0
Ecologie et conso responsable Quotidien

Comment aménager son logement de manière minimaliste

31 octobre 2018
conseils vie minimaliste

Emménager dans un studio pour une durée indéterminée (10 mois, probablement plus) implique de faire certains choix. En tant que locataire, on n’a pas la main sur l’agencement du logement en lui-même pour réaliser quelques travaux d’amélioration (sauf rares cas), il faut faire avec l’espace que l’on a et se meubler / s’équiper en fonction. Par ailleurs, investir dans beaucoup d’objets se révèle très pénible lorsqu’on sait qu’on sera amené à devoir en abandonner une grande partie derrière soi (vente et dons au moment de partir), c’est donc l’occasion rêvée de se tourner vers le « minimalisme » et apprendre à vivre avec moins.

Pour notre studio bostonnien (voir l’article où je parle de la difficulté de se loger à Boston), nous avons cherché à nous fournir essentiellement en seconde main, pour ne pas plomber notre budget et éviter d’acheter neuf ce dont nous avions besoin quand tant d’objets circulent déjà en occasion (Boston est une véritable plaque tournante, étudiants et professionnels de passage s’équipent confortablement et se séparent de leurs biens quelques mois / années plus tard)(par contre, que ce soit une plaque tournante n’implique pas que les tarifs soient tirés vers le bas, malheureusement…).

Alors, comment s’y est-on pris pour vivre de manière minimaliste dans notre logement ?

Pourquoi opter pour une petite surface

Tout d’abord, lorsqu’on opte pour un mode de vie minimaliste, il est plus facile et plus économique d’aménager un petit espace (studio, T1…) plutôt qu’un grand. Si la taille du logement nous a pour le coup été plus ou moins imposée par les prix du marché et nos moyens, nous trouvons finalement vraiment sympa cette surface et apprécions de ne pas avoir sacrifié une bonne localisation comme la nôtre pour un logement plus grand. Le seul hic d’un studio, c’est quand on y accueille du monde (pour un repas ou pour dormir), mais ce n’est pas la majorité de notre quotidien donc on s’adapte !

Quelques arguments en faveur d’un petit logement :

  • Aménager un petit espace est plus rapide (nous ne sommes clairement pas des références dans ce domaine, ayant mis 3 semaines à nous meubler faute de voiture…), moins cher et plus facile.
  • En amont, lorsqu’on cible un quartier, il est aussi plus facile de trouver ce que l’on cherche lorsque nos critères de surface sont assez restreints (plus de possibilités).
  • Par ailleurs, un petit logement induit en général une petite facture en matière de dépenses énergétiques (moins de surface à chauffer notamment) et un loyer plus faible, autant d’économies réalisées pour profiter davantage de la ville.
  • Enfin, habiter une petite surface c’est consacrer moins de temps au nettoyage et davantage à des occupations plus agréables !

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Tirer le meilleur parti d’un petit logement

Parfois, pour cause de prix vraiment rédhibitoires (souvent dans les grandes villes, il faut l’admettre !), habiter un petit espace n’est pas un choix, et on voudrait pouvoir l’agrandir un peu, au moins visuellement. Voici quelques conseils.

Faire entrer la lumière

Tout d’abord, un appartement lumineux paraît légèrement plus grand, c’est donc une bonne idée d’opter plutôt pour des meubles et objets clairs capables de diffuser au maximum la lumière. C’est par ailleurs la même chose pour les murs, le plafond et le sol. Lors de vos visites, privilégiez les appartements aux couleurs claires !

Il sera toujours possible d’apporter des éléments de couleurs plus vives à travers un ou deux meubles « d’accent » et quelques objets (un coussin, un plaid, un rideau, un dessus de lit, de la vaisselle…). Les couleurs pastels ont l’avantage d’apporter de la couleur sans empêcher une bonne diffusion de la lumière (le rose pale, le vert mint…). N’hésitez pas à consulter mon article sur la décoration boho si ce style vous plaît et que vous recherchez un peu d’inspiration en matière de couleurs.

