Portugal

Retour à Lisbonne et nouveaux coups de coeur

14 février 2018
lisbonne tage

J’ai déjà évoqué Lisbonne sur ce blog, à l’occasion de mon voyage en solo au Portugal l’an dernier (sous forme d’une liste de mes 10 coups de coeur accompagnée d’un bon nombre de photos).

J’avais déjà beaucoup apprécié cette ville très colorée et ses habitants si gentils. A l’occasion de ce nouveau séjour, j’ai pu approfondir ma connaissance de Lisbonne, en découvrir de nouveaux points forts, et évidemment (en bonne gourmande), me régaler !

Les nouvelles découvertes

La LX Factory

Sans aucun doute LE gros coup de coeur de mon nouveau séjour lisboète : j’ai adoré cet endroit, pourtant souvent décrié comme très hipster -bobo (et c’est peut-être vrai, et peut-être même pour ça que je l’ai trouvé si chouette, allez savoir…). On est ici dans un vieux quartier d’usines textiles désaffectées puis rénovées, où l’industrie a fait place à des restaurants, des cafés et des petites boutiques un peu branchées et alternatives, des salles d’expo et de concert, un centre de co-working, une librairie géante… Les murs se sont pour leur part laissés envahir de beaux graffitis, véritables oeuvres de street art.

Si tout n’était pas ouvert même lors de notre deuxième visite, nous avons vraiment apprécié ce lieu, très vivant et dynamique ! Plus bas dans l’article, vous pourrez retrouver mes coups de coeur en termes de bonnes adresses (parce que oui, on a tellement aimé qu’on y est allés deux fois).

Pour s’y rendre, il suffit de prendre le tram 15E depuis Cais do Sodré jusqu’à l’arrêt Alcantara, puis de marcher quelques pas.

L’elevador Santa Justa

Si je m’en étais approchée il y a deux ans, et avais même inconsciemment contourné la queue énorme en accédant à la première plateforme depuis l’entrée située au niveau du Couvent des Carmes, cette année, nous avons fait encore mieux. En réutilisant cette « astuce », nous avons pu de la même manière utiliser nos entrées gratuites avec la Lisboa Card et atteindre le niveau supérieur. Nous nous y sommes rendus lors de notre dernière matinée à Lisbonne, en profitant de la validité (bien calculée) de notre Lisboa Card, achetée à l’origine pour profiter des monuments ci-dessous. De style Eiffel, si la partie « elevador » (ascenseur) peut être accessoire, bien que très plaisante (ascenseur d’époque ? en tout cas l’intérieur est tout en bois !), la vue vaut bien sûr le détour.

Belém

Au bord du Tage, Belém accueille plusieurs monuments emblématiques, dont la Tour éponyme, le Monastère des Hiéronymites, le Monument des Découvertes (liée aux différents voyages des explorateurs portugais vers le Nouveau-Monde).

La tour de Belém

Là encore, je m’étais approchée mais n’étais pas entrée dans le bâtiment. Après une suggestion de Romain, nous nous procurons la Lisboa Card (voir le point « conseils pratiques ») pour être tôt à Belém et pouvoir visiter cette tour particulière ainsi que le monastère tout proche. Ces deux édifices sont de style manuélin (tout comme la Quinta da Regaleira), ce fameux mélange architectural que j’avais évoqué dans mon article sur Sintra. Le style manuélin date de la fin du XVème siècle et fait la part belle aux évocations exotiques animales et florales (parfois mystérieuses) en mixant inspirations romanes, gothiques et mauresques. Il sortirait tout droit des récits racontés par les marins à leur retour du Nouveau-Monde, ce qui expliquerait la présence d’animaux plus ou moins réalistes ou très peu communs pour les contrées européennes (éléphants, rhinocéros…).

belém lisbonne

Le Monasterio dos Jéronimos

Il est également situé à Belém. Jamais 2 sans 3, lui non plus je ne l’avais pas visité, me contentant d’admirer sa façade manuéline superbe. Il faut dire que la queue déjà à l’époque m’avait bien démotivée, mais avec la Lisboa card nous donnant accès à l’édifice, nous n’avions pas envie de renoncer (et l’attente à deux c’est plus marrant, surtout lorsqu’on a pensé à aller chercher des Pastéis de Nata juste avant !).

