Menu
0
DIY

Mes décos de Noël à base de DIY et d’upcycling

Noël 2020 pourra sonner comme particulièrement spécial pour beaucoup, et il l’est assurément, mais j’ai fait le choix de le rendre le plus normal possible malgré tout chez moi. Il faut dire que mes deux Noëls précédents, à Boston, ne se sont pas davantage passés en famille que celui-ci (le premier avec des amis, le second en amoureux), ce sera donc forcément plus facile à vivre que si c’était la toute première fois.

Pour me sentir en mode Noël chez moi, rien de mieux que de ranger (pardon, MANGER) ma déco d’automne et de sortir l’attirail de saison. Je vivrai en effet d’autant plus facilement ce Noël, que pour la première année depuis très longtemps, je décore VRAIMENT mon chez moi…

Après les sapins artificiels puis coupés-jetés décorés à l’arrache quand j’étais étudiante, deux Noëls sans décorer (puisqu’on profitait des sapins familiaux en France), j’avais réalisé un sapin d’écolo-cheloue (j’assume) à Donostia, conçu à partir de bois flotté et de corde avec une déco très minimaliste (un peu ce que j’avais sous la main, puisque tout était resté en France). Par la suite, nous avons passé Noël à Boston avec une décoration plus que sommaire (pour cause de décos toujours stockées en France) : la première année (2018), j’avais improvisé une couronne de Noël à partir d’un cercle à broder en bois et de branches de sapin (vous retrouverez le tuto en fin d’article) ; la seconde année, un peu de flemme se mêlant au dépit de ne pas être en mesure de faire mieux (je savais qu’on ne fêterait pas un autre Noël à Boston), j’avais simplement glissé une guirlande lumineuse dans mon eucalyptus séché et posé ce petit personnage à côté…

ARCHIVES : Noël 2016 et 2017 (Donostia) – Noël 2018 (Boston)
ARCHIVES : Noël 2019 en amoureux (Boston)

Bref, cette année 2020, j’avais non seulement envie mais vraiment besoin de m’atteler à décorer à nouveau mon intérieur pour les fêtes (#revanche) ! On a donc opté pour un petit sapin en pot (un picea glauca, naturellement conifère), que l’on pourra laisser sur le balcon le reste de l’année (en y veillant de près car ce n’est pas une espèce simple à garder, entre crainte de la sécheresse et invasions potentielles d’araignées rouges). Positionné au départ devant la cheminée, je l’ai finalement mis derrière la fenêtre pour qu’il bénéficie de davantage de lumière et il va me falloir veiller de surcroît tous les soirs à vaporiser légèrement d’eau ses aiguilles. Mais si j’y arrive, j’aurai la fierté de ne pas avoir tué un petit arbre pour quelques semaines de décoration (et ça me tient à cœur) !

Upcycling à partir de vieilles décorations de Noël

Cette année, de retour en France, j’ai donc pu retrouver ma boîte de décorations et ô surprise… plus grand chose ne me plaisait vraiment dedans (ce qui n’était pas une surprise puisque même si je ne m’en souvenais pas, il semble que j’en aie donné pas mal avant de partir vivre à Boston) ! Il y a plus de 10 ans que j’avais déniché les premières suspensions (légèrement complétées à Toulouse), et j’avais axé mes rares achats sur le rouge et le doré, binôme dont je me suis lassée à force de le voir partout depuis. J’avais envie de beaucoup plus de blanc, d’un peu de doré tout de même mais surtout de cuivre, de terracotta, de bois naturel, et surtout, de plus de douceur.

Comment faire ? Upcycler, pardi ! Upcycler, anglicisation que l’on pourrait éviter en parlant de surcyclage, mais je ne suis pas très fan du terme personnellement. L’upcycling consiste à récupérer des matériaux/objets que l’on ne souhaite plus utiliser afin de les transformer et de leur donner une seconde vie. Alors si mon upcycling est très sommaire (de déco de Noël vers déco de Noël), il n’en reste pas moins que j’ai fait un peu de bricolage (démontage) et beaucoup de peinture pour remettre à mon goût les suspensions pour le sapin, avant de les agrémenter de nouvelles petites choses puisées au fond de mes tiroirs (chutes de tulle doré, perles de porcelaine, ficelle…).

