Menu
Écologie

Mes trouvailles en seconde-main #1 (Boston)

Récemment, je vous donnais mes astuces pour bien chiner en magasin de seconde-main ou friperie. Aujourd’hui, j’avais envie de vous présenter quelques unes de mes trouvailles à Boston, autant en matière de vêtements et accessoires qu’en ce qui concerne la maison (équipement et déco).

Vêtements et accessoires

Question vêtements, j’étais arrivée à Boston avec très très peu de pièces. Mes vêtements (hors sport et sous-vêtements) tenaient sur 10 cintres et 50 cm d’étagère, à peu près, tant j’avais vendu et donné de pièces à notre départ d’Espagne. Je sentais que je changeais de style, les 3/4 de mon dressing ne me convenaient plus, j’avais envie de faire de la place et de dénicher des vêtements qui me plaisent vraiment au fil des mois, sans pression.

A la découverte de ces friperies, je n’ai pas tout de suite bondi de joie en dégainant ma carte bleue. Ou plutôt si, mais pour équiper notre appartement en vaisselle et objets pour la maison (voir en seconde partie d’article), ce qui était notre priorité, en fait : créer un petit cocon pratique et à notre goût !

Top brodé chiné en friperie ($5).

Dans un second temps, soit environ 6 mois après notre arrivée, j’ai réalisé la mine d’or que représentaient ces friperies : au début, j’allais tout le temps aux mêmes endroits, puis j’ai fini par découvrir d’autres adresses (souvent les mêmes enseignes mais pas le même achalandage ni toujours la même atmosphère). Là, c’en était fini de mon minimalisme extrême, je pouvais tester de nouveaux vêtements sur moi et voir ce que j’aime / ce qui me va sur la durée, pour un budget mini. Une aubaine !

Je savais néanmoins que j’aurais à refaire un petit tri en partant de Boston (réalisé assez facilement) : certains vêtements ne m’allaient pas si bien que ça et ceux que j’ai choisis au tout début de mes visites en friperies ne répondaient pas aux critères de recherche que j’aborde dans mon article de conseils pour bien chiner. Ce sont des vêtements qui m’ont posé problème assez vite : des matières qui me font davantage transpirer, des coupes qui se déforment, des coutures qui lâchent très vite… C’est la raison pour laquelle j’ai apporté un peu de rigueur à ma recherche au fil des mois.

Voici quelques uns des vêtements dénichés en friperie bostonienne et que j’affectionne particuièrement.

mes-trouvailles-en-seconde-main-1
De gauche à droite : pull fin en cachemire gris Jcrew ($5) / short en lin couleur rouille ($5) / blouse blanche 100% coton avec broderies ton sur ton ($15) et pantalon en coton vert ($5) / veste en simili daim camel ($15), tee-shirt en lin à rayures ($11) et short en laine gris Ralph Lauren ($5)
mes-trouvailles-en-seconde-main-3
En haut : foulard blanc ($3) / short mint ($7) et top avec broderies ($5) / foulard fleuri ($3), pull fin cachemire beige Everlane ($20) et short en laine gris Ralph Lauren ($5) / jean droit Everlane ($20)
En bas : pull Des Petits Hauts ($5) / tunique bleue brodée ($5) / top avec broderies ($5) et jean droit Everlane ($20) / foulard rouge fleuri ($3) et chemise grise -que j’ai revendue car en rayon- ($5)
mes-trouvailles-en-seconde-main-2
A gauche : foulard fleuri ($3) et pull Des Petits Hauts ($5) / A droite : robe 100% coton à rayures style vintage ($15)
mes-trouvailles-en-seconde-main-4
De gauche à droite : veste simili daim ($15), jupe velours bleu ($5) et pull Des Petits Hauts ($5) / Veste en simili daim façon trench ($15), robe LL Bean vintage ($8) et appareil argentique Canon avec 50 mm f/1.8 ($40) / casquette rose pale ($2) et sac simili daim -laissé à ma belle sœur en Colombie- ($4) / pull cachemire beige Everlane ($20)
trouvailles-seconde-main-1
De gauche à droite : pull fin en cachemire gris Jcrew ($5) / Jupe simili cuir noir ($10) / ceintures en cuir American Apparel et Donna Karan ($4 chacune) / foulard oiseaux ($1)

Pour la maison

En seconde main, j’ai chiné également un nombre important d’éléments de déco (vases, pots…) et de vaisselle pour notre appartement bostonien, que nous avons loué totalement vide. Des assiettes, des verres, des tasses, une théière et ses petites tasses, des casseroles et poêles, des saladiers en verre et inox, des moules et plats en inox, des ustensiles et couverts avec de beaux manches en bois… Tant d’objets dénichés au fil des semaines… Par manque de temps (car nous accueillions ma belle-mère 3 semaines après notre emménagement), nous n’avons pas pu chiner nos meubles (je me serais laissée plus de temps de recherche, sinon). Pour notre retour en France, je compte bien prendre le temps scruter d’abord le marché de l’occasion (et nous avons quelques petites choses stockées chez nos proches, à récupérer) !

Nous avons donc facilement trouvé de quoi équiper très simplement notre appartement à notre arrivée à Boston, à la minimaliste. Certains de ces éléments nous suivront en France, les autres (la majorité, malheureusement) vont être revendus ou donnés pour avoir une énième vie…

Voici quelques unes de nos trouvailles (je vous précise celles que nous avons gardées et celles que nous sommes contraints de revendre).

chiner-seconde-main
Pots divers pour les plantes, assiettes à dessert vintage anglaises, assiettes creuses peintes à la main (fleurs bleues), mug blanc (sans poignée, comme j’aime), assiettes plates : de $1 à $2 chaque item
assiettes vintage anglaises ($1 pièce), théière japonaise en grès et rotin avec 4 mugs assortis ($15), vase en verre mercuré ($2), vase bouteille ($1), tasse à thé en verre ($1), divers verres pour les plantes ($1 pièce)

Et vous, quelles trouvailles avez-vous eu le bonheur et/ou la surprise de dénicher de seconde-main ? Racontez-moi tout !


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 31 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Après avoir vécu à Donostia - San Sebastián (en Espagne) pendant 3 ans 1/2 puis à Boston (dans le Massachusetts aux US) pendant 2 ans, je suis rentrée au printemps 2020 en France.

2 Commentaires

  • Louise Hémon
    31 mars 2020 at 17 h 33 min

    Pour le second main en vêtement je vais surtout sur Vinted et j’y ai trouver mon jeans préférer d’autre pièces que j’aime moins mais qui me sont utile, pour les friperies ont a Emmaüs mais je n’aime pas y aller il y a une odeur et j’ai la sensation de perdre mon temps car il y a un grand étalage

    Répondre
    • parenthesecitron
      31 mars 2020 at 21 h 55 min

      Ah oui je comprends, certaines friperies sont plus agréables que d’autres. Il y a d’un côté la friperie pas chère du tout où il faut pas mal fouiller et où une odeur d’ancien peut régner (moi ça ne me gêne pas tout ça mais c’est en effet une particularité), et de l’autre les friperies qui sélectionnent en amont mais qui le répercutent sur le prix. Je crois que je suis assez fan des deux concepts en fait 🙂 Vinted, je connais aussi bien sûr mais mon principal problème reste l’impossibilité d’essayer avant et de vérifier l’état, ce qui me pose très vite problème. Heureusement, il en existe pour touts les goûts et c’est ça qui est assez génial aussi avec la seconde-main ! 😉

      Répondre

Me laisser un commentaire