Bien choisir ses meubles

Il est plus intéressant, pour compenser une petite surface, d’opter pour des meubles très peu encombrants et/ou très peu nombreux, voire d’utiliser certains murs pour y placer des étagères afin de garder le maximum d’espace au sol. Pour vous préserver de toute sensation d’étouffement, limitez les objets de décoration et évitez de surcharger vos étagères. Un petit logement devient beaucoup plus agréable lorsqu’il est épuré ! Astuce : si vous choisissez de jolis meubles et objets parmi ce qui vous est indispensable, vous ne ressentirez pas le besoin d’y ajouter une foule d’objets décoratifs car ils se suffiront à eux-mêmes.

Tricher un peu

Un autre moyen de donner davantage de profondeur à un (très) petit logement est de jouer sur la présence de différents miroirs aux murs. Ne pouvant pas trop faire de trous, on n’en pas posé, mais la salle de bain comporte des placards avec de nombreux miroirs et cela fonctionne !

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Réduire l’électroménager à l’essentiel

Dans un petit logement, on a déjà rarement beaucoup de place pour cuisiner, alors s’encombrer de nombreux appareils électroménagers serait peu raisonnable. Voici quelques astuces pour optimiser l’espace et remplacer certains appareils comme :

  • le grille-pain : à la place, on utilise le four, tout simplement. La réaction de Maillard sur de nombreux aliments n’étant pas optimale pour la santé, limiter le recours à ce genre de cuisson pour le pain n’est pas plus mal.
  • le micro-ondes  : on réchauffe un plat au four ou à l’aide des plaques de cuisson. Certes, c’est un peu plus long, mais c’est tout aussi efficace (et on peut préparer autre chose pendant ce temps) ! Pour le coup, en ce qui nous concerne le micro-ondes était déjà présent dans le logement, mais comme il nous prenait la moitié du plan de travail de notre déjà minuscule cuisine, on a préféré le reléguer au-dessus d’un placard (lui-même au-dessus du frigo, autant dire qu’il nous est totalement impossible de nous en servir… mais ça n’est pas difficile à oublier, il suffit juste de changer quelques habitudes !).
  • la bouilloire : une théière en inox ou fonte, permettant d’utiliser les plaques de cuisson, prend moins de place qu’une bouilloire électrique (et se range plus facilement).
  • la cafetière électrique : de même, il est possible d’opter pour une cafetière italienne, plus facile et rapide à sortir/utiliser/nettoyer/ranger.
  • le lave-vaisselle : pas vraiment besoin de faire un dessin, faire la vaisselle à la main est tout ce qu’il y a de plus simple (pas forcément plus écologique, mais les lave-vaisselles sont souvent absents des petits logements).
  • le lave-linge : souvent absent également des petits logements, c’est même une constante pour des logements plus grands à Boston ! Les gens se retrouvent dans les sous-sols de leur immeuble ou dans une laverie pour s’acquitter des tâches.

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Comment meubler et équiper un logement de manière minimaliste ?

Dans le cadre de notre déménagement de colocation à studio, nous avons établi une liste des meubles et objets dont nous avions besoin. J’y ai rajouté ce que nous avions déjà, afin qu’elle représente au mieux ce que nous possédons.

On a tous une approche du minimalisme qui nous est propre : les choses que l’on considère comme essentielles évoluent en fonction de nos besoins, de nos centres d’intérêt et de nos habitudes. Ma propre liste n’est donc pas forcément adaptée à vos besoins, elle se veut simplement une inspiration, voire un éventuel déclencheur si vous avez déjà pensé adapter ce mode de vie.

A considérer : le wabi, véritable art de vivre japonais, voit le dépouillement comme une véritable recherche esthétique. Je ne peux que confirmer à quel point c’est reposant pour les yeux et l’âme.

