Menu
Connecticut

10 endroits incroyables à visiter dans le Connecticut

Le dernier week-end de mars, il était prévu de 6 à 16°. Remis en forme par le dimanche précédent à Plum Island, nous avions envie cependant envie d’une plus longue évasion, un petit week-end à proximité de Boston mais avec 100% de dépaysement.

J’avais quelques temps auparavant repéré New Haven et l’Université de Yale, connue aux US pour sa superbe et ancienne architecture (un peu comme Harvard). Finalement, c’est plutôt le littoral qui nous a attiré, après y avoir repéré un grand nombre de phares, de criques et de plages.

Ne possédant pas de voiture (nous n’en avons presque jamais besoin à Boston, et au besoin, nous avons recours à Uber ou Lyft, surtout avec les modes pool qui sont une forme de taxi en covoiturage), nous en avons loué une avec GetAround (un service concurrent de ZipCar). Il s’agit d’un système très pratique de déverrouillage de voiture avec une application mobile (les clés étant à récupérer dans le pare-soleil).

Le week-end avait assez mal commencé : la voiture n’était pas au rendez-vous indiqué, la personne la louant juste avant nous ayant empiété d’une heure sur notre horaire (ce sont les aléas de ce système de location, mais on préfère encore ça qu’avoir une voiture à garer près de chez nous, et GetAround nous a indemnisés). Pendant l’attente, un homme visiblement sous l’influence de drogues s’est mis à roder autour de nous sans que l’on comprenne très bien ce qu’il nous voulait. Après 2h30 de route, nous sommes arrivés sous la pluie dans le Connecticut, pour un premier spot de surcroît assez moyen (à cause de la saison) :  ça commençait à faire beaucoup. Heureusement, au bout de 2h la pluie a complètement cessé pour le reste du week-end, dévoilant même un soleil timide en fin de journée (et beaucoup moins timide le lendemain), et nous avons eu assez vite un aperçu du calme et des paysages que l’on recherchait.

Un peu de géographie

CONNECTICUT tourist map

connecticut tourist map

1. Hartford

Nous avons commencé notre périple par Hartford, une des villes principales du Connecticut (avec New Haven et New London).

J’avais repéré à Hartford l’existence d’un joli jardin, le Elisabeth Park. Malheureusement, comme je m’y attendais un peu, il n’est absolument pas fleuri à cette époque de l’année (mais que le printemps est tardif dans ces contrées !). Avec son petit kiosque et l’étang attenant, il doit être bien joli le reste de l’année, mais au moment où nous y étions, nous étions tout bonnement les seuls à l’observer, sous la pluie.

Nous nous sommes dirigés ensuite vers la maison de Mark Twain (le célèbre auteur de Tom Sawyer), construite dans un style très gothique. Il y a également un musée, qui devait d’ailleurs être ouvert, mais nous n’avons encore une fois pas noté âme qui vive aux alentours et de toute façon, nous souhaitions surtout en admirer l’extérieur (assez stylé, non ?).

week-end dans le connecticut

2. Penwood State Park

Vous cherchez un endroit pour pique-niquer, réaliser un trail ou une balade à vélo ? Vous êtes au bon endroit ! Nous nous sommes contentés de manger dans la voiture en admirant les alentours, puisqu’à ce moment-là il pleuvait encore dru… Quand la pluie a diminué, nous avons marché un petit peu afin d’apercevoir le lac, mais il aurait probablement été nécessaire de suivre une piste de trail plus longuement pour en avoir un véritable aperçu (en hauteur) car au niveau du lac point d’accès, celui-ci étant privatisé (on a vu des maisons y avoir un accès privilégié).

