Menu
Bretagne

Road-trip en Bretagne (Finistère / Morbihan)

Fin juillet/début août 2019 (c’était donc il y a près d’un an), je suis partie 3 jours en Bretagne avec mon mari et mon beau-père. Nous avons eu la chance d’avoir un très beau-temps durant tout le périple (même s’il ne fait pas toujours chaud le long des côtes).

Comme à mon habitude, je suis revenue de Bretagne avec bon nombre de photos (mais sans prises argentiques car je n’en faisais pas encore à l’époque). Hasard du calendrier (et de nos plans jamais très anticipés), au moment de la publication de cet article je me trouve à nouveau en Bretagne (mais à Rennes, cette fois, et avec un argentique !).

JOUR 1

Au premier jour de cette escapade, nous sommes partis de Sainte-Marie-de-Ré de bonne heure afin de rejoindre Pont-Croix en soirée, tout en faisant quelques haltes sur le parcours. J’ai fait débuter l’itinéraire à notre première halte afin que la carte soit plus intéressante. A l’aller, nous avons volontairement laissé de côté certains points d’intérêt pour les visiter sur le chemin du retour.

Itinéraire du jour 1

Port et Dune du Collet

Nous avons réalisé une courte halte au Port du Collet, mais qui a fait du bien après plusieurs heures de route. Du côté de la Dune du même nom, nous nous sommes arrêtés afin de pique-niquer (c’était très tranquille).

Pornic

Halte suivante de cet itinéraire « aller », Pornic, où nous avons pu admirer de magnifiques demeures ainsi que des carrelets (ces fameuses cabanes de pêcheurs sur pilotis que l’on trouve énormément sur la côte atlantique).

Le Croisic

Cette presqu’île est labellisée « Cité de caractère » (et elle ne vole pas son titre). Les maisons y ont du style et on commence d’ailleurs à y percevoir de manière homogène ce qui fait le sel de la Bretagne : les maisons aux toits en ardoise et même quelques maisons à pans de bois par endroits. Nous avons longé le port et parcouru quelques rues du centre.

Le Croisic abritait autrefois un château-fort et son port a longtemps été en concurrence avec celui de Guérande. C’est une station balnéaire très prisée depuis la fin du XIXe siècle.

Rocher de l’Ours

En sortant de Le Croisic, nous sommes allés admirer le Rocher de l’Ours. Il s’agit d’une jolie masse rocheuse donnant sur la mer : je n’ai pas su vraiment y distinguer la forme d’un ours, en revanche certains se l’accaparaient comme terrain d’escalade tant elle est impressionnante !

Guérande

A peine plus loin,  nous avons aperçu les fameux marais salants de Guérande. Nous avons traversé la ville en voiture mais, faute de place, sans nous y arrêter (ce sera peut-être pour une prochaine fois). De plus, l’après-midi était bien avancé et nous souhaitions visiter Quimper (encore loin) avant de gagner notre logement.

Quimper

Nous sommes arrivés à Quimper en fin de journée (je me souviens que les magasins commençaient à fermer). Cela ne nous a pas empêchés pour autant d’en faire le tour en admirant la beauté des petites rues médiévales, des maisons à pans de bois, des petites tours nichées au creux des façades, des cours insoupçonnées… En somme, de fondre devant tous ces petits détails qui m’ont donné envie de revenir un jour en profiter bien davantage !

Pas de trace de Bécassine en revanche, comment est-ce possible : l’ai-je manquée ?

JOUR 2

Pour le deuxième jour, notre programme était de visiter le petit village de Pont-Croix où se trouvait notre logement, puis de retourner longer les côtes bretonnes et d’aller admirer notamment de nombreuses pointes afin de bénéficier de beaux panoramas entre roche, mer, crique, phare et ports…. En fin de journée, c’est la visite d’un autre village (encore plus joli) qui nous attendait.

Itinéraire du jour 2

Pont-Croix

Arrivés à Pont-Croix vers 20h pour y dîner et dormir, ce n’est que le lendemain matin que nous avons véritablement découvert ce mignon village. Un marché se tenait sur la place principale, nous y avons donc acheté des produits afin de pouvoir cuisiner dans notre logement en soirée, et j’y ai dégoté également deux livres d’occasion pour m’accompagner durant le séjour.

Pont-Croix est un village de vieilles pierres et jolies portes comme je les aime, avec de petits détails locaux ça et là (comme le nom des maisons en breton par exemple). Quelques rues pentues et un fleuve (le Goyen) apportent encore plus de charme à l’endroit, lui aussi labellisé « Cité de caractère ».

Audierne

Un peu plus loin, à l’embouchure de l’estuaire du Goyen, se trouve Audierne. Nous nous y sommes arrêtés le temps d’admirer le port (et en ce qui me concerne, la beauté de cette ligne de maisons se découpant sur le ciel !). 

Pointe du Raz

Premier panorama dingue que nous nous sommes mis sous la dent (ou plutôt devant les yeux) ce jour-là, la Pointe du Raz rassemble rochers, mer et petit phare dans un ensemble franchement beau et dépaysant.

