Menu
Provence, Alpes et Côte d'Azur

Visiter le Luberon : faire le tour des jolis villages

Connu et reconnu pour ses ocres ainsi que pour ses sublimes champs de lavande qui fleurissent à foison au début de l’été, le Luberon n’est pas en reste quand il s’agit de patrimoine historique incroyable. Les jolis villages sont très nombreux et pour une grande partie perchés à flanc de falaise (et/ou construits sur plusieurs niveaux).

Dans cet article, qui regroupe des visites estivales réalisées sur 3 années successives (de 2021 à 2023), je commence par évoquer les villages incontournables du Luberon (ceux qui sont les plus connus et donc forcément, les plus visités).

En seconde partie, j’ai choisi de vous faire découvrir d’autres villages luberonnais assez connus mais un peu moins fréquentés, voire même très calmes, alors qu’ils ne sont pas forcément moins dignes d’intérêt. Selon que vous aimiez  ou non sortir des sentiers battus lorsque vous visitez une région, vous devriez ainsi trouver votre bonheur (et je l’espère, accorder un peu de sympathie à certains villages injustement boudés).

Luberon : les villages incontournables

Petite précision : j’ai visité chaque fois ces villages en haute saison (août/juin/août) et en 2023 particulièrement, sur un mois pourtant considéré de « haute fréquentation », ai été assez surprise de la tranquillité dans certains villages pourtant dits « très touristiques ». N’hésitez donc pas à donner à sa chance à un endroit qui vous attire même si vous n’aimez pas les bains de foule, il se peut que vous n’ayez aucune difficulté à en profiter, même sans vous lever aux aurores (mais pour la belle lumière, je vous le conseille tout de même, certains lieux en sont sublimés !). 

Lourmarin

Lourmarin est typiquement l’un des villages auxquels je pensais en écrivant le paragraphe ci-dessous. Mignon et de fait très prisé des touristes, je m’attendais à y voir plus de monde. Mais même si vous vous y rendez un jour de haute fréquentation, je suis certaine qu’il n’est pas bien compliqué de fuir la foule en allant découvrir les adorables petites rues et ruelles adjacentes à l’artère principales. Vous y verrez de beaux toits typiques et y croiserez sans doute quelques chats ! Les façades un peu délavées par moments ont un charme désuet incroyable, et je ne parle même pas de la végétation luxuriante

Il y a aussi à Lourmarin des boutiques déco très chouettes (ne serait-ce que pour les yeux), d’anciens moulins ainsi qu’un château (qui pour le coup, paraissait beaucoup plus fréquenté). 


Roussillon

Attendez-vous à une certaine explosion de couleurs en vous rendant à Roussillon ! Exploitation de l’ocre oblige (semble-t-il le plus important gisement au monde), les maisons de ce village affichent toutes une teinte très chaleureuse : ocre donc, mais aussi orangée ou rose, dans différentes nuances. Les façades ici sont donc très distinctes des traditionnelles maisons de vieilles pierres que l’on admire habituellement dans la région. On n’est vraiment pas loin de se croire en Italie ou dans certains villages de la Côte d’Azur (et c’est un de mes villages préférés du Luberon précisément pour cette raison !).

On a en revanche passé notre tour pour prendre un café, tout nous paraissait assez touristique (la jolie vue de certains lieux se paie clairement), mais le plus intéressant se trouvait dans la rue de toute façon. Vieilles portes, boutiques d’artisanat, petites arches, jolis détails çà et là sans oublier la vue imprenable sur le Mont Ventoux, ce serait dommage de se priver de cette étape ! De plus, c’est à Roussillon qu’on trouve le Sentier des Ocres ainsi que l’éco-Musée Ôkhra, dont j’avais déjà parlé sur ce blog dans un article dédié aux ocres du Luberon.


Gordes

Avec Lourmarin, c’est sûrement le village le plus emblématique du Luberon. Si le village en lui-même ne m’a pas marquée tant que ça (je l’ai visité tôt et il était assez mort, c’est peut-être pour ça), le belvédère situé en amont est pour le coup à ne surtout pas manquer avant d’entrer dans la ville (en provenance de Cavaillon). La vue y est vraiment superbe !