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Pièce principale

Coin chambre

  • matelas
  • boite en guise de table de nuit (pas encore acheté donc visible sur les photos)
  • lampe de chevet
  • cintres pour le dressing
  • linge de lit : draps, drap-housse, taies d’oreillers, oreillers, couette (pour l’hiver) et housse de couette, protège-matelas
  • petite commode (pour les tenues de sport, les sous-vêtements, les bijoux, les sacs en coton pour les courses, les produits en réserve…)
  • quelques paniers de rangement pour l’étagère du dressing

  Astuce 1 :  si vous avez besoin de tables de nuit, il est possible d’utiliser des tabourets pouvant servir au besoin de sièges d’appoint lorsqu’on reçoit !

   Astuce 2 : nous avons fait le choix (pas prévu au départ) de ne pas avoir de structure de lit mais deux matelas, l’un pouvant être dégagé pour servir d’appoint à des visiteurs en cas de besoin.

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Séparateur

Nous avons un meuble de séparation (le fameux casier 2×4 Kallax d’Ikéa, pas une fierté mais tellement pratique et abordable…) qui nous permet de ranger différents éléments.

Côté lit, nous y logeons des petites boîtes faisant office de tables de nuit (un détournement de boîtes en carton dans lesquelles des fruits étaient vendus).

Côté pièce, nous y rangeons :

  • la platine
  • l’enceinte bluetooth (quand elle ne se balade pas ailleurs dans l’appart)
  • les vinyles
  • un panier pour le matériel informatique (clés usb, casque audio, disques durs, souris…)
  • un panier pour le matériel de photo (appareils, objectifs, cartes sd, lenspen, trépieds…)
  • des carnets
  • les documents importants
  • le matériel de bureau (stylos, agrapheuse etc)
  • une petite boîte à couture (pour les reprises et réparations diverses – à noter que lorsqu’on sera définitivement installés, donc d’ici quelques années, j’aurai de nouveau une machine à coudre)
  • mon matériel créatif (aquarelle, petits trésors pour réaliser des flatlays…)

Coin salon

  • un rocking-chair
  • un lampadaire
  • (à venir : un fauteuil ou un tapis + caisse en guise de table basse)
  • un marche-pied avec quelques plantes (pouvant servir au besoin de petit escabeau)

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Coin cuisine

C’est un des spots les plus importants de notre appart, dans la mesure où l’on cuisine beaucoup. Paradoxalement, parce que c’est un studio c’est aussi le plus petit… mais on y passe du temps.

La table de la cuisine, qui est dans la pièce principale, me sert aussi de bureau.

Vaisselle

  • 6 verres
  • une quinzaine d’assiettes (il y en a des petites, des grandes, des plates, des creuses… en ce qui nous concerne, elles sont dépareillées mais toutes dans le même style) – elles nous servent pour manger et stocker de la nourriture au frais.
  • 4 mugs
  • 4 ramequins
  • 1 grande casserole
  • 1 casserole de taille moyenne
  • 1 grande poële
  • 1 petite poële
  • des couverts en quantité raisonnable
  • 2 bols
  • 2 contenants pour le frigo
  • 2 saladiers en verre (un petit + 1 grand)
  • 3 bols en inox (de tailles différentes)
  • une passoire en inox
  • un bocal pour les gateaux / biscuits réalisés
  • 5 boîtes hermétiques en verre (pour stocker et balader de la nourriture)

Ustensiles

  • pot à ustensiles
  • louche
  • fouet
  • tire-bouchon (+ bouchon pour refermer une bouteille)
  • cuillers en bois
  • spatules en inox et bois
  • couteau en céramique
  • économe (céramique)
  • ciseaux
  • boule à thé
  • râpe
  • grandes cuiller et fourchette pour attraper les aliments

Pâtisserie (et autres plats au four)