Pointe du Van

Encore plus jolie que la précédente (et moins fréquentée), la Pointe du Van (à prononcer comme « vent ») se trouve sur le parcours d’un GR (pour les plus grands marcheurs d’entre vous). Nul doute qu’une longue rando avec ce genre de panorama doit avoir son charme ! Ce n’était pas au programme, mais je garde l’idée dans un coin  de ma tête pour un futur plus lointatin. En plus des rochers et de la vue imprenable sur la mer, la végétation à cet endroit est vraiment superbe !

A noter que ces deux pointes (la Pointe du Raz et la Pointe du Van) font partie de la Baie des Trépassés, un nom gagné d’après les nombreux naufrages de navires (légende ou réalité ?).

Pointe de Penharn

Autre pointe offrant un point de vue saisissant (et qu’il est possible de rejoindre à pied depuis la Pointe du Van pour une rando de 12 km), Penharn vaut le détour. Admirez le bleu de l’eau qui contraste à merveille avec la neutralité de la roche !

Crique vers Lesven

Dans notre recherche d’un spot baignade (pour Romain et son père surtout), nous nous sommes tout d’abord arrêté dans cette petite crique, avant de rejoindre une autre un peu plus cachée (après une petite escalade puis une descente bien pentue -et l’inverse dans l’autre sens bien évidemment).

Crique vers Port Lanvers / Plage de Pors Peron

La Bretagne ne semble en effet pas avare de petites criques sublimes pouvant constituer quasiment une petite plage privée tant elles ne sont pas fréquentées. Dans ce genre de panorama dingue, on n’est pas très loin du paradis (du moins par chaude journée)…

Douarnenez

Si vous voulez découvrir un mignon petit port breton, rendez-vous à Douarnenez ! Ancien port de pêche reconverti en port de plaisance, c’est le fief du kouign-amann, une excellente pâtisserie (à laquelle je n’ai malheureusement plus droit, à moins d’une version sans gluten) dont le nom signifie gâteau au beurre (on est en Bretagne, tout de même).

Locronan

Aaaah, Locronan… Lorsqu’on y est allés, je me souviens m’être fait le parallèle avec la beauté d’un petit village périgourdin. Locronan, dite la « Cité des Tisserands », c’est un peu le Sarlat breton (je vous redirai sûrement ça bientôt avec Dinan, hé hé). Des vieilles pierres, des maisons qui ont vu passer plusieurs siècles, des traces de l’histoire à chaque coin de rue (ou presque) et une ambiance conviviale (et gourmande) : il ne m’en fallait pas plus pour tomber sous le charme ! Et puis, à Locronan, on trouve des hortensias à foison : s’il avait été besoin de me convaincre avec un nouvel argument, c’eût été celui-là.

C’était notre dernière visite ce deuxième jour, autant vous dire qu’il s’est fini en beauté !

JOUR 3

Pour ce troisième et dernier jour, nous avons emprunté le chemin du retour en faisant des haltes différentes de l’aller, dans des endroits très emblématiques de la Bretagne (Penmarch, Concarneau, Carnac…). Bien sûr nous avons poursuivi notre route au-delà de Carnac (puisqu’il nous fallait rejoindre l’Île de Ré) mais comme pour la carte du premier jour, j’ai choisi de la recentrer sur la partie bretonne.

Itinéraire du jour 3

Plage de Kermabec

Je tenais à voir une plage bretonne avec un blockhaus, ce fut Kermabec. Cette plage avait un petit air d’Île de Ré (les dunes en moins), où j’en avais photographié déjà quelques uns. On y a pris un bon bol d’air frais avec une vue qui repose énormément !

Pointe de Penmarch : Phare d’Eckmühl

Pendant que nous faisions le tour à pied et que je m’essayais un peu à l’aquarelle dans un coin calme, Romain est allé admirer la vue du haut des 60 mètres du phare – les vues d’en haut et de l’escalier sont donc les siennes (je les ai simplement travaillées en post-production, notamment le cadrage et la colorimétrie).

Le phare d’Eckmülh a été construit à la toute fin du XIXe siècle à côté des deux phares précédents (considérés tour à tour comme obsolètes en raison de la modernisation de la signalisation maritime). Le nom lui vient du Prince d’Eckmülh, dont la fille a apparemment financé la construction en la mémoire de son père.

Loctudy

Loctudy est un autre petit port de pêche et plaisance à la fois tranquille et agréable. On y a fait une courte halte, le temps d’admirer ce phare à carreaux qu’on nomme la Tourelle des Perdrix.

Concarneau

Forteresse médiévale plutôt très touristique (ce qu’on fuit généralement), Concarneau est tout de même intéressante à visiter pour la vue entre deux remparts, ses maisons à colombages et autres bâtiments chargés d’histoire (bref, pour son passé médiéval justement).

Ce n’est pas mon étape préférée (peut-être en raison de la chaleur qu’il y faisait à l’heure du déjeuner, ceci dit je suppose que la lumière du matin ou du soir doit y être superbe), mais j’ai apprécié d’y être et d’en prendre le pouls. On y a fait aussi notre moment « crêpes » du séjour à l’extérieur (car nous n’avons pas résisté à l’envie d’en cuisiner aussi dans notre logement en guise de dîner !).

