Menu
0
Décoration

Comment créer un petit espace « jungle urbaine » chez soi (avec Tiptoe)

En bonne plant-addict, je vous propose un nouvel article sur le sujet. Si le concept de jungle urbaine (ou « urban jungle » dans la langue de Shakespeare) ne vous dit rien, je vous invite à lire mon précédent article sur le sujet.

Aujourd’hui, je vais vous montrer plus précisément comment j’ai élaboré l’un des coins dédiés aux plantes que l’on trouve chez moi (mieux, en vérité je vais vous montrer comment j’en ai élaboré DEUX à partir du même support !).

Réfléchir aux variétés de plantes en fonction de la luminosité (ou l’inverse)

Comme je l’avais abordé déjà ici, toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins, et réfléchir en amont à celles compatibles avec l’endroit choisi, si on n’en possède pas encore, est primordial.

Mais à l’inverse, si vous souhaitez aménager un « coin plantes » à partir des spécimens que vous possédez déjà, vérifiez que les variétés en votre possession peuvent se regrouper selon des besoins communs en ce qui concerne la lumière et l’humidité notamment, et réfléchissez en connaissance de cause aux endroits les plus stratégiques de votre logement.

Emplacement très ensoleillé

  • cactus
  • succulentes : crassula, senecio herreianus/rowleyanus, aeonium, sempervivum, echeveria, kalenchoe, sedum…
  • asparagus
  • capucine

Lumière sans soleil direct

  • pilea peperomioides
  • monstera deliciosa
  • tradescantia fluminensis
  • adiantum capillus-veneris (Capillaire de Montpellier) – emplacement en hiver
  • howea forsteriana (palmier australien)
  • ficus elastica
  • tradescantia spathacea (rhoeo hance)
  • Fougère de Boston
  • dieffenbachia

Lumière tamisée

  • maranta (tricolor)
  • calathea (orbifolia)
  • lierre
  • hortensia
  • adiantum capillus-veneris (Capillaire de Montpellier) – emplacement en été
  • howea forsteriana (palmier australien) – emplacement en hiver
  • fittonia albivenis
  • soleirolia soleirolii (larmes d’ange) – plante d’extérieur
  • ficus elastica
  • tradescantia spathacea (rhoeo hance)

Choisir un support pour mettre en valeur les plantes

Quelques idées de mises en valeur

Jardin, véranda, balcon, rebord de fenêtre, cheminée, étagère, banc, tabouret, caisses en bois… Les possibilités ne manquent absolument pas, en fonction de votre intérieur et de la lumière disponible, il y a donc toujours une configuration envisageable. Je vous invite à consulter mon article sur l’urban jungle : j’y parlais de décoration en lien avec les plantes, vous pourrez donc y trouver de nombreuses autres idées !

Voici également un moodboard pour vous donner quelques idées et booster votre inspiration.

Créer un coin urban jungle grâce à Tiptoe

Pour mon part, j’ai disposé des plantes à plusieurs endroits dans mon appartement : sur le balcon filant (très étroit mais très long), sur les cheminées, sur des étagères… Je cherchais à en regrouper certaines nécessitant les mêmes soins, notamment en matière de lumière. Au départ, j’avais un objectif très précis en tête, mais en mettant en place mon coin avec le support choisi, il m’est venu l’idée de le mettre dans une autre pièce qui s’y prêtait aussi très bien, si bien qu’au final les deux résultats me plaisent tout autant (et que le choix se révèle difficile, on en reparle plus bas !).

Il y a peu de temps, j’ai découvert Tiptoe, une entreprise française créée en 2015. Tiptoe propose des pieds à fixer en un clin d’œil sur des planches ou des tablettes dans le but de créer des bancs ou des tables de manière plus personnelle (et de favoriser la récup’ et le Do It Yourself). L’entreprise est également connue pour ses tabourets et ses fixations d’étagère, des réalisations tout aussi intéressantes pour accueillir des plantes, comme je vous le disais plus haut. Cette jeune enseigne m’a tapé dans l’œil car :

1/ la conception est française (contrairement à certaines enseignes produisant des meubles à bas prix à l’autre bout du monde)
2/ la production est européenne (contrairement aux enseignes produisant des meubles à bas prix à l’autre bout du monde)
3/ la priorité est donnée à la durabilité des produits proposés (contrairement aux enseignes… bref, vous avez compris !).
4/ le packaging est à 80% recyclé (et recyclable)

Autant de critères que j’impose de plus en plus à ma façon de consommer. Au-delà de la beauté du design des produits Tiptoe, les solutions d’aménagement proposées se veulent à la fois modernes, simples, solides, recyclables (acier), et facilement modulables. Responsable et tellement bien pensé ! 

J’ai choisi pour ma part 4 pieds de 43 cm de couleur gris-eucalyptus (un gris-vert très élégant, doux et intemporel), grâce auxquels j’ai pu réaliser un joli banc en 5 minutes, montre en main.