Saint-Saturnin-lès-Apt

Un peu coloré mais nettement moins que Roussillon tout de même, Saint-Saturnin-lès-Apt a d’autres trésors à offrir à nos yeux : magnifiques atlantes (photo ci-dessous) et autres détails architecturaux comme j’aime à en observer, et une calade (chemin pentu pavé typique du sud) menant au château, enfin, ce qu’il en reste. En contre-bas de ce dernier, on peut observer un impluvium ainsi qu’un barrage. C’est une balade particulièrement agréable à faire (sauf peut-être s’il fait 40°, mais c’est le sort de beaucoup d’endroits) et la vue sur les alentours est plutôt chouette, donc si vous avez la possibilité de la faire, je vous la recommande !

Tout autant que la visite du village, je conseille de s’arrêter aux Moulins qui le surplombent pour profiter d’une vue incroyable. Je désigne officiellement l’endroit comme spot idéal pour un pique-nique : murets de vieilles pierres, vieux moulins, jolie vue, pins et cigales, il ne m’en faut pas plus pour me sentir bien 🙂

Les 2 photos ci-dessus ont été réalisées au drone et on y voit bien l’église, les remparts, les ruines du château ainsi que l’impluvium et le barrage de Saturnin.

Ménerbes

Ménerbes est un village perché que j’ai eu l’occasion de visiter deux fois (comme Roussillon et Lourmarin d’ailleurs), et qui chaque fois m’a beaucoup plu. J’aime ses rues tortueuses, ses jolis points de vue, ses tours et son arche-panorama à couper le souffle. L’ambiance y est franchement détendue, l’endroit n’est pas (trop) submergé de touristes et franchement, c’est un village idéal pour chiller un peu. Et toute cette végétation à perte de vue, quel repos pour les yeux !

Cette photo a été prise à l’argentique (Canon FD + Portra 160).

Oppède-le-Vieux

Ce vieux village est connu pour sa place très mignonne (endroit idéal pour prendre un verre et lire un peu, ou jouer aux cartes !), ses rues en calade et ses vestiges de vielles pierres bourrés de charme (ruines de château et de tours). L’église Notre-Dame-Dalidon est on ne peut plus perchée, et vraiment très jolie également (j’ai adoré ses peintures et fresques un peu effacées) : ne serait-ce que pour la vue et le charme des chemins qui y mènent, je recommande de monter !


Luberon : autres jolis villages plus tranquilles

Si vous passer un peu de temps dans le Luberon et/ou souhaitez visiter des villages un peu plus tranquilles, suivez les recommandations ci-dessous (j’ai classé ces villages du plus au moins connu, à mon sens).

Saignon

Au risque de me répéter, comme pour beaucoup de ces villages, on y trouve une place adorable, de vieilles fontaines pleines de charme, des rues pavées (où il faut être un peu attentif à ses chevilles), de belles portes et des murs de pierres qui nous transportent quelques siècles en arrière, ainsi que des chemins qui montent pour offrir aux plus courageux une vue incroyable sur la campagne alentour et sur ce qu’il reste des moulins à huile et citernes du village. Ne manquez donc pas le Rocher de Saignon ! Bref, c’est une très belle étape à ajouter à sa visite du Luberon !


Simane la Rotonde

Celui-ci, je l’ai rarement vu recommandé, et pourtant, pourtant, qu’est-ce qu’il m’a plu ! Bien plus que Gordes, par exemple. J’ai aimé son authenticité (aucune trace de tourisme ici), ses halles couvertes héritées du Moyen-Âge, sa végétation foisonnante et ses chats à chaque coin de rue, et forcément, au bout de certaines rues en pente, ses jolis points de vue… Simiane-la-Rotonde coche un peu tous les critères du vieux village qui semble bloqué dans le temps, lui aussi dominé par un château. Je vous le recommande si comme moi vous aimez visiter à votre rythme, dans le calme et en prenant soin d’ouvrir les yeux et de faire fonctionner également vos autres sens !


