré orienter le portant côté inscriptions pour leur rendu encore plus « indus » 🙂


Ce portant à vêtements m’a été offert dans le cadre d’un partenariat avec Atelier Ripaton, que j’ai sollicité car le concept de l’entreprise me plaît beaucoup et que je souhaitais lui donner davantage de visibilité. Comme pour l’ensemble de mes partenariats (de mon initiative ou non), cet article reflète 100% de ma pensée sur le produit présenté.

Si vous avez des questions sur ce portant, sur un autre produit Ripaton ou sur l’enseigne en elle-même, n’hésitez pas ! Sachez qu’il est possible de recevoir leurs jolies créations en acier (voire bois) partout dans l’Union Européenne (Dom-Tom compris) et en Suisse. Ripaton travaille avec DPD qui livre en 48h à domicile et 72h en point-relais, pensez-y notamment en ce moment si vous souhaitez offrir un produit original, durable et éco-conçu pour Noël ! 😉


Envie de donner un peu d’harmonie à vos photos avec mes presets Lightroom, de décorer vos murs, ou tout simplement de soutenir mon travail tout en faisant plaisir à l’un de vos proches pour Noël ? Visitez ma petite boutique !

A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 33 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France et à l'étranger (Espagne et Etats-Unis) depuis ma majorité. J'ai emménagé en août 2020 à Montpellier.

2 Commentaires

  • Sarah Nedjar
    22 novembre 2020 at 18 h 09 min

    C’est très mignon effectivement !

    Répondre
    • parenthesecitron
      22 novembre 2020 at 19 h 58 min

      Et ça s’intègre bien dans toutes sortes de décos, je trouve ça plutôt cool 🙂

      Répondre

Me laisser un commentaire