La planche, quant à elle, est en chêne brut. Elle mesure 90×18,5 cm et a été produite de manière durable en France (de la croissance de l’arbre à la découpe). J’avoue avoir passé beaucoup de temps à chercher une planche sur le site Le Bon Coin et sur les sites des menuiseries locales, mais faute de trouver ce que je cherchais (les lots proposés étaient toujours trop importants pour moi qui n’ai aucun autre projet de réalisation en bois), j’ai finalement jeté un œil à l’offre de Leroy Merlin et ai trouvé une planche en bois de fabrication éthique, raccord avec mon projet. Afin de lui donner cet aspect lisse et « propre », j’ai dû la poncer longuement (manuellement) et la protéger avec deux couches d’huile. J’ai utilisé une huile de soin naturelle labellisée Écolabel européen que j’avais déjà, mais de l’huile de lin peut sûrement faire l’affaire. Bon à savoir, Tiptoe propose aussi des planches prêtes à l’emploi, soit issues de forêts durables, soit de bâtiments déconstruits.

Une fois la planche prête, monter le banc est un jeu d’enfant : grâce au système ingénieux choisi par Tiptoe, il y a seulement une vis par pied à serrer à la main, aucun outil n’est nécessaire (et pas de force particulière non plus). Les pieds sont lourds et bien réalisés, l’ensemble est donc vraiment très stable. Pour un banc ou une table, Tiptoe recommande d’utiliser des plateaux/planches d’une épaisseur comprise entre 2 et 4 cm : de mémoire, la tablette que j’ai choisie mesure 2,9 cm. La qualité de l’ensemble est telle que c’est un meuble qui peut durer sans problème une vie entière (et si jamais je me lasse de cette planche, je pourrai toujours la recycler en étagère et utiliser un autre plateau avec les pieds !).

* Ces jolis pieds de banc m’ont été offerts généreusement par Tiptoe dans le cadre d’une collaboration.

Les possibilités de coin urban jungle dans mon appartement

Idée n°1 : un coin plantes dans le salon/bureau

Je n’ai pas encore publié mon article Home Tour mais vous pouvez consulter celui de mes inspirations avant emménagement si vous souhaitez comprendre la configuration de mon appartement. Le salon et le bureau sont une seule et même pièce divisée en deux par une verrière. Chaque partie possède de hautes fenêtres (deux côté salon, 1 côté bureau) et donc beaucoup de lumière, malgré l’exposition nord-est (c’est moins lumineux en hiver, mais tout de même davantage que côté chambre/salle de bain !).

Dans mon coin bureau, il y a (attention, je risque de choquer)… un bureau ! Mais on y trouve aussi une commode, une cheminée (d’époque mais conservée à des fins décoratives) et surtout une banquette-lit, contre laquelle j’ai imaginé regrouper des succulentes et cactus. Ce sont en effet des plantes avec de grands besoins en lumière ! D’ailleurs, certaines d’entre elles ont souffert de leur précédente disposition dans un coin moins lumineux et ont par conséquent poussé en hauteur, cherchant désespérant à capter un rayon…

Vous l’aurez noté, la largeur de la banquette-lit correspond pile à la longueur de ma planche, le hasard fait parfois bien les choses (l’unique autre tablette disponible dans ce style et avec mes critères était une 60×18,5 cm).

Plutôt joli comme rendu, non ? Moi je l’aime tant, ce petit banc, qu’il m’a inspirée davantage que je ne le pensais…

Idée n°2 : un coin plantes dans la salle de bain

La salle de bain est une pièce de forme très étrange, construite un peu en longueur et assez étroite. C’est une pièce basique que j’aime pourtant beaucoup, avec sa petite fenêtre au-dessus des wc (dans une sorte de renfoncement, par rapport à la hauteur du reste de la pièce), et avec les niches murales qui permettent de disposer des plantes ou nos affaires. L’une d’entre elles est justement située juste devant la fenêtre, cette dernière donnant sur un puits de lumière (aucun vis-à-vis, juste un espace clos qui permet de faire rentrer un peu de lumière, notamment par beau temps !). C’est tellement pratique pour les plantes qui ont besoin d’un peu de lumière, mais pas trop, et surtout d’humidité (la salle de bain est une pièce parfaite pour ce critère précis).

Entre le lavabo et le recoin des wc, il y a un mur contre lequel j’ai installé le banc. Il accueille, dans cette configuration, une boîte en bois chinée en brocante et contenant nos produits (huile végétale, aloe vera, déo solide etc.), ainsi que d’autres plantes aimant l’ombre ou la mi-ombre.

Alors, à votre avis, pour quelle idée de coin urban jungle ai-je finalement opté ? Et laquelle préférez-vous ?


Envie de donner un peu d’harmonie à vos photos avec mes presets Lightroom, de décorer vos murs, ou tout simplement de soutenir mon travail ? Visitez ma petite boutique !


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 32 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France et à l'étranger (Espagne et Etats-Unis) depuis ma majorité. J'ai emménagé en août 2020 à Montpellier.

4 Commentaires

  • Bem
    6 mars 2021 at 17 h 43 min

    Quel joli article ! J’ai aussi créé un espace plante chez moi. Je vais m’inspirer de ton article pour étoffer mon petit coin. 😀

    Répondre
  • L&T
    9 mars 2021 at 8 h 22 min

    Très sympa cette idée ! Merci pour la liste des plantes à adopter en fonction de la luminosité de son intérieur. J’ai toujours un peu de mal à trouver les plantes adaptées, cela va, j’espère, m’aider à les garder !

    Répondre
    • parenthesecitron
      9 mars 2021 at 12 h 25 min

      Avec plaisir, merci ! J’ai mis du temps à comprendre que pour les garder, on ne pouvait pas toujours les placer où on voulait, alors je partage.

      Répondre

Répondre à Bem Effacer la réponse