Pont-Aven

Nous avions Romain et moi envie d’ajouter Pont-Aven au parcours après avoir visionné (quelques mois plus tôt) Les Galettes de Pont-Aven avec Jean-Pierre Marielle. J’avoue avoir préféré le village, autrefois repère de peintres, tel qu’aperçu dans le film (tourné tout de même 45 ans plus tôt) mais encore une fois, c’est peut-être dû au soleil plombant. Pont-Aven est un village qui possède pas mal de charme : cours d’eau avec roue et petites cascades, galeries d’art… Je conseille d’y faire une halte, mais plutôt en matinée/soirée.

Carnac

Avec une jolie lumière de fin d’après-midi, nous nous sommes rendus à Carnac afin d’admirer les alignements de menhirs (près de 3000 tout de même). Le site est énorme (beaucoup plus grand que ce à quoi je m’attendais) et vraiment incontournable : il s’agit du plus grand ensemble mégalithique de ce type au niveau mondial (ce n’est pas rien) ! Les files de menhirs sont supposées mener à l’enceinte sacrée (le dolmen jouant peut-être un rôle dans les rites funéraires). Le pourquoi du comment de ces alignements reste à vrai dire encore un mystère, et cela donne au lieu une aura vraiment mystérieuse… 

On the Road

Voici pour finir quelques vues prises à la volée (parfois même en voiture !) durant ce séjour breton.

road trip en Bretagne

J’espère que ce petit périple en Bretagne vous aura plu : si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, de même si vous avez des bons plans ou souhaitez partager votre propre parcours.


Envie de donner un peu d’harmonie à vos photos avec mes presets Lightroom, ou de décorer vos murs ? Visitez ma petite boutique !


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 32 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France puis à Donostia - San Sebastián (en Espagne) pendant 3 ans 1/2, ainsi qu'à Boston (dans le Massachusetts aux USA) pendant 2 ans. Je suis rentrée dans ma région natale en plein confinement et ai emménagé début août 2020 à Montpellier.

12 Commentaires

  • Ben
    20 juillet 2020 at 12 h 58 min

    Un côté vraiment apaisant

    Répondre
  • Laurence
    20 juillet 2020 at 14 h 16 min

    Merci de ce petit tour par chez moi (Audierne ) et je confirme que le nom de la Baie des Trépassés est bien basé sur la réalité… Dans des temps très très anciens il y avait des naufrageurs par chez nous…

    Répondre
    • parenthesecitron
      20 juillet 2020 at 14 h 29 min

      Merci pour ton commentaire Laurence. Du coup ce nom fait encore plus froid dans le dos !

      Répondre
  • une ancre à l'ouest
    20 juillet 2020 at 17 h 14 min

    Magnifique article, je me rends compte de la chance que j’ai de vivre dans cette région.

    Répondre
  • Julie / hors du temps
    21 juillet 2020 at 9 h 01 min

    La photo de Audierne est magnifique ! J’aime beaucoup sa composition 🙂
    La Bretagne est une très jolie région à découvrir, et très photogénique. J’espère pouvoir continuer de découvrir ce bout de France bientôt !
    (Dans mes souvenirs j’avais bien aimé la ville de Guérande, toute fortifiée, un retour au Moyen-Age !)

    Répondre
    • parenthesecitron
      23 juillet 2020 at 9 h 31 min

      Merci beaucoup ! Vraiment ça me fait plaisir de lire ton commentaire car cette photo, je pense la proposer en carte dans ma boutique d’ici quelques semaines 😉 J’ai regretté de ne pouvoir m’arrêter à Guérande mais je le prévois pour un prochain séjour car c’est en effet typiquement le jour de ville que j’aime visiter !

      Répondre
  • Sylvie Laroche
    22 juillet 2020 at 11 h 00 min

    Je connais bien la Bretagne étant moi-même originaire du Havre. La région que vous avez visité et effectivement magnifique. A visiter au printemps de préférence!

    Répondre
    • parenthesecitron
      23 juillet 2020 at 9 h 34 min

      J’ai beaucoup apprécié le faire en été mais ça doit être encore plus calme et reposant au printemps, en effet 🙂

      Répondre
  • L&T
    26 juillet 2020 at 23 h 19 min

    Je ne connais pas du tout la Bretagne, mais cela fait un moment déjà que je veux y aller pour ses beaux paysages et ses petits villages typiques! Ton article et photos me donnent encore plus envie!!

    Répondre
    • parenthesecitron
      26 juillet 2020 at 23 h 27 min

      Merci ! ❤ Je n’ai découvert que l’an dernier alors que ce n’est pas très loin de ma région natale et familiale (Poitou-Charentes) mais ça vaut en effet la peine de la parcourir en long, en large et en travers J’y retournerai petit à petit pour d’autres périples (déjà j’ai Rennes et ses alentours à raconter ici, c’est une virée toute récente ).

      Répondre

Me laisser un commentaire