A l’intérieur, le cloître mérite vraiment le détour, et fourmille de jolis détails. En revanche, j’avoue que l’on a un peu zappé la courte partie musée mettant en perspective les événements historiques lisboètes par rapport au reste du Monde (raison n°1 : plus de pieds, à force d’être debout / raison n°2 : trop de monde devant les panneaux / raison n°3 : difficulté pour ma part à me concentrer sur la lecture en anglais ou à tenter de comprendre le portugais, avec la fatigue -jeu qui m’amuse pourtant assez en temps normal, et m’apporte pas mal de satisfaction / raison n°4 : on commençait à sérieusement avoir faim !).

monasteiro dos jéronimos belém

monasteiro dos jéronimos belém

Le Lisboa Story Center

Nous ne l’avions pas prévu initialement, mais comme notre Lisboa Card de 24h nous y donnait accès, nous nous sommes laissés tenter. Pas de regret, la visite de ce centre est très enrichissante. L’histoire de la ville est délivrée sous forme d’un chemin ponctué de capsules visuelles et graphiques, flirtant avec l’expérientiel (odeurs de café et de vanille).

Des audioguides sont délivrés à l’entrée pour que l’on puisse suivre ce qu’il se passe sur les écrans sans se gêner les uns les autres, et j’avoue que le concept est vraiment bien étudié. On apprend et on retient facilement, et si l’ensemble est pensé de manière à être facilement compris par les enfants, il n’en est pas moins intéressant pour les adultes.

Mention spéciale au court-métrage retraçant le terrible tremblement de terre de Lisbonne en 1755, difficile de ne pas s’y projeter ou de s’imaginer concrètement ce qu’on pu vivre les habitants lors de cet événement…

Les lieux retrouvés

Le quartier Alfama

Parcourir ce quartier, c’est monter, descendre, remonter, redescendre, emprunter des ruelles étroites en se demandant où l’on va atterrir, observer du coin de l’oeil les draps qui volent au vent, suspendus au-dessus de nos têtes… S’enfoncer dans Alfama, c’est côtoyer le Lisbonne authentique, avec ses restaurants typiques, ses murs vieillis, ses volets et ses portes délavés, ses azulejos manquants (souvent volés)… C’est sortir de l’euphorie lisboète pour un moment (du moins, hors-saison).

alfama lisbonne

alfama lisbonne

alfama lisbonne

alfama lisbonne

Cais do Sodré

C’est le lieu de rencontre entre métro, quais, Time Out Market (le fameux immense et chouette marché couvert de Lisbonne) et les départs de ferry pour Calcilhas. On y a une vue sympathique sur le Pont du 25 avril (qui portait jusqu’à cette fameuse date le nom du dictateur Salazar). Ce pont est très fortement inspiré du « Bay Bridge » de San Francisco, pour la raison qu’à l’époque de sa construction, son homologue américain était réputé pour avoir été conçu pour résister à un séisme. Argument de taille, quand on sait que Lisbonne a été quasi totalement ravagée par un séisme, en 1755 !

cais do sodré

cais do sodré

Calcilhas

D’ici, sur l’autre rive du Tage, il est possible d’admirer Lisbonne avec plus de recul. Ce dernier devient même énorme si l’on monte au sommet du Cristo Rei (ce que j’ai à nouveau fait, pour accompagner Romain), le fameux Jésus qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de Rio de Janeiro,  la différence qu’il culmine ici à 75 mètres de hauteur. De là-haut, la vue sur Lisbonne est bien sûr impressionnante, et on voit aussi les alentours (plus ou moins jolis, il faut bien l’avouer).

J’ai trouvé là-bas, par terre, des confettis rectangulaires de la veille (nous étions le 1er janvier), dont je me suis servi pour coloriser certaines photos, leur donnant un aspect argentique.

calcilhas

calcilhas

Le Mirador Santa Luiza

J’aime beaucoup cet endroit, qui m’avait abritée l’an dernier à l’occasion d’un bon (mais court) déluge. Entre les fleurs, les azulejos et la vue, l’endroit a beaucoup de charme, et je suis contente qu’il ait aussi beaucoup plu à Romain.

santa luiza

Le Castelo São Jorge

Je l’avais visité il y a deux ans, et j’avais adoré, j’y ai donc entraîné Romain (sur les dernières heures de validité de notre Lisboa Card). La vue sur Lisbonne depuis le château São Jorge est saisissante, et c’est également un plaisir de gravir les marches pour circuler le long des remparts.

Le Château propose en outre une attraction qui m’avait marquée lors de mon premier séjour, et même si cette fois l’expérience était moindre en raison de la brume (ce qui en réduit la visibilité), elle vaut vraiment le coup. De quoi s’agit-il ? Dans une tour est en fait installé un périscope, dont l’utilisation (qui est expliquée par l’animateur) permet une observation de la ville à 360° et de manière rapprochée, grâce à un ensemble de lentilles et à des cordages qui permettent d’assurer une mise au point correcte. A la fois ludique et instructif (puisqu’on reçoit au passage plusieurs explications sur la ville et ses hauts lieux touristiques et/ou historiques), je ne m’en lasse toujours pas !

castelo sao jorge

castelo sao jorge

castelo sao jorge

La Praça da Comercio

La vue était moins impressionnante cette fois-ci, la place étant chargée d’une scène de concert, d’un sapin géant et de nombreux touristes venus comme nous fêter la nouvelle année au coeur de la Capitale portugaise. Malgré tout, nous y sommes retournés deux jours plus tard, avec un peu de soleil, pour pique-niquer sur les marches de la statue centrale : il n’y avait pas autant de monde, la scène était en train d’être démontée, et bonus, un « bubble man » amenait de nombreux sourires sur les visages des enfants (mais pas que). C’était l’occasion aussi pour moi de faire quelques « photos de rue », comme j’aime (voir mon compte instagram dédié). Ce moment m’a vraiment rappelé notre voyage à Londres.

praça da comercio

Le tram 28

Il ne s’agit pas d’un lieu à proprement parler, mais je ne pouvais pas ne pas reprendre cet emblématique moyen de transport, qui permet d’avoir en outre un chouette aperçu de la ville (ou de lui dire « au revoir », dans notre cas, puisque nous l’avons pris pour notre dernière soirée).

Baixa / Chiado

Quartier très commerçant, où l’on trouve de jolies places, le miradouro Santa Catarina, la superbe gare de Rossio (qui permet de se rendre à Sintra, entre autres), ainsi que de nombreux bars et restaurants.

baixa chiado

Les bonnes adresses

Gato Pardo

Soupe de pois, lentilles et riz au lait pou moi ; poisson, légumes et gâteau au chocolat pour Romain : un régal ! L’accueil est très chaleureux, l’ambiance mi-bohème mi-brocante très agréable, il s’agit d’un excellent souvenir !

  Rua de São Vicente, 10 | Trip Advisor

Café na Fabrica (LX Factory)

Lundi 1er janvier, premier jour de l’année et de la semaine, la ville fonctionne un peu au ralenti. Nous en profitons pour nous laisser porter tranquillement dans cette journée, en l’entamant vers 11h dans ce joli café, à l’extérieur.

café na fabrica lx factory

Le dos chauffé par le soleil (pour l’un des rares moments du séjour où nous l’aurons eu pleinement avec nous), nous profitons d’un brunch en terrasse, dans un cadre super sympathique. Brunch typique pour moi, burger et bière artisanale pour Romain. Pour le coup, mon plateau brunch est très complet : jus de fruits, croissant, tranches de pain complet, tranches de pain aux céréales, confiture, beurre, fromages, portion de soupe, café au lait, tranche généreuse de cake complet, mini-tartelette au fromage, fromage blanc avec muesli ainsi que mini-tartelette au thon et charcuterie (les éléments non-végés récupérés par Romain).

LX Factory – Rua Rodrigues de Faria 103

café na fabrica lx factory

Cantina

Nous étions passés devant le jour où nous avons pris notre brunch, et nous y sommes finalement revenus pour tester également cette adresse. Le hasard des attributions de tables a voulu que nous ayons justement celle que nous trouvions sympa, en hauteur par rapport à la salle et avec une vue sur l’extérieur (celle que l’on voit justement sur ma photo).

Au menu, lasagne végétarienne pour moi et canard au porto pour Romain.

LX Factory – Rua Rodrigues de Faria 103

cantina lx factory

Café Tasca Mastai

Ce café abrite également une librairie orientée jeunesse et surtout bandes dessinées et albums illustrés (la plupart en langue italienne), avec un cadre vintage agréable.

  Rua da Rosa | Trip Advisor

Pastéis de Belém

Incontournable ! Peut-être pas les meilleurs pastéis de nata de la ville mais ils sont déjà excellents, et nous n’avons pas eu trop l’occasion de comparer avec d’autres. Ce sont en tout cas les plus anciens ; ils sont servis avec de la cannelle et du sucre glace, à ajouter selon notre convenance, même lorsqu’on les choisit « à emporter » (astuce : j’ai conservé les sachets soigneusement refermés afin de les utiliser dans le porridge matinal les jours suivants, ainsi, pas de gâchis !).

A noter, les prix ont un peu augmenté depuis 2016 (mais c’est d’ailleurs une remarque valable à l’échelle du séjour entier).

 Rua de Belém, 84- 92 | Site web

Infos pratiques

La Lisboa Card

Disponible en 24h, 48h ou 72h, elle coûte respectivement 19€, 32€ et 40€. La version 24h est amortie directement avec la visite de la Tour de Belém couplée à celle du Monastère des Hiéronymites. Avec cette carte, nous avons donc pu visiter gratuitement le Lisboa Story Center, monter à l’étage le plus haut de l’Elevador Santa Justa et bénéficier de la gratuité des transports (métros, bus et trams – le fameux 28 inclus) ainsi que d’une réduction de 20% pour le Castelo São Jorge. Il y a une foule de musées et d’édifices gratuits, quand d’autres offrent une réduction aux détenteurs de la Lisboa Card : vous pouvez vous renseigner avant ou pendant votre séjour sur ce site en fonction de ce que vous souhaitez voir.

Le tram 28

Agréable pour visiter la ville tranquillement, ce tramway ancestral qui gravit et descend des ruelles parfois très pentues est souvent malheureusement bondé. Pensez vraiment à le prendre en début de circuit pour plus de chances d’être assis et d’en profiter (le trajet coûtant tout de même 2,80€, autant faire le circuit en entier !).

Les transports (métro, bus, tramway…)

Il faut d’abord, en tant que touriste, acheter une carte à 0,50€ et ensuite soit y intégrer un forfait journalier illimité, soit y charger un montant duquel seront déduits les trajets. A la fin de votre séjour, vous pouvez soit garder votre carte si vous pensez revenir, soit en faire bénéficier quelqu’un 🙂 Pensez à bien valider votre carte à chaque trajet, même si vous avez opté pour un forfait illimité, et à la garder près de vous dans le métro, vous en aurez besoin pour sortir.

vidéo

Lisbonne en vidéo

Réalisée dans le cadre de notre projet Faro Evasion, mais avec des images cette fois-ci 100% Romain, voici la petite vidéo de notre séjour ! Cette fois-ci, sa publication coïncide avec celle de l’article, mais n’hésitez pas à parcourir à nouveau certains de mes articles « voyage » pour visionner les précédentes, ou à consulter notre compte YouTube

Hi! Moi c’est Fanny, 30 ans. J’adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Aprés avoir vécu en Espagne (Donostia – San Sebastián) pendant plus de 3 ans, j’ai déménagé fin Mai 2018 à Boston (USA) pour de nouvelles aventures !




