Menu
Provence, Alpes et Côte d'Azur

48h à Avignon (et Villeneuve-lès-Avignon)

Je l’ignorais avant de m’y rendre, mais rien de moins que 9 papes se sont succédé à Avignon au XIV° siècle : nulle surprise dès lors que le Palais des Papes, un superbe combo forteresse-palais gothique, soit emblématique de la ville ! C’est LE site touristique connu d’Avignon (avec le pont de la comptine) mais loin d’être la seule merveille que la ville renferme…

A travers cet article je vais vous parler un peu d’Avignon (visitée sous la pluie ainsi que par temps gris, pas tellement comme je l’avais imaginé), une petite ville qui m’a séduite. Tôt le lendemain, à défaut de soleil, j’ai eu droit à de la brume sur Villeneuve-lès-Avignon, ville limitrophe dont je vous parlerai en deuxième partie de cet article. En troisième partie, j’ai répertorié quelques bonnes adresses pour les curieux et les gourmands dans mon genre !

visiter avignon

Avignon

Avignon m’a surprise par le nombre incroyable de théâtres que l’on croise dans les rues ! Parfois, trois d’entre eux se situent dans la même rue, ou presque : j’avais tout à fait oublié que c’est la ville abritant le plus grand festival au monde de spectacle vivant et de théâtre, ça se ressent donc fortement lorsqu’on s’y promène.

Au-delà du festival d’Avignon, deux édifices historique et religieux attirent de nombreux visiteurs chaque année : le Palais des Papes et le Pont d’Avignon. Réduire Avignon à son palais et à son pont serait cependant dommage, la ville toute entière, quoique petite, recèle de jolies places et rues à ne pas manquer. Cela tombe bien, je vous emmène les découvrir…

Le Palais des Papes

Je me suis rendu compte en rentrant à Boston et en retouchant mes photos que je n’ai même pas une photo décente globale du Palais des Papes, à part des photos prises de loin, honte à moi !

Considéré comme la plus imposante construction gothique de l’époque médiévale, ce Palais est en effet impressionnant. Je ne l’ai pas visité, je garde ça sous le coude pour une prochaine visite (très probable d’ici quelques mois / années). En vérité, c’est la jonction de deux bâtiments à l’origine distincts : la forteresse (« palais vieux ») du pape Benoit XII et le « palais neuf » de Clément VI. A l’époque, la bibliothèque pontificale édifiée est la plus grande d’Europe, ce qui explique que les lieux aient attiré de nombreux religieux à travers les siècles.

Bien évidemment, avec de telles caractéristiques, le Palais des Papes est classé sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

Le Rocher des Doms

Point culminant du joli parc surplombant la vieille ville, le Rocher des Doms offre une vue superbe sur les étroites ruelles d’Avignon et les toits doucement orangés. Des fouilles ont montré que cet endroit était occupé dès le néolithique : classe !

visiter avignon

Le Pont d’Avignon (également nommé pont Saint-Bénezet)

A défaut d’y danser, j’ai pu l’admirer depuis le pont Edouard Daladier, traversé à pied à mon retour de Villeneuve-lès-Avignon. Il est possible de le visiter : ça ne se voit pas bien sur ma photo, mais il y a des personnes qui s’y promènent (si si !). Je n’y tenais pas plus que ça et j’ai préféré errer aux hasards des rues en fuyant un peu ce lieu très très touristique, mais si cela vous intéresse, n’hésitez pas, la vue doit être jolie.

visiter avignon

La rue des teinturiers

Cette rue fait partie de mes plus chouettes découvertes à Avignon. Avec ses quatre belles roues, témoignages d’un passé tourné vers l’industrie textile et plutôt florissant, son mini-canal et ses jolis pavés, la rue des Teinturiers est vraiment bourrée de charme. Les roues (« aubes ») entraînaient jadis des moulins grâce à l’eau de ce petit canal nommé la Sorguette (« petite Sorgue », du nom d’une rivière plus conséquente traversant Avignon). Le textile en question qui était créé dans cette rue, c’est la soie. Elle a permis à de nombreux teinturiers, corroyeurs (créateurs des courroies nécessaires au fonctionnement de ce système) et donc tanneurs de vivre confortablement.