La campagne entre Hartford et Barkhamsted, notre destination suivante, est vraiment très jolie : en suivant les petites routes, on peut admirer de magnifiques maisons à moitié perdue dans les bois, dans un style architectural typiquement américain, et croiser les bus scolaires jaunes tout aussi typiques.

week-end dans le connecticut

3. Saville Dam (Barkhamsted)

Saville Dam est le premier lieu à nous avoir véritablement émerveillés. Tout d’abord, malgré les 14° au thermomètre, l’eau à cet endroit était complètement gelée, et nous pouvions apercevoir des restes de neige par endroits. Ensuite, le lieu en lui-même est très original : il s’agit d’un énorme réservoir tout en longueur (Barkhamsted) sur lequel a été créé un barrage agrémenté d’une tour et d’un joli pont.

L’endroit est déjà très joli à cette saison, mais si vous visitez le Connecticut en hiver (je salue le courage) ou à l’automne, ne le manquez surtout pas : entre la neige qui se pose sur l’eau gelée ou les arbres environnants qui se parent de tons chatoyants, j’avoue que je ne saurais pas bien choisir (le mix des deux n’étant d’ailleurs pas impossible, notamment en novembre).

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

4. New Haven

Old Campus of Yale University

Tôt le matin (afin d’y être au calme), nous avons visité le Old Campus of Yale University. Yale est la 3ème plus ancienne université des États-Unis, donc forcément, les lieux ont cumulé plusieurs siècles et ça se voit à l’architecture : on y trouve des bâtiments relevant d’une part du gothique collégial et d’autre part du style géorgien.

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

Lighthouse Point Park

Ici, nous avons pris un petit-déjeuner en mode pique-nique. Pas le premier pique-nique de l’année car j’ai déjeuné il y a quelques jours sur les marches d’un des bâtiments du MIT (à 6° mais en plein soleil), mais le premier petit-déjeuner pris en plein air depuis que l’on vit à Boston. J’ai tout de même remis une doudoune pour me promener le long du bord de mer et aller admirer un autre phare, le File Mile Point Light (cette fois tout à fait accessible), car il y a avait beaucoup de vent (froid).

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

5. Shoal Point Lighthouse (Fairfield)

Dernière étape de la journée avant de rejoindre notre logement à Hamden : le Shoal Point Lighthouse. Comme son nom l’indique (du moins en anglais avec lighthouse), il est possible ici d’admirer un phare (le Penfield Reef Lighthouse), et c’est originellement pour le voir que nous nous y rendions. Sur place, une jolie surprise nous attendait : la plage est rose pastel. Non mais vraiment, j’ai cru au début que le sable y était rose, avant de me rendre compte que c’était un peu gros pour du sable. Des galets ?

En fait, il s’agit de coquillages, très variés d’ailleurs, mais dont l’un d’entre eux revient en nombre : le crépidule (crepidulata fornicata ou encore berlingot de mer). Après m’être renseignée un peu, il s’agit d’une espère extrêmement invasive (ça se voit sur les photos !) en Amérique du Nord et à présent en Europe. Son nom latin « fornicata » fait d’ailleurs référence à sa facilité et rapidité de reproduction. Elle a tendance à empiéter sur les territoires de prédation des huîtres et moules et à réduire de fait leur multiplication. Comme les huîtres et les moules d’ailleurs, elle se mange, et pour le coup sur ce littoral vu le nombre de coquillages vides (tous, en fait), ceux qui se sont régalés sont probablement d’autres mollusques et surtout les oiseaux marins (en l’occurrence je pense qu’il s’agit du goéland à bec cerclé).

Le coin est vraiment dépaysant, tout à fait ce que l’on recherchait pour fuir l’agitation urbaine bostonienne ! Il a tellement de charme, avec ses poteaux de bois dans l’eau, sa faune (les goélands donc mais aussi les canards), ses jolis coquillages colorés et ses maisons à l’architecture dingue (on s’est bien imaginé en louer une pour passer un mois ici à ne rien faire que contempler, lire et s’aérer l’esprit… surtout la jolie rose aux volets verts, mais bon il doit falloir un budget conséquent).