  • verre mesureur
  • mesures en cups (ça c’est très typique des USA : à zapper pour l’Europe, sauf si vous suivez des recettes anglophones)
  • moule à muffins/scones
  • moule carré (servant de plat à tout faire pour le four)
  • moule rond
  • moule à cakes

Linge de table

  • serviettes de table
  • torchons
  • maniques
  • bee’s wax pour protéger les aliments

conseils pour une vie minimaliste

Pratique

  • presse-agrumes (rien de tel que les jus maison !)
  • théière en inox (garde longtemps le thé au chaud, je l’adore !)
  • mini-blender (pour broyer les éléments solides et faire des petits smoothies / crèmes)
  • mixeur-plongeant (pour les soupes)

Autres

  • un égouttoir à vaisselle
  • une poubelle et des sacs
  • une gourde-thermos
  • une planche à découper en bois
  • quelques petits pots de plantes (dont du basilic, miam !)

Meubles

  • une table rectangulaire
  • 1 chaise et un banc (les deux autres côtés étant contre un mur, et le marche-pied pouvant faire siège d’appoint si on pousse la table pour manger à plusieurs)
  • une lampe pour y voir clair quand je travaille et que le temps est moche (sinon la luminosité de l’appartement est parfaite)

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Salle de bain

Il y a souvent un meuble sous le lavabo de la salle de bain ; en ce qui nous concerne, il y en a un autre au-dessus (avec portes en miroir) ainsi qu’un autre sur un mur (autre miroir), avec des petits paniers en prime. Nous avons tellement d’espace que tout est rangé facilement, chaque chose est à sa place, il n’est donc pas du tout compliqué d’y trouver ce que l’on cherche.

Lorsque la salle de bain n’en est pas équipée (ça ne nous est arrivé que pour notre tout premier logement, lorsqu’on était étudiants), il devient nécessaire de trouver un rangement de type étagère.

  Astuce : un chariot peut-être une alternative facile à déplacer, surtout si l’espace est petit (celui-ci  par exemple).

Placard en-dessous du lavabo :

  • une pochette home-made avec les quelques éléments de recharge que nous avons (huile végétale, têtes de brosse à dent et rasoir, dentifrice, lentilles etc.)
  • lessive
  • les trousses de toilette pour lorsque l’on part en voyage
  • rouleaux de papier-toilette

Au-dessus du lavabo :

  • brosses à dents et dentifrice
  • huile d’abricot
  • crèmes hydratantes (chacun la sienne)
  • eau végétale
  • déo solide
  • produit à lentilles et étui
  • peigne et brosse
  • cotons à démaquiller lavables

Second placard suspendu :

  • mes produits de maquillage
  • nos parfums
  • quelques médicaments et huiles essentielles utiles
  • les petits outils (pince à épiler, coupe-ongles, ciseaux, oriculi…)
  • protections lavables
  • élastiques pour les cheveux
  • un sèche-cheveux
  • un lisseur

Autres objets utiles :

  • un grand sac à linge (+ quelques petits suspendus pour plus petits éléments, histoire de ne pas trop s’embêter à faire les fonds et joints de machine quand on va à la laverie)
  • une brosse wc dans un pot
  • un porte savon sur le lavabo
  • du linge de bain (serviettes, tapis…)
  • un sachet en kraft en guise de poubelle (qui nous sert essentiellement pour les cheveux que je ramasse -malheureusement- par terre, puisqu’on utilise un oriculi à la place de cotons-tige et que je possède des cotons lavables pour me démaquiller).