Dans cette rue on trouve également la Chapelle des Pénitents Gris, une confrérie parmi de nombreuses autres à Avignon (où on trouve également trace des Pénitents Noirs, des Pénitents Rouges, des Pénitents Bleus). Cette confrérie est la plus ancienne de la ville et toujours en activité. L’endroit se visite, mais je ne l’ai su qu’après (il paraît qu’il est rarement ouvert, ça peut expliquer). Chaque année, le « Miracle des Eaux » y est célébré : en 1433 il y eut de fortes inondations et il est raconté qu’au sein de la Chapelle, l’eau ce serait écartée pour faire place au Saint-Sacrement.

visiter avignon

La place des Carmes

J’ai vraiment trouvé la place des Carmes superbe, avec ces couleurs de vert bleuté et d’orange qui se répondent et se complètent si bien (car opposées sur la roue chromatique – je suis très sensible à ça, d’ailleurs je vous en reparlerai dans de nouveaux articles sur la couleur prochainement). L’ambiance de cette place, du moins à cette saison, est d’une douceur impressionnante. J’y ai d’ailleurs déjeuné (vous retrouverez l’adresse en 3ème partie d’article).

visiter avignon

La place des Corps Saints

La place des Corps Saints est également très belle, je vous conseille de vous y promener. Je l’ai traversée 1h avant de reprendre le train, et la 2ème fois j’ai même eu la chance d’y voir enfin quelques rayons de soleil (les seuls de tout le séjour !). Des rayons dorés magnifiques de fin de journée, un moment précieux.

visiter avignon

Autres points d’interêt

  • Notre-Dame des Doms d’Avignon
  • Basilique Saint-Pierre d’Avignon
  • Vue depuis le pont Edouard Daladier
  • Musée Angladon

Merci à Arnaud & Claire pour vos précieux conseils (si un jour vous me lisez) ! 

visiter avignon

visiter avignon

Villeneuve-lès-Avignon

De l’autre côté du Rhône, on passe directement d’Avignon à Villeneuve-lès-Avignon, et du Vaucluse au Gard. La balade vaut le détour, même par temps de brume (voire même d’autant plus, je trouve qu’elle apporte une aura encore plus mystérieuse, pas vous ?).

J’ai été déposée en voiture, mais il est facile de s’y rendre en bus également depuis Avignon. Je suis ensuite rentrée à pied : j’ai d’ailleurs bien marché ce jour-là, et malgré les températures peu clémentes c’était très agréable.

Le centre de Villeneuve-lès-Avignon est très petit mais vraiment mignon, donc agréable à traverser à pied.

Fort Saint-André

Le Fort Saint-André peut se visiter, mais j’aurais dû attendre longtemps les horaires d’ouverture dans le froid (il faisait 3° ce matin-là), et n’ayant le temps que pour une grande visite, j’ai favorisé la Chartreuse, dont je vous reparle juste après (et pour laquelle, le temps de la rejoindre, je suis arrivée juste après l’ouverture).

Les alentours du Fort sont déjà magnifiques. J’ai déambulé au milieu des oliviers (mon arbre préféré, que j’avais beaucoup admiré à Athènes également), j’ai essayé de distinguer les maisons au bas de la colline, au fur et à mesure que la brume se dissipait… C’était un moment un peu hors du temps puisque j’étais complètement seule dans ce paysage très provençal, à admirer les traces laissées par la pluie tombée toute la nuit durant.

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

La Chartreuse

Fondée par le Pape Innocent VI en 1356, la Chartreuse est un immense ensemble Cartusien que je me réjouis vraiment d’avoir visité tant il est superbe. De base, si on me parle de vieilles pierres et de belle végétation, je suis vendue. C’est le combo qui me séduit toujours, quel que soit l’endroit. Mais là j’avoue, les vieilles pierres en question ont un charme vraiment dingue ! L’architecture de cette Chartreuse est sublime, de bout en bout.

La visite est donnée pour 1h (de mémoire) et j’y suis restée plus de 2h, pour vous dire : j’ai pourtant passé plus de temps dans les différents cloîtres et jardins qu’à admirer les expos temporaires, même si elles étaient intéressantes aussi.

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

Entre ces murs, un point d’honneur est mis à l’équilibre entre végétal et minéral.

Les jardins ont été rénovés dans l’esprit des jardins d’autrefois, de manière également à mettre en valeur le lien étroit entretenu par les moines avec la nature, à travers les plantes qu’ils cultivaient pour s’alimenter et se nourrir. Les jardins étaient aussi des espaces propres à la méditation. On peut visiter des jardins privatisés (le Jardin des Simples, le Jardin des Sacristains, le Jardin du Procureur…) ainsi que des jardins plus généraux (potager, Jardin des plantes médicinales et autres jardins d’apparât…). J’ai personnellement eu un coup de coeur pour le Jardin des Senteurs.