Pour le coup, le phare que nous venions voir était assez loin du rivage donc il était difficile de l’observer en détail, mais il faut savoir qu’à la belle saison, il existe des croisières pour faire le tour des phares du Connecticut (quelle belle thématique !). Et puis, en voyant un tel paysage, comment ne pas se sentir comblé ?

pink beach connecticut

week-end dans le connecticut

pink beach connecticut

pink beach connecticut

week-end dans le connecticut

pink beach connecticut

pink beach connecticut

week-end dans le connecticut

pink beach connecticut

pink beach connecticut

6. Stony Creek (Branford)

Encore un paysage sublime, avec de nombreuses petites îles (habitées !) et un soleil enfin clairement là, que nous avons laissé nous réchauffer un peu avant de se poser dans un café à l’ambiance sympathique et à la fréquentation plutôt locale. Un chocolat chaud, un bagel pour Romain, un cookie gluten-free pour moi, et quelques parties de cartes plus tard, nous avons repris la route.

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

connecticut week end

week-end dans le connecticut

7. Madison

A Madison on trouve une autre plage bordée de jolies maisons, et sur celle-ci, il y avait également de nombreux tronçons de bois charriés par la mer (dont un énorme sur lequel Romain n’a pu s’empêcher de grimper et qui faisait un banc parfait pour prendre à nouveau doucement le soleil).

week-end dans le connecticut

connecticut week end

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

8. Old Saybrook

Principaux points d’intérêt du coin, au-delà des vues sur la mer, deux phares : Saybrook Breakwater (Outer Light) et Lynde Point (Inner Light). L’accès est interdit aux voitures au-delà d’une certaine zone mais il est possible de les rejoindre à pied. Attention à ne pas vous prendre une balle de golf, on en a aperçu sur le chemin (le terrain de golf étant juste à côté) !

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

9. Mystic Seaport

Dans ce village, un des plus hauts spots touristiques de la côte du Connecticut, on peut visiter le Museum of America and the Sea (le Musée de l’Amérique et de la Mer). Ce dernier coûte environ $26/personne (on peut obtenir -10% en réservant en ligne). Il comporte un port reconstitué à l’ancienne, un musée maritime et une visite de voiliers.

On peut aussi trouver à Mystic un aquarium, mais je n’ai aucune idée de la taille, ne l’ayant pas visité (pas plus que celui de Boston d’ailleurs, par boycott animal-friendly et économie plus que par manque de temps ou d’intérêt pour la faune et flore maritimes).

Nous avons traversé Mystic mais ne nous sommes pas arrêtés car nous recherchions durant ce week-end surtout du calme et la mer pour nous seuls (ce que nous avons souvent eu, de l’avantage de visiter hors-saison…), et Mystic Seaport était bien trop bondé de visiteurs (et sûrement un enfer pour se garer) à notre goût, donc nous avons fui (shame on us).

10. Stonington

Bien plus reposant que le précédent, ce coin abrite un petit port (dépourvu de bateaux en hors-saison) et permet d’admirer de jolies vues. On s’est notamment posé sur des rochers pour prendre le soleil (avec 16° degrés ) et jouer à nouveau aux cartes (je ne vous recommande d’ailleurs pas la bataille corse sur un rocher, si vous tenez à vos doigts !).

week-end dans le connecticut

week-end dans le connecticut

Bonus : autres spots à visiter

J’avais repéré une ribambelle d’endroits à visiter car le Connecticut est un état riche en parcs nationaux. Il compte aussi un nombre incroyable de plages, de petites criques (et donc de phares !) à voir dans le Connecticut.

En voici une sélection pour compléter les endroits que l’on a visités. Ce sont quelques idées pour un prochain séjour et/ou pour vous aider (peut-être) à préparer le vôtre.

