Menu
Autour du voyage

Voyager minimaliste : 3 semaines sans bagage en soute

Le mois d’août prochain sera sans doute assez particulier, avec une certaine itinérance dictée par l’envie de vacances en famille, mais aussi par une obligation professionnelle pour l’amoureux et en fin de séjour, un événement familial. Bilan des courses, nous allons partager trois semaines entre plusieurs destinations (du connu et de la découverte) : Ile de RéParisLa Rochelle / Ile de Ré de nouveau, Nice, Marseille et Toulouse.

Un joli parcours pour lequel je prévois de voyager le plus léger possible, sans pour autant rogner sur les activités (près de 30h de train et d’attente à combler ainsi qu’une grosse activité photo / vidéo).

Tout en répondant à ces besoins et envies, j’ai essayé de minimaliser la quantité d’objets qui me suivront. Évidemment, en comparaison d’un voyage de type backpacking (avec seulement un sac à dos), il y a encore de quoi épurer (ça viendra un jour).

Bref, c’était l’occasion de vous montrer comment je pars 3 semaines avec juste une petite valise de type « cabine » et un petit sac-à-dos urbain (en guise de sac-à-main).

Dans ma valise

Je précise que je possède une valise de taille standard (55x35x25 cm), que je garde avec moi en cabine quand je prends l’avion. Un bagage cabine, je sais que pour certain(e)s d’entre-vous qui me suivez, ça peut paraître petit. Pourtant, en optimisant bien l’espace, on y loge beaucoup plus de choses qu’on pourrait le penser !

Astuce pour remplir une valise

Pour remplir ma valise, je glisse les petits éléments (chaussettes, sous-vêtements…) entre les « tubes » qui constituent l’armature, histoire de tirer profit des espaces les plus étroits. Le reste vient ensuite par-dessus, une fois que tous les interstices de ce genre sont comblés, et toujours de manière à combler les espaces vides.

De plus, j’ai pris l’habitude de rouler mes vêtements plutôt que de les plier (moins de mauvais plis et gain de place assuré !). Je coince les éléments entre eux de la manière la plus astucieuse possible (Tetris niveau 10 validé), et je suis toujours très surprise au final de ce que j’arrive à faire rentrer dans un si petit espace !

Ma trousse de toilette

Outils et produits de base

voyager-léger-faire-sa-valise-minimaliste

Les produits de soin et d’hygiène

Pour me laver et prendre soin de ma peau, j’emporte simplement mes produits habituels, parfois en plus petit format (notamment si je prends l’avion – je transvase alors dans des flacons vides et plus petits la quantité dont j’aurai besoin).

  • un dentifrice
  • une brosse à dents
  • un savon solide
  • un shampoing solide
  • un déodorant solide
  • eau micellaire (ou mélange hydrolat + huile d’abricot)
  • crème hydratante (ou huile de coco)
  • gel d’aloe vera, en été : il hydrate en profondeur et est un après-soleil idéal (ainsi qu’un parfait allié en cas de désagrément cutané ou de foulure)
  • échantillon de parfum

Le maquillage

En ce qui concerne les produits de maquillage, je vise assez minimaliste (comparé à certaines listes de ce genre que j’ai pu consulter par le passé, mais pour d’autres ce sera forcément déjà trop, on n’a pas toutes les mêmes critères).

  • un crayon pour les yeux
  • une poudre qui matifie le visage + pinceau (en été seulement)

EDIT DE 2019 : je suis partie un mois en vacances d’été SANS AUCUN des produits de maquillage ci-dessous et je l’ai très bien vécu (même, ça fait du bien !).

un dentifrice une brosse à dents un savon solide un shampoing solide un déodorant solide

Ma trousse de premiers soins

Dans cette petite trousse, j’emporte simplement quelques remèdes pratiques en cas de petit bobo / douleur.

 valise-voyager-léger

Mes vêtements

Je préfère emporter moins d’affaires et les laver / faire sécher sur place, qu’il y ait une machine à laver ou simplement un lavabo et une douche pour suspendre (je dégaine le savon solide et hop !). La clé, c’est que les vêtements aillent tous ensemble pour pouvoir combiner des ensembles différents, et en ça, ma démarche de dressing minimaliste est une précieuse alliée !

La tenue sur moi

  • mes lunettes
  • 1 pull (le + volumineux de ce que j’emporte)
  • 1 haut
  • 1 bas (le + volumineux de ce que j’emporte)
  • sous-vêtements
  • foulard
  • bottines
  • facultatif : ceinture
  • facultatif : manteau, bonnets et gants

Dans la valise en hiver

  • 1 ou 2 autres pulls fins
  • 2 autres hauts
  • 2 autres bas
  • des sous-vêtements (lingerie, chaussettes…)
  • des chaussons (pour l’intérieur)
  • un pyjama
  • ceinture (si non portée)
  • quelques bijoux

Dans la valise en été

  • 1 autre pull fin
  • 2 tops
  • 2 robes
  • 2 bas
  • sous-vêtements
  • des espadrilles (pour l’intérieur)
  • un top/short pour dormir
  • quelques bijoux
  • maillot de bain + foutah
  • facultatif : chaussures supplémentaires

Autres objets dans ma valise

  • 1 ou 2 sacs en coton (vides) pour le linge sale
  • 2 ou 3 autres petits sacs en coton vides (courses ou autres)
  • des sacs en kraft (pour servir de poubelle, de protection pour des objets etc.)