Concernant les cloîtres (le côté « minéral »), il est possible d’en visiter 3 : le Petit cloître, le Cloître Saint-Jean ainsi que le Cloître du Cimetière. Le Clôtre Saint-Jean est le plus grand et majestueux, il comporte par ailleurs en son centre une superbe rotonde (qui cache un chateau d’eau). Le Cloître du Cimetière était l’endroit où les moines étaient enterrés, de manière anonyme avec pour simple sépulture une croix de bois.

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

Au début du XIXème siècle, la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon se trouvait en très mauvais état. Heureusement, des procédures de sauvegarde furent mises en place grâce à l’attention portée par Prosper Mérimée (qui était inspecteur des monuments historiques).

Aujourd’hui, les rénovations sont telles que même par 3°, c’est un lieu à la fois reposant, magique et mystérieux que je vous conseille vivement de visiter !

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

visiter villeneuve-lès-avignon

Informations pratiques sur la Chartreuse

  58 Rue de la République – Villeneuve-lès-Avignon

  Entrée : 8€ / tarif réduit : 6,50€ / gratuit pour les moins de 18 ans

visiter villeneuve-lès-avignon

Autres points d’intérêt

  • Rue commerçante du village
  • Tour Philippe Le Bel
  • Jardins de l’Abbaye Saint-André

visiter villeneuve-lès-avignon

Quelques bonnes adresses

Manger

  • Les Halles : pour faire le plein de bons produits (comme de la tartinade d’artichaut, du fromage, des olives et fruits à coques… – pain sans gluten excellent disponible dans l’une des boulangeries).
    18 place Pie – Avignon

     

  • L’Aubergine : restaurant en plein cœur de Villeneuve-lès-Avignon, plats de saison, bons produits, déco sympa, très accommodants pour concocter une option sans gluten à partir de plusieurs plats.
    15 Rue de la République – Villeneuve-lès-Avignon

     

  • Hygge : bio, végan et options sans gluten, place des Carmes.
    25 Place des Carmes – Avignon

     

  • Maison Violette : pains et petites douceurs sans gluten proposées.
    30 Place des Corps Saints – Avignon

     

  • Naturalia : chaîne de produits bio et naturels très connue qui m’a intéressée pour ses produits sans gluten, et surtout, pour sa sélection de produits artisanaux et locaux (notamment du vin bio et de la pâtisserie, dont un gâteau provençal amande-orange et sans gluten à tomber !).
    54 Rue de la Bonneterie – Avignon

     

  • Bella ciao dite « boulangerie utopiste » : pain bio et au levain, également pain sans gluten (adresse repérée mais non testée, très bien notée partout).
    43 Rue des Fourbisseurs – Avignon

visiter avignon

Faire un peu de shopping

  • Le petit pot : courses de produits en vrac.
    10 Place de la Principale – Avignon

     

  • Atelier des curiosités : bouquiniste rue des teinturiers.
    43 Rue des Teinturiers – Avignon

     

  • La Licorne : comics & vinyles.
      64 Rue des Fourbisseurs – Avignon

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu, voire donné envie de visiter ces deux jolies petites villes. N’hésitez pas à me dire en commentaires ce que vous pensez d’Avignon et/ou de Villeneuve-lès-Avignon, si vous l'(les) avez déjà visitée(s) ! 🙂


La palette d’Avignon

palette avignon

A propos

Hi! Moi c'est Fanny, 31 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Après avoir vécu en Espagne (Donostia - San Sebastián) pendant 3 ans 1/2, j'ai déménagé fin mai 2018 à Boston, dans le Massachusetts.

4 Commentaires

  • mel
    9 janvier 2020 at 18 h 51 min

    Ça donne envie d’aller visiter la ville ! Très belles photos.

    Répondre
    • parenthesecitron
      9 janvier 2020 at 20 h 47 min

      Merci beaucoup Mélanie ! C’est assez petit mais bien agréable, j’espère y revenir 🙂

      Répondre
  • L&T
    12 janvier 2020 at 20 h 46 min

    De belles photos toutes en douceur…

    Répondre

Me laisser un commentaire