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Autres

Ménage

  • aspirateur (je sais que le balai est plus écologique, mais je trouve qu’il déplace plus de poussière qu’il n’en enlève)
  • brosses végétales
  • produits utiles comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, des huiles essentielles (tea tree, citron), des chiffons (pensez aux vieux draps), un pavé de savon de marseille (sert pour nettoyer la vaisselle, faire la lessive à la main, créer de la lessive maison…)

Pratique

  • multiprises (ou rallonges pour prises trop éloignées, dans notre cas ce n’est pas utile car l’appartement est bien conçu)
  • ampoules en réserve
  • étagère pour les chaussures dans l’entrée
  • un tancarville et des pinces à linge (déplié, le tancarville est mis dans le salon pour que ce soit plus pratique)

Agrément

Minimalisme ne veut pas forcément dire « dépouillement total » et « manque d’âme ». C’est une manière d’aérer son quotidien, de ne pas se surcharger, de réfléchir à ses achats et de vivre avec moins, avec ce qui nous sert vraiment ou que l’on trouve beau et qui nous apporte de la joie (pour paraphraser William Morris). Nous avons par exemple incorporé à notre logement :

  • une bougie végétale (2 en 1 : pour faire disparaître les mauvaises odeurs et décorer)
  • des plantes (3 en 1 : pour assénir l’air, décorer, et pour certaines, parfumer les plats !)
  • une illustration punaisée au mur (il s’agit d’une carte de Boston centrée sur notre quartier, objet à la fois utile et joli)
  • des photos suspendues (1 corde, des mini-épingles, des photos : simple !) et cartes postales rapportées de voyage (à terme, je ferai varier avec mes tirages photos) : de la pure déco à partir de bribes de nos vies.
  • un tissage home-made (du temps où on vivait en Espagne : tutoriel pour créer votre métier à tisser ici si ça vous intéresse) : encore un simple ornement.
  • des rideaux : on a acheté nos premiers vrais rideaux depuis qu’on vit ensemble, dans le but d’isoler davantage thermiquement, visuellement et auditivement (avec un apport esthétique également).
  • 2 coussins : pour rendre le rocking-chair plus confortable et apporter aussi un peu de couleur (tout en douceur) à l’appartement.
  • à terme il y aura sûrement aussi un petit tapis pour rendre l’appartement plus chaleureux et cosy et limiter la résonnance des bruits provenant de la rue (les coups de frein, les klaxons à répétition etc.)

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Ce dont on n’a pas (plus) besoin

Ce sont des choix qui sont propres à chacun, certains éléments de ma liste ne vous servent peut-être pas, et ceux-là au contraire si : adaptez-la au besoin ! Ces choix-là nous permettent à nous de gagner en place et ne nous manquent pas au quotidien, il en sera différent évidemment pour d’autres. Le réel objectif en matière de minimalisme, c’est de ne pas accumuler d’objets qui ne servent qu’une fois par an.

Les objets cités précédemment comme :

  • le micro-ondes
  • la bouilloire
  • un fer et une table à repasser : on a opté pour un steamer pour les vêtements un peu pénibles, sinon on les fait simplement sécher sur un cintre (ou, comme on le fait à Boston par absence de machine à laver dans les appartements et manque de place pour étendre le linge : au séche-linge d’une laverie, même si je regrette la terrasse de mon appartement espagnol).
  • une télévision : on n’en possède pas depuis de longues années car on ne la regarde jamais, au besoin (plutôt rare) un replay sur ordi fonctionne très bien ! Pour les séries, on préfère dorénavant Netflix.
  • un ordinateur fixe : on a chacun un ordinateur portable utile autant pour notre travail que nos loisirs, qu’on emporte avec nous en voyage.
  • une tablette : on a encore une pour le moment, mais je ne fais essentiellement que dessiner occasionnellement dessus (et très rarement, y lire une bande dessinée). C’est donc un objet qu’on ne remplacera pas lorsqu’il ne fonctionnera plus car on n’en a pas un réel besoin.
  • cuit-vapeur, robot multi-fonctions et autres appareils de cuisine : on a eu tout ça, et ça ne nous servait pas souvent, on ne réitèrera donc pas. Peut-être juste un petit appareil à raclette lorsqu’on sera bel et bien installés, mais c’est tout.