Dans mon sac-à-dos

Mon matériel photo

On a opté pour un appareil photo de type hybride il y a quelques années afin de réduire le poids du boîtier et des optiques au quotidien comme en vacances, mais depuis que j’ai professionnalisé ce dernier (Em1 mark II), la place prise est de nouveau importante. En ce qui concerne les objectifs, on se les répartit Romain et moi, puisqu’ils sont compatibles d’un boîtier à l’autre (en général, Romain monte le 12-40 mm f/2.8, moi le 45 mm et on emporte aussi le 75 mm). Selon la destination et la durée, je peux choisir aussi de ne partir qu’avec un seul objectif vissé sur l’appareil.

Les indispensables de la prise de vue (les SD de secours, lenspen, batteries de rechange) sont rangés dans une petite trousse tissée par mes soins et glissée dans mon sac à dos. Dans ce dernier, je rajoute l’appareil voire un second objectif. Le chargeur de batteries rejoint quant à lui une petite trousse spéciale chargeurs (avec celui du PC et du tél) au fond de la valise.

Les loisirs

La musique

J’utilise mon téléphone comme lecteur (après avoir mis des années à m’y mettre, tant j’aimais mon lecteur mp3 !), et j’évite de faire l’impasse sur mon casque fermé, d’une part parce que je n’aime pas les écouteurs intra-auriculaires (ils ne coupent pas le son environnant et diffusent la musique trop près des tympans), d’autre part parce qu’un casque restitue une musique de bien meilleure qualité (avec des basses !  ). Tout ça rejoint mon sac-à-dos.

La lecture

Je prends soit un livre, soit ma liseuse (si mon chéri ne me la vole pas…), que je glisse dans le sac-à-dos.

En résumé pour les loisirs, je prends avec moi :

  • mon appareil photo avec le 45 mm monté (Romain emporte avec son appareil le 12-40 mm et on échange ensuite au besoin)
  • facultatif : le 75 mm
  • 1 à 2 batterie(s) de rechange + chargeur
  • un lenspen (pour nettoyer les objectifs)
  • plusieurs cartes SD
  • ma liseuse (ou 1 livre)
  • mon casque audio fermé

voyager léger matériel photo

Les outils de travail

Pour moins d’une semaine, mon smarphone me suffit.

En revanche, lorsque je pars pour plus d’une semaine, mon ordinateur se révèle indispensable (pour retoucher rapidement mes photos et parfois, pour rester active sur mon blog). Heureusement, je possède un 14″ léger qui se glisse facilement dans un sac à dos, avec quelques bricoles en plus pour l’organisation. Je trouve également bien pratique de pouvoir mettre à profit les heures de transport pour retoucher mes photos et rédiger mes articles (je n’ai pas besoin de wifi pour ça) et éventuellement travailler. Ces objets vont bien sûr dans mon sac-à-dos, toujours à portée de main.

Configuration « légère » :

  • stylo + bloc-notes
  • smartphone

Configuration « lourde » :

  • stylo + bloc-notes
  • ordinateur + chargeur
  • souris filaire (permet de gagner du temps sur certaines actions sur PC, notamment pour la retouche photo, étant donné que je reste quand même un peu une quiche avec un pad sous les doigts…)

Autres objets

En ce qui concerne les destinations que je découvre et dans lesquelles je vais rester au moins 3 jours, j’aime faire quelques recherches sur des blogs avant, et surtout, emporter avec moi un guide si la destination est nouvelle.

Les Cartoville sont de petits guides de voyages comportant les infos essentielles sur chaque destination ainsi qu’une carte dépliable par quartier, dont je ne sais plus me passer pour les grandes villes (même si j’aime beaucoup me perdre aussi). En revanche, pour un ensemble de destinations (une région par exemple), je trouve qu’un guide de voyage complet de type Lonely Planet est plus pratique. [edit : j’ai découvert récemment une nouvelle collection de voyages éthiques et écolos qui est top : les Guides Tao].

  • ma gourde (plus écologique)
  • un sac en coton (pour les courses ou autre)
  • mes lunettes de vue version solaire
  • facultatif : un guide de voyage
  • un carnet / une liste avec quelques idées de visite ou bonnes adresses à tester

Et vous, comment voyagez vous ? Encore plus léger (si oui, de quoi vous passez-vous) ?

[image à la une : pixabay]


A propos

Hello et bienvenue ! Je suis Fanny, photographe de 31 ans. J'adore planifier un voyage et découvrir de nouveaux lieux et cultures, immortaliser les beaux instants avec mon appareil photo, boire du thé, occuper mes dix doigts à quelque chose de créatif… Originaire de Charente-Maritime, j'ai vécu dans différentes villes en France puis à Donostia - San Sebastián (en Espagne) pendant 3 ans 1/2 ainsi qu'à Boston (dans le Massachusetts aux USA) pendant 2 ans. Je suis rentrée au printemps 2020 en France et m’apprête à emménager à Montpellier.