Heureusement pour moi, j’avais déjà opté à l’époque pour des suspensions majoritairement en bois, que j’ai donc pu repeindre en quelques coups de pinceaux avec la peinture blanche que j’avais achetée pour peindre le meuble créé pour le balcon, pour les plantes (et dont je vous parlerai ici un jour), et de la peinture cuivrée (chez Pébéo).

Suspensions upcyclées pour le sapin

Bois repeint, perles et tulle

Pour les décorations ci-dessous, j’avais tout d’abord une étoile en bois marron très foncé, que j’ai repeinte en blanc et agrémentée de tulle (en changeant la cordelette pour une ficelle simple). Simple, très simple.

Pour la suspension de droite, il s’agissait d’un vieux DIY (Do It Yourself) fait il y a de ça des années (on est donc sur un upcycling de DIY, vous suivez ? ah ah). Il était constitué de deux découpes en bois (laquées d’un motif pas dingue), en forme de sapin et collées entre elles, avec une ficelle pour pouvoir être suspendue. J’ai réussi à décoller les sapins sans dommage, à les peindre en blanc, à les recoller entre eux en incorporant une autre chute de tulle et de la ficelle, puis j’ai collé de petites étoiles en porcelaine que j’avais gardées du temps (déjà lointain) où je créais et vendais des bijoux en ligne.

Dans ma boîte, les suspensions étaient majoritairement des cœurs en bois, ou résine blanche texturée, ou métal (ne me demandez pas pourquoi des cœurs, je n’en ai pas la réponse, je devais faire une fixette dessus à l’époque de leur achat). J’ai repeint celui en résine blanche afin de lui redonner un peu de pep’s, puis peint ceux en bois (qui étaient rouges à motifs dorés) soit en blanc, soit en cuivre. Celui en métal est resté tel quel (ce soit être du zinc et de mémoire, c’est ma belle-mère qui me l’avait donné).

Pour la suspension de Noël de gauche, j’ai repeint le cœur en cuivre (on voit encore le relief des points dorés, je voulais les atténuer mais mon mari préfère comme ça) puis j’y ai accolé le cœur blanc en résine à l’aide du trou déjà présent dans celui en cuivre : un fil de fer en pendait avec une petite étoile dorée, que l’on retrouve sur la suspension du milieu (peinte en cuivre). Cette dernière est un cœur peint en blanc, autour duquel j’ai simplement enroulé un peu de ficelle et accroché la fameuse petite étoile, qui est bien mieux là.

Pour la guirlande de noël faite-main, j’ai acheté des perles de bois de différentes tailles (je n’en avais pas donc ça pour le coup ce n’est pas de la récup’) puis j’ai cuit une orange au four (un peu trop, d’ailleurs !) après l’avoir coupée en lamelles. Une fois les lamelles sèches et refroidies, je les ai percées et j’en ai monté certaines sur une ficelle. J’ai fini par réaliser la guirlande en créant une alternance entre perles de bois, cœurs repeints (en plaçant le cœur en métal au milieu) et oranges séchées. C’est une autre réalisation très simple mais que j’adore : moitié DIY, moitié upcycling !

Déco de Noël en feutrine

En ce qui concerne les décorations de Noël en feutrine, j’en avais déjà réalisé certaines quand je vivais à Toulouse : le cœur rouge (encore un cœur, décidément !) et l’étoile marron en sont justement des vestiges. J’ai prévu de réaliser d’autres formes un peu plus tard ce mois, dans une feutrine marron-rouille avec un fil beige et dans une feutrine couleur « lin naturel » avec un fil rouille (idem, je rajouterai des photos lorsque ce sera fait), probablement pour en faire une guirlande de cheminée.

Pour les créer, il suffit de dessiner la forme dans la feutrine (on peut s’aider d’un emporte-pièce pour pâtisserie, le cas échéant), de la découper puis de créer des contours en piquant avec un fil type DMC à broder régulièrement autour. Pour l’étoile, j’avais réuni deux pièces de feutrine en remplissant l’intérieur (façon coussin) avec des chutes de fil de créations précédentes.