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Personnaliser son logement

Ce n’est pas la partie la plus évidente cette fois-ci, dans la mesure où faute de voiture et après 3 semaines de galère à scruter le marché de l’occasion, nous avons fini par acheter notre peu de meubles à Ikea, à l’exception du rocking-chair, de l’un de nos matelas (le plus lourd, l’autre servant pour les invités) et de la chaise (au style très traditionnel et typique).

Nous avions également trouvé gratuitement une lampe de chevet et une étagère en pin (qui nous sert pour les chaussures). On ne va pas cracher dans la soupe : on n’a pas choisi le style, certes, mais on s’en contente. Le lampadaire noir du salon n’est pas magnifique non plus, mais dans l’urgence de l’emménagement (n’ayant pas de plafonnier), nous nous sommes contentés de ce que le marché de l’occasion nous proposait à ce moment-là (je crois qu’il vient d’Ikea ou d’un magasin similaire, c’est LE modèle qu’on voit dans toutes les photos de locations et colocations à Boston…).

On a essayé de s’approprier ces meubles et objets vus partout malgré tout, en les personnalisant un peu à grand renfort de peinture blanche (pour les pieds du tabouret, de la chaise et de la table de cuisine) et en améliorant quelques détails. J’ai prévu de remplacer les poignées des tiroirs de l’étagère Kallax, qui en plus d’être peu esthétiques ne sont pas très pratiques, et peut-être de customiser le lampadaire noir avec du tissu (je mettrai à jour l’article lorsque ce sera fait, si c’est fait).

Par le passé, notamment lorsqu’on vivait à Toulouse, j’avais cousu des rideaux et remplacé d’ailleurs une absence de porte de placard-bas en cuisine par un rideau en vichy rouge. Nous avions repeint entièrement des meubles (buffet, bar, bureau, commode, chiffonnier…) et changé leurs poignées, ce qui nous a permis de transformer des meubles chinés qui nous plaisaient moyen ou d’autres qu’on avait depuis longtemps en quelque chose qui nous plaise davantage.

conseils vivre minimaliste chez soi (2)

Le charme pour cet appartement est déjà apporté par les éléments qui le composent (moulures, cheminée, parquet…). Pour la touche d’originalité, nous avons choisi de l’apporter à travers les objets que nous avons chinés, comme la vaisselle (en premier lieu) et certains pots de plantes, ainsi que par quelques trouvailles rapportées de balades (coquillages…) ou de saison (curcubitacées qui finiront par être mangées…).

Au rayon récup’, une idée m’a été inspirée par Pinterest : j’ai réutilisé une boîte d’oeufs en guise de boîte à bijoux : n’en ayant pas avec moi à Boston (et cherchant quelque chose de compartimenté et écologique…), je peux confirmer qu’à défaut d’être hyper esthétique (mais je m’en fiche car personne ne la voit), ça fait le job !

Le tissage ainsi que la petite suspension boho de la salle de bain apportent une petite touche perso aussi, en ce sens qu’ils sont tout à fait uniques, comme tout ce que l’on réalise soi-même (si l’envie vous prend mais l’inspiration vous manque, vous pouvez consulter mon tableau Pinterest dédié au Do It Yourself).

On est donc loin d’un minimalisme complètement dépouillé, qui serait sûrement trop extrême pour nous, mais par rapport à nos logements passés, c’est de loin le plus épuré et « vide ». Je suis convaincue qu’il n’existe non pas « un » minimaliste, mais « des formes » de minimalisme, à chacun de trouver le dosage qui lui correspond.

Est-ce que cet article vous parle ? Êtes-vous minimaliste, ou en avez-vous envie ? Quels sont vos propres conseils et habitudes ?

conseils vie minimaliste (

Hi! Moi c’est Fanny, 30 ans. J’adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Aprés avoir vécu en Espagne (Donostia – San Sebastián) pendant plus de 3 ans, j’ai déménagé fin Mai 2018 à Boston (USA) pour de nouvelles aventures !