Ansouis

Dans cet autre village pittoresque du Luberon, j’ai adoré en particulier les peintures et fresques à demi-effacées de la petite église St Martin, située au pied du château. Dans ce village encore, vous pourrez errer tranquillement en admirant les détails qui en font une étape intéressante (et font de lui aussi un des plus beaux villages de France) : campanile du beffroi typique du sud, passage couvert, vieille fontaine, pavés et vieilles pierres, petit marché provençal (le dimanche matin), remparts…


Bonnieux

Dernier village et ancienne forteresse médiévale de cette liste, Bonnieux. Je conseille d’y faire un tour ne serait-ce que pour admirer la vue sur la forêt des Cèdres (que l’on voit il est vrai depuis Ménerbes et Lacoste, mais peut-être pas de manière aussi intense). On y trouve par ailleurs plusieurs types d’habitats typiques du Luberon, depuis les maisons en forme de tours (réservées à la noblesse) jusqu’aux maisons en hauteur qui abritaient directement l’étable au rez-de-chaussée.

Pour l’anecdote, pas mal de films y ont été tournés (de réalisateurices comme Agnès Varda ou François Ozon). 


Sivergues

Sivergues est une halte que nous n’avions absolument pas prévue, et pour tout dire, nous sommes tombés sur ce village en écourtant une rando sur le plateau des Claparèdes pour cause d’orage (comme le ciel de la photo ci-dessous le montre bien). Au gré de notre errance, nous avons aperçu ce tout petit mais très mignon village (pour ne pas dire hameau), qui mérite finalement le détour ne serait-ce que pour ses clapiers/bories (les petites cabanes de pierre sèche typiques du sud) et pour quelques détails architecturaux qui lui donnent un charme fou.

Entre le fait qu’en raison de sa petite taille, il ne doit pas s’agir d’une destination touristique hautement prisée, et le mauvais temps qui avait sûrement amené les quelques habitants à se retrancher chez eux, nous y avons attendu les premières gouttes de pluie en étant absolument seuls dans les ruelles. C’était un moment un peu hors du temps, comme j’adore en vivre en vacances !


Lacoste

Lacoste, au-delà du point de vue sur les monts du Vaucluse (dont le Ventoux) qu’il offre lui aussi et des jolies rues et ruelles pavées qui le composent, a un point d’histoire original qui peut peut-être vous intéresser : on y trouve le château du Marquis de Sade ! Restauré par le couturier Pierre Cardin il y a une vingtaine d’années, du moins pour ce qui subsistait (car le château est essentiellement constitué de ruines), l’endroit se visite, mais les tarifs nous ont dissuadés de nous y attarder. On trouve également à Lacoste une ancienne carrière de pierres et des galeries d’art.


Cucuron

Je passerai sur le nom du village qui comme une gamine de 10 ans, m’a bien fait sourire, pour me concentrer sur ses principaux centres d’intérêt, qui n’ont absolument rien de cucul : la jolie chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir qui offre un panorama magnifique sur le village, le lavoir gigantesque de la place principale, la tour de l’Horloge, les ruines du château…


Le Luberon en vidéo

Romain a réalisé une vidéo lors de notre escapade d’août 2021 (première vidéo). Elle montre rapidement Roussillon, Saint-Saturnin-lès-Apt, Lourmarin et Gordes. 


J’espère avec ce nouvel article sur le Luberon, vous avoir donné envie de le visiter, et pas uniquement pour ses villages les plus réputés. Est-ce qu’un village vous attire en particulier ? N’hésitez pas à me le préciser en commentaire (c’est toujours plus agréable de savoir qu’un article a pu être utile quand on passé du temps dessus) 🙂

A propos

Hello et bienvenue ! Photographe spécialisée dans le mariage et la famille (@poesieboheme), je suis aussi blogueuse sur les thématiques du voyage et du slow living. J'aime révéler la poésie du quotidien à travers mes photos et savourer les moments simples. Après quinze ans de pérégrinations dont un peu plus de 5 à l'étranger, j'ai fini par poser mes valises à Montpellier.

Pas de commentaires

    Me laisser un commentaire