En ce qui concerne le petit personnage en feutrine, il s’agit d’une création récente.

J’ai utilisé :
– la fameuse feutrine couleur lin naturel que je mentionnais ci-dessus
– une chute de vieille dentelle (chinée en brocante)
– des petites perles en céramique en forme d’étoile (les mêmes que pour la suspension de sapin que je vous montrais plus haut)
– de la laine cardée (pour les cheveux)
– du fil de coton type DMC
– un bouton (pour le chapeau)
– des perles de bois (une grosse pour la tête et des plus petites le corps)
– 3 tourillons (un reste du paquet utilisé pour construire notre bibliothèque et le petit meuble pour les plantes).

Pas de couture sur cette réalisation, juste quelques points de colle ici et là, mais on peut imaginer coudre, dans une démarche encore plus responsable. J’ai réalisé cette petite dame de manière très instinctive donc pour résumer de manière la plus rapide et claire ma démarche, j’ai :
– empilé des perles en utilisant un tourillon pour relier la « tête » en bois et une perle plus petite, puis collé une autre petite perle à la précédente, pour former le corps. 
– recouvert le tout de feutrine pour créer une sorte de robe
– enroulé de la laine autour du cou pour figurer une écharpe
– collé les étoiles sur le corps pour figurer des boutons de robe
– collé la dentelle de manière à figurer une manche à gauche, puis faite passer dans le dos pour rejoindre l’autre bras
– inséré un tourillon dans chaque manche ainsi créée en les collant au corps
– enroulé un fil de coton à broder sur un rond de feutrine épaisse, fini le bord avec un fil de coton/laine plus épais, et collé un bouton au centre.
– collé le chapeau ainsi créé sur la tête.

Voilà ma démarche, c’est assez enfantin, par contre je crois que ça m’a pris quand même une grosse demi-heure.

Déco de Noël à base de perles en bois

Au-delà de la guirlande que je vous montrais plus haut, j’avais envie de réaliser des suspensions de Noël en perles de bois depuis pas mal d’années, je me suis enfin lancée. Scoop : c’est très très très facile et surtout très rapide ! (Tant que j’ai aussi fait une petite suspension identique pour la poignée de porte d’entrée -en remplacement d’un pompon que Romain n’aimait pas- et pour le coup, ça y restera sûrement toute l’année).

Pour créer la suspension en perles à gauche, j’ai récupéré des perles dans ce qu’il me restait et peint une petite perle en bois couleur cuivre pour la faire ressortir et la marier au rose poudré de la plus grosse. J’avais réalisé un pompon il y a des années pour les bijoux que je créais : en retombant dessus, j’ai eu l’idée de l’incorporer à ma réalisation, je trouve que ça la finit bien (et ça donne une petite touche bohème au sapin !). Pour réaliser le pompon, il faut plusieurs brins de fils de même longueur, les plier en deux, insérer un anneau au milieu et enrouler un fil juste en-dessous (pour finir l’enroulage, un petit nœud puis avec une aiguille, on cache les fils qui ressortent dans le centre du pompon). Pour la suspension en elle-même, je suis partie du pompon en passant une ficelle dans l’anneau jusqu’à son milieu, puis passé les deux brins dans chaque perle avant de faire un nœud, puis un autre plus loin (ou une série de nœuds, selon la taille de la ficelle).

En ce qui concerne la suspension en perles à droite, je suis cette fois partie du haut en pliant ma ficelle en deux, en faisant un nœud, en insérant les perles de bois dans l’ordre souhaité (avec cette symétrie de tailles plutôt agréable à l’œil) et en faisant un nœud en-dessous. Je ne crois pas qu’il existe plus facile comme création de déco de Noël pour un sapin au rendu naturel, avec la fameuse suspension pomme de pin.