Dans les terres

  • Gillette Castle State Park : une demeure à l’architecture un peu barrée
  • Drake Hill Flower Bridge (Simsbury) : un pont sublimement décoré par des fleurs (évidemment en automne-hiver, moins d’intérêt)
  • Comstock Bridge (East Hampton) : un long pont en bois conçu comme une maison
  • Thoreau Bridge (Hidden Valley Preserve) : un pont suspendu en forêt

Les beaux paysages

  • Gouveia Vineyards : pour réaliser un wine trail (circuit vitivinicole)
  • Lavander Pond Farm (Killing worth) : des champs de lavande (à la fois chouettes à sentir et très photogéniques, pour peu d’y aller à la bonne saison)
  • Buttonwood farm (Griswold) : cette fois, ce sont des tournesols que l’on vient admirer

Les parcs connus pour leurs chutes d’eau (falls)

  • Enders Falls State Park (Gramby / Barkhamsted)
  • Campbell Falls State Park (Norfolk)
  • Kent Falls State Park (Kent)

Les plages

  • Walnut beach (Milford)
  • Groton Long Point

Les phares à voir depuis la côte

  • Southwest Ledge Light (New Haven Breakwater) : une très jolie forme (moins cubique que celui de Penfield Reef)
  • Ledge lighthouse (New London) : un phare très cubique (et rouge)
  • New London Harbor light : un phare fin et très haut
  • Mystic Seaport Light
  • Avery Point Lighthouse (Groton) : un phare situé sur un campus (architecture néocoloniale)

Les phares à admirer depuis l’océan (via une croisière spéciale)

  • Startford Shoal Lighthouse : situé sur la délimitation entre l’État du Connecticut et celui de New-York, il appartient en fait géographiquement à ce dernier
  • Greens Ledge Light
  • Sheffield Island Lighthouse : celui-ci ressemble presque davantage à une maison qu’à un phare, il est situé sur une île
  • Peck Ledge Light : un phare bicolore blanc / rouge
  • Phare de Falkner Island : un autre phare situé sur une petit île un peu désertique (Falkner Island)
  • Morgan Point Lighthouse (Groton) : un phare qui n’est plus en activité (remplacé par une lampe automatique au large) et qui a été transformé en réelle habitation, apparemment très difficile à percevoir depuis quelque point de la côte que ce soit (un comble pour un phare), mais pas depuis l’océan

Alors, le Connecticut, ça vous tente ?


Envie de donner une touche poétique à vos photos ? Pensez à mes presets Lightroom !


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 31 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France puis à Donostia - San Sebastián (en Espagne) pendant 3 ans 1/2 ainsi qu'à Boston (dans le Massachusetts aux USA) pendant 2 ans. Je suis rentrée au printemps 2020 en France et m’apprête à emménager à Montpellier.

6 Commentaires

  • La parenthèse psy
    9 avril 2019 at 10 h 33 min

    J’ai l’impression d’avoir voyagé en passant sur ton blog ! Les paysages et l’architectures sont magnifique, et avec la brume et ce temps presque fantomatique, les photos rendent super biens ! Je ne suis pas une grande fan des USA mais quand je vois ça, j’ai envie d’aller les découvrir 🙂

    J’espère que ton WE était agréable !
    Line

    Répondre
    • parenthesecitron
      9 avril 2019 at 19 h 41 min

      Moi non plus je n’étais pas une grande fan avant de me retrouver à y vivre (et ne le suis toujours pas depuis d’ailleurs), mais c’est vrai que d’un point de vue touristique il y a pas mal de jolis coins qui valent le détour 🙂

      Répondre
  • Cosmic Sam
    11 avril 2019 at 8 h 16 min

    Un vrai côté campagne anglaise…

    Répondre
    • parenthesecitron
      12 avril 2019 at 16 h 41 min

      Je ne peux pas comparer car de l’Angleterre je ne connais que Londres, mais ça se tient, après tout ce furent les premiers endroits colonisés au Etats-Unis… par des Anglais ! 🙂

      Répondre
  • Val
    11 avril 2019 at 10 h 41 min

    Merci pour la balade 😉
    Des États-Unis, je ne connaissais que New York et un petit peu Los Angeles.
    Belle journée.

    Répondre
    • parenthesecitron
      12 avril 2019 at 16 h 42 min

      Avec plaisir ! Je connais à présent un peu New York mais toujours pas Los Angeles (peut-être un jour ?).

      Répondre

Me laisser un commentaire