  • Réagir
    Soa
    31 octobre 2018 at 8 h 55 min

    J’aime les petits espaces et j’adore les décorer ! Je suis d’accord avec ton article 😉 !

    • Réagir
      parenthesecitron
      31 octobre 2018 at 14 h 09 min

      C’est plus facile et plus agréable, et tout ce qui est petit est mignon, paraît-il !

  • Réagir
    Auré
    31 octobre 2018 at 11 h 02 min

    Quel super article ! Bravo ! Et sublime déco <3
    Plume d'Auré

  • Réagir
    Joyful Dreams
    31 octobre 2018 at 16 h 06 min

    Ohlala ton appartement est vraiment trop mignon ! Moi j’ai un grand studio de 30m2, même si il est assez moderne, lumineux, avec une belle vue (sur les bâtiments haussmanniens), je m’en lasse déjà ! Pourtant ça fait un peu plus de 2 ans seulement que j’y habite. Pour moi, les studios ça suffit, j’aimerais passer par un deux pièces maintenant 🙂 Je manque cruellement de place, surtout que je travaille à domicile, du coup j’ai dû aménagé un coin bureau avec un ordinateur fixe pro… Ça commence à être serré haha. En tout cas tu as très bien emménagé ton appartement, je le trouve simple, mais cosy 🙂

    • Réagir
      parenthesecitron
      31 octobre 2018 at 16 h 40 min

      Merci beaucoup ! Oui je peux comprendre qu’on se lasse d’une petite surface. Pour l’instant nous cela nous convient, étant passés de 46m² puis 60 à 25 puis 35, on reste ces dernières années dans le même ordre de grandeur. J’aime mieux je pense avoir une chambre à part, donc lorsqu’on aura le choix (comprendre, une autre ville), on y reviendra sûrement, mais je trouve cette surface idéale pour profiter de Boston (ou toute autre ville chère) pleinement. Sinon, la solution serait de cloisonner un peu plus (demi-mur avec baie vitrée), mais on est en location et l’agencement ne le permettrait pas je pense. Par contre ça peut être une solution, ou avec des paravents, pour mieux répartir un petit espace auquel on est contraint et donner la sensation d’avoir plusieurs pièces.

  • Réagir
    Ornella
    1 novembre 2018 at 2 h 58 min

    Ah ouais quand même tu as tout détaillé ! Tu as dû en passer du temps dessus !

  • Réagir
    annie
    1 novembre 2018 at 15 h 29 min

    très mignon !! au début je n’y croyais pas que c’était un studio, car je trouvais que chaque coin de vie était bien séparé ! en tout cas chapeau ! trois semaines pour meubler, je trouve ça bien !!!!!!! j’ai toujours un poil dans la main, et puis, j’ai toujours peur de faire des mauvais choix, alors moi ça fait 10 ans que c’est pas terrible chez moi 🙁

    • Réagir
      parenthesecitron
      1 novembre 2018 at 16 h 01 min

      Merci ! En fait on a une sorte de sas d’entrée (là où on voit le meuble à chaussures) qui donne sur la pièce principale et la salle de bain, et on a la chance (c’est ce qui nous a plu aussi avec ce studio en particulier) que la cuisine soit légèrement séparée (il n’y a pas de porte mais ça la coupe presque comme une pièce à part). Pour le reste, ce sont les renfoncements avec les murs porteurs et l’agencement qui donnent cette impression, et je trouve chouette que cela fonctionne du coup ! 😉

  • Réagir
    Marion
    1 novembre 2018 at 21 h 45 min

    Coucou Fanny ! Ton article est incroyable, la preuve que la simplicité est la plus grande des sophistications ! 🙂 Bravo pour cet aménagement et cette décoration magnifiques, tu me donnes envie de déménager. <3

    • Réagir
      parenthesecitron
      1 novembre 2018 at 21 h 49 min

      Merci Marion, tu es adorable ! C’est sympa les déménagements j’avoue, hé hé.

Laisser un commentaire