De la cannelle dans le sapin

Dernière petite idée pour la route en ce qui concerne le sapin, si vous avez chez vous quelques bâtons de cannelle et de la ficelle, vous pouvez réaliser en 2 minutes une jolie petite suspension naturelle pour votre sapin de Noël ! Pour ma part, j’ai twisté ce concept connu en ajoutant un petit pompon, réalisé de la même manière que ci-dessus (mais coupé plus court).

Pour les Do It Yourself de Noël, je n’ai pas tout à fait fini, mais ils se concentraient essentiellement sur des petites réalisations en feutrine et des suspensions de Noël en perles de bois pour le sapin.

Je voudrais créer aussi une couronne de Noël autour d’un cercle de bois, avec du macramé et de l’eucalyptus, mais il est probable que j’en trouve assez tard le temps dans le mois, donc je reviendrai actualiser l’article (avec une précision en story sur Instagram) si c’est le cas !

Une couronne de Noël

Vous vous souvenez de la couronne de Noël DIY dont je vous parlais en introduction ? À l’époque de sa réalisation (Noël 2018 à Boston pour rappel), j’avais réalisé quelques photos pour vous faire un tuto que je n’ai au final jamais pris le temps de publier. C’est donc l’occasion de les ressortir et de vous proposer cette idée supplémentaire pour votre déco de Noël faite-maison !

Pour réaliser cette couronne de Noël, il suffit d’avoir un cercle de bois (à broder), du fil de fer, du feuillage et quelques éléments de déco à y insérer : pour ma part, le petit personnage qui a représenté à lui tout seule ma déco de Noël ces dernières années, des étoiles en bois et liège dont je me sers normalement pour mes flatlays (les photos vues d’en haut que je fais pour Instagram), des boutons en métal doré, un autre en bois (marbré par ma maman je crois).

On commence par disposer le feuillage sur le cercle et à l’y accrocher à l’aide du fil de fer, puis on dispose tout simplement les autres éléments de la manière la plus harmonieuse possible. Pour le côté graphique sur cette couronne, j’avais volontairement choisi deux feuillages différents, mais on peut réaliser la couronne avec un seul type de feuillage, de la même manière qu’on peut choisir de ne l’attacher que sur un demi-cercle, etc.

Zoom sur les détails (je ne suis pas spécialement fan du rendu sur les étoiles, mais comme je tenais à les récupérer ensuite, j’ai banni la colle).

J’espère que ces quelques idées parmi mes réalisations passées et récentes vous plairont. Je partagerai prochainement quelques photos de mon sapin sur Instagram, pour l’heure il me manque encore quelques détails pour le finaliser (n’ayant absolument aucune boule de Noël, je souhaite en acheter 2 ou 3 très petites et qualitatives en verre, ainsi qu’une jolie cime !).


Envie de donner un peu d’harmonie à vos photos avec mes presets Lightroom, de décorer vos murs, ou tout simplement de faire plaisir à l’un de vos proches pour Noël ? Visitez ma petite boutique !


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 32 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France et à l'étranger (Espagne et Etats-Unis) depuis ma majorité. J'ai emménagé en août 2020 à Montpellier.

4 Commentaires

  • rosemat
    3 décembre 2020 at 11 h 33 min

    Je suis totalement fan de cette démarche… Dans le même ordre d’idée je fais ce que j’ai appelé du « wedcycling » la meme chose mais appliqué au mariage ^_^

    Répondre
    • parenthesecitron
      3 décembre 2020 at 11 h 51 min

      Ah oui j’ai fait ça pour le mien aussi : j’avais acheté des serviettes en tissu qui à présent servent au quotidien, de même que certains éléments de déco (tout en ayant, à la base, agrémenté la déco du mariage avec des choses simples que l’on avait sous la main ou chinées)

      Répondre
  • Sarah Nedjar
    10 décembre 2020 at 9 h 48 min

    Tu es tellement créative, j’adore ❤ j’aimerais trop faire ça mais pas encore assez la main

    Répondre
    • parenthesecitron
      10 décembre 2020 at 21 h 46 min

      Merci beaucoup Sarah ! En vrai ça vient assez vite, et ces DIY que j’ai proposés sont relativement simples, promis 🙂

      Répondre

Me laisser un commentaire