  • Réagir
    Samsha
    14 février 2018 at 22 h 44 min

    Magnifique cet article! Je retrouve plein de chouettes souvenirs (https://thecosmicsam.com/2017/09/05/lisboa-me-voila/) et je découvre de très belles adresses que j’aurais bien aimer tester! ça sera l’occasion d’y retourner. Encore bravo pour la galerie de photos 😉

    • Réagir
      parenthesecitron
      14 février 2018 at 23 h 26 min

      Chouette, merci beaucoup pour ce commentaire ! Je te souhaite d’y retourner 🙂

  • Réagir
    Amandine
    15 février 2018 at 11 h 14 min

    Superbes photos ! Lisbonne est une ville que j’adore… J’y suis déjà allée 2 fois et je pense y retourner encore ! 😀

    • Réagir
      parenthesecitron
      15 février 2018 at 12 h 12 min

      Merci beaucoup ! Moi aussi je trouve qu’elle est vraiment super agréable, et avec le soleil (qui nous a un peu manqué cette fois, d’où la tonalité de certaines photos), c’est encore mieux 🙂 Un peu hors du temps…

  • Réagir
    Only Laurie
    15 février 2018 at 11 h 52 min

    Merci pour cet article! Cette ville a l’air vraiment magnifique 🙂
    Douce journée
    Laurie

    • Réagir
      parenthesecitron
      15 février 2018 at 12 h 12 min

      Merci à toi d’y réagir, bonne journée également !

  • Réagir
    céline
    16 février 2018 at 9 h 45 min

    Je te suivais sur Instagram et puis je suis passée par ici et je ne suis pas déçue du détour ! J’adore ton joli blog, tes photos sont douces, poétiques et tes conseils de voyage précieux ! J’ai adoré Lisbonne mais je n’y ai pas passé assez de temps. La prochaine fois je prendrais le temps de découvrir tous les chouettes endroits que j’ai loupé ! 🙂

    • Réagir
      parenthesecitron
      16 février 2018 at 10 h 24 min

      Merci pour ton adorable commentaire, je suis vraiment heureuse que mon blog et mes photos te plaisent. Ce sont vraiment deux éléments qui me tiennent à coeur alors ce genre de retour me donne un sourire dingue, merci !

  • Réagir
    Marine
    16 février 2018 at 13 h 39 min

    Super article et magnifiques photos 😀 je suis ravie d’être tombée sur ton blog 😉
    J’ai été pour la première fois au Portugal cet été et j’ai adoré ! avec un gros coups de coeur pour Belém 🙂
    Je note certains endroits que tu as marqué que je n’ai pas fait 🙂

    A bientôt,
    Marine

    • Réagir
      parenthesecitron
      16 février 2018 at 15 h 30 min

      Merci beaucoup Marine pour ce message ! J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner bientôt 🙂

  • Réagir
    Plume d'Auré
    17 février 2018 at 20 h 28 min

    Que c’est BEAUUU alala toutes ces couleurs ! Merci pour ce super article, j’ai hâte d’y aller et de découvrir tout cela !
    Plume d’Auré

    • Réagir
      parenthesecitron
      18 février 2018 at 12 h 23 min

      Merci Aurélie ! En effet la couleur ne manque pas à Lisbonne (ceci dit chez toi non plus 😉 )…

  • Réagir
    Ornella
    17 février 2018 at 22 h 43 min

    Waouh c’est vrai que Lisbonne est pleine de merveilles. Mes parents s’y installent en avril. Je vais pouvoir découvrir ça !

    • Réagir
      parenthesecitron
      18 février 2018 at 0 h 06 min

      Ah génial, ça va te faire une chouette occasion en effet !